Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les biographies de Severus RogueVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maximilien E. Middle
Admin | Apprenti
Père de Nathou et futur mari aux anges avatar
.

Age : 23
3403 messages
Amour : Son enfant, Nathanaël Middle & sa fiancée, Loréana Wilde

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: Sincère, honnête, fou, motivé, drôle, beau parleur, inteligent, charmeur, loyal, passioné, passionant, têtu, bien élevé, révolutionnaire, débrouillard, autonome, sarcastique, protecteur, volontaire, amusant, sportif, classe, patient, franc, écrivain, artiste! etc

Absence : Complètement indisponible pour l'instant. Merci l'université!
MessageSujet: Les biographies de Severus Rogue Dim 24 Juil 2011 - 13:14

{Prio Kateleyia}


    « Monsieur Léon Dosiris, vous n’avez encore une fois strictement rien compris à ce que je vous demandais ! C’est incroyable ! N’avez-vous donc jamais lu un seul de vos manuels à la fois d’histoire de la magie et de potion ? » L’élève de serpentard se ratatinait clairement sur sa chaise et il fallait reconnaître que Severus se délectait du spectacle. Même si c’était un élève de son ancien maison, l’ancien professeur de potion tyrannique devait admettre qu’enseigner lui manquait mais c’était surtout les sarcasmes qui lui faisaient défauts. N’allez pas croire que son seul plaisir était de rabaisser ses élèves, non, au contraire, cette manière de faire avait toujours été sa façon d’essayer de pousser ses étudiants plus loin, plus hauts et d’explorer à fond leurs capacités. En se comportant de manière injuste avec eux, il espérait les voir se révolter et lire dans leurs yeux l’envie de prouver qu’ils étaient bien mieux que ce qu’il pensait d’eux ou donnait l’air de penser. Mais seules quelques personnalités fortes arrivaient à dépasser leur colère ou plutôt à l’utiliser pour s’améliorer. Hermione Granger avait fait parti de es étudiants et il devait admettre que les capacités de son ancienne élève à se surpasser à chaque fois l’avaient toujours étonné. Mais là n’était pas la question. Aujourd’hui, alors qu’il ronchonnait sur son siège d’élève en potion parce que la mixture qu’il devait faire était bien trop facile, quelle ne fut pas sa surprise de constater que la souriante et douce Loréana Wilde avait parfois la même manière d’agir que lui-même. C’était rafraîchissant de voir qu’un professeur ne mettait pas toujours des gants avec ses élèves et allaient plutôt de l’avant avec eux. La tête de l’élève de serpentard, cependant, confirma une chose à Severus : que ce n’était pas sur lui que cette méthode allait marcher ! « Franchement, Dosiris, à croire que rien ne vous intéresse. Le meilleur élément de votre maison, Severus Rogue a depuis longtemps prouvé que l’herbe à chat ne donne rien dans la pimentine ! Evanesco, votre chaudron ne nous servira à rien ! Vous pouvez recommencer. Et par pitié, prenez la peine de lire ce livre que je vous ai recommandé à tous la semaine dernière : « Les améliorations du prince de sang-mêlé. » cela vous aidera ! » Si tout au long de la tirade de la directrice des serdaigles, Severus s’était senti amusé et même heureux qu’on le site à un cours bien qu’il n’ait pas besoin d’honneur, quand elle lui parla en revanche d’un titre encore inconnu, son sourire disparu. Comment cela ? Il y avait eu un livre qui éditait les potions avec ce qu’il avait écrit dans son manuel d’enfant ? Satané Potter ! Il n’y avait eu que lui pour divulguer ses écrits. Sans doute même avait-il, plus tard, fouillé dans son appartement pour…Il ne voulait même pas y penser…Pas maintenant ! Il ferait bien mieux de se concentrer sur sa pimentine car cela serait plus honteux encore de rater une potion si basique…

    Lorsqu’il sortit de la classe des potions, Severus se sentit bouillir intérieurement. Tant de choses s’étaient accomplies depuis sa mort mais il n’aurait jamais crû qu’il serait ainsi au centre du futur magique. Tant de livres parlaient de lui, de sa vie et maintenant il apprenait que ses recherches et ses réflexions en potion avaient été publiées également. S’il s’était senti soulagé, au début, de pouvoir constater qu’il n’avait pas sacrifié sa vie pour rien et que le monde magique avait un minimum de reconnaissance pour lui, l’étalage qu’avait subi sa vie privée en revanche avait achevé son euphorie et l’avait rendu plutôt agressif. Ce que le monde savait, c’étaient ses secrets et personne n’aurait dû les dévoiler. Ses recherches en potion lui appartenaient et elles étaient loin d’être fini, il n’aurait jamais accepté que quiconque lise des recherches non-achevées. C’était une honte pour lui, un calvaire. Il partit en claquant la porte derrière lui, niant complètement son professeur qui pourtant avait clamé le prénom de son hôte à de plusieurs reprises. Il avait des choses à faire, tellement de temps à rattraper. Il fallait d’urgence qu’il découvre exactement tous ce que le monde magique savait sur lui afin de ne plus jamais être surpris et blessé dans son intimité. Il fallait qu’il découvre absolument tout ce qui s’était dit et ce que Potter, Granger et leur rouquin d’ami, là, Weasley avait dévoilé à son sujet. Par Merlin s’il pouvait tenir ces trois gamins entre des mains, il les étranglerait immédiatement mais bon...Tous les trois étaient bien morts alors…Pourquoi s’attarder ! Il avait donc décidé de se rendre d’un pas ferme à la bibliothèque. Il devait de toute façon s’y rendre parce qu’il souhaitait encore faire quelques recherches sur les retours à la vie bien qu’il doutait encore pouvoir trouver des réponses à ses questions dans la partie accessible aux élèves de la bibliothèque de Poudlard. Ce sortilège devait être très ancien, tellement ancien…Et Severus avait beau cherché dans toutes ses connaissances, aucun sortilège n’était capable de réaliser une telle chose et s’il en avait connu un, à l’époque Lily aurait également retrouvé la vie. Mais une chose le tarabiscotait : qui avait pu mettre en place un tel sortilège. Cela devait être également de la magie très noire et malgré son immense répertoire de connaissance en matière de magie noire, rien ne lui revenait à l’esprit. Il se sentait un peu perdu d’autant qu’il était obligé de faire ces recherches de manière discrète. Qui n’aurait pas la puce à l’oreille et voyant soudainement, Maximilien Middle faire se plonger dans une montagne de bouquin traitant de la mort et de Severus Rogue ?

    En pénétrant la gargantuesque pièce qu’était la bibliothèque, le pauvre Severus cherchait toujours un moyen d’expliquer aux yeux des amis de Maximilien le comportement étranger qu’il aurait. Pour l’idée de la mort, il avait pensé à Travis, l’ancien meilleur ami décédé du jeune serdaigle. Sa récente mort pourrait expliquer pourquoi Maximilien cherche des sortilèges de résurrection ou autre même si cela pourrait paraître très spécial mais des recherches sur lui-même, Severus ne voyait rien de très probant et de très crédible qui expliquerait cela mais peu importe ! Il n’en pouvait plus, il avait besoin de savoir et au pire des cas, il saurait improviser. Il avait menti toute sa vie au plus grand mage noir de tous les temps, alors il saurait très bien se débrouiller face à quelques étudiants. Confiant en ses capacités ou plutôt impatient de commencer ses recherches et de s’y lancer à fond, Severus repéra rapidement une place de libre…Ou plutôt toute une table de disponible. Il y déposa les affaires de Maximilien qu’il était obligé de transporter et se dirigea vers les étagères, s’amusant à faire léviter livre sur livre en direction de la table qu’il s’était réservé. Une bonne trentaine de bouquin plus tard, quelques pilles pantagruélique de livres entourant son espace de travail, Severus Rogue revint s’installer calmement. Il prit bien le temps de sortir un morceau de parchemin, sa plume et son encrier afin de pouvoir prendre notes de ce qui lui semblerait important et commença enfin à fouiller dans sa propre vie. C’était une sensation bien bizarre d’ailleurs mais puisqu’il devenait nécessaire de se jeter à l’eau, Severus se décida à ouvrir le premier livre qui s’intitulait : « Dans la tête de Severus Rogue. » IL avait spécialement choisi ce livre-là parce qu’il avait été écrit quelques années plutôt par Angélique Dewis qui se trouvait être la sous-directrice actuelle du château et la directrice des poufsouffle. IL avait mené quelques recherches personnelles dans l’ombre et avait appris qu’elle était une des plus grandes historiennes des temps modernes et que ses sources étaient des plus fiables. Respirant plusieurs fois à fond, se remplissant bien les poumons pour s’armer de courage, Severus commença à lire une biographique qui n’avait comme sujet nul autre personne que lui-même…


Spoiler:
 


_________________
Cuando lloras, se para el mundo y nunca sé que decir. Cuando lloras, me derrumbo y no me sale fingir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón... Cuando lloras, se tuerce el rumbo y no tengo a donde ir. Cuando lloras, yo me hundo y tardo en volver a salir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón. Piensa en lo que piensas cuando lloras, cuando me dices que no. Piensa en lo que quieres... Pero ahora... El que llora soy yo. El que llora soy yo.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les biographies de Severus RogueVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤A l'intérieur de Poudlard├

 :: 

4ème étage

 :: 

La bibliothèque

-