Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Il parait qu'on s'aime pasVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Laura P.Owned
Admin | Serpentard
La vie réserve parfois de belle surprises. avatar
.

Age : 24
1696 messages
Amour : Une langue de Plomb.

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 7ème année
Caractère: Exécrable la plupart du temps

Absence :
MessageSujet: Il parait qu'on s'aime pas Ven 22 Juil 2011 - 13:10

    La journée avait pourtant tellement bien commencée, Laura avait me^me réussi à se lever de bonne humeur, et a dormir une nuit entière pour la première fois depuis très longtemps. Ce n'était pas qu'elle était pré-occupée par quelque chose d'important, mais ses nuits étaient relativement agitée, parce que ses camarades de dortoir parlaient la plupart de la nuit. Autant dire qu'une Laura qui ne dort pas assez, est une Laura de fort méchante humeur. Mais aujourd'hui, ses camarades de dortoir avaient fermé leur grandes bouches toute la nuit, bon peut être que le fait de leur coller la langue au palais avec le sort approprié avait aidé à cette nuit parfaite. Mais une seule personne avait réussi à assombrir sa journée, il avait suffit d'une tignasse blonde pour que la joie du début de journée retombe presque immédiatement.
    Baël encore et toujours lui était passé devant elle sans lui accorder un seul regard, elle ne le comprenait plus, il ne la comprenait plus, comme ça au moins les choses étaient claire. Et puis malgré les promesses il était encore loin d'elle. Peut être ne l'avait-il tout simplement pas vu, perdu dans ses pensées, mais à chaque fois ça lui faisait plus mal que la fois d'avant. Enfin, elle n'était plus à ça près, bien sûr qu'elle était déçu, mais elle avait toujours ses amis, ceux qu'elle n'avait pas perdu...Elle eut un sourire et continua son chemin sans un regard pour ses camarades de dortoir, qui ne semblait toujours pas libéré de leur sortilège. Laura était pratiquement sûre qu'elle allait avoir des problèmes, que ses 'amies' allaient se plaindre dans la journée, et par conséquent le faire punir, mais elle s'en fichait, toutes les heures de colles du monde valait le fait que l'on puisse dormir au moins une nuit entière. Et puis ça leur servirait de leçon, au moins elle ne recommencerait pas, ou bien iraient dans la salle commune la prochaine fois qu'il leur prendrait l'idée de parler jusqu'au bout de la nuit, de sujet aussi pathétique que les garçons. Bizarrement et malgré ses habitudes de petite princesse, parler de garçon pendant des heures n'avait jamais été le genre de chose qu'aimait Laura, elle se fichait totalement de savoir qui avait le plus beau fessier de tout Poudlard. Peut être aussi parce que depuis le début il n'y en avait eu toujours qu'un.
    Laura secoua la tête, elle ne voulait pas penser à lui pour le moment, elle ne voulait pas se faire du mal, depuis le bal, elle ne parvenait plus à se le sortir de la tête, se rendant petit à petit compte que peut être Hugo était tout simplement le seul qu'elle avait toujours aimé. Bien sûr qu'elle avait eu des conquête à Poudlard, elle ne voulait pas se vanter mais elle estimait tout de même être plutôt agréable à regarder.. Et pourtant à chaque fois qu'elle était sorti avec un garçon, elle l'avait toujours ( et inconscienment) comparé à son meilleur ennemi, et puis tout avait basculé au bal de noël. Le fait de voir que les gens avaient l'impression qu'il était normal de voir Laura et Hugo ensemble l'avait tout particulièrement perturbé, comment les gens pouvaient-ils y croire si facilement, alors que eux même ne voulaient pas y croire? C'était tellement étrange et pourtant, cette nuit là lui avait fait l'effet d'un electro choc, elle ne savait pas si elle l'aimait vraiment, mais en tout cas il l'attirait, comme aucun avant lui. Bien sûr aux yeux de Laura, elle était attiré par Hugo juste parce qu' c'était quelque chose d'interdit, que ce n'était pas possible... Un jour ces deux là tomberaient de bien haut.

    Perdue dans ses pensées, elle ne faisait pas forcément attention à ou elle mettait les pieds, elle se contentant d'avancer, machinalement vers le cour de potion. A force de parcourir ces couloirs de longs en larges la nuit, elle avait fini par les connaitres par coeur. Elle ne prenait même pas la peine de lever les yeux de ses chaussures, se contentant de tourner lorsqu'il le fallait, oui elle était bien loin la Laura des premières années. Elle faisait peut être peine à voir.. Alors qu'avant, elle était toujours entouré d'une espèce de petite cour, aujourd'hui elle marchait seule dans les couloirs, et lorsque ses 'amies' essayaient de la retrouver, de refaire les poules autour d'elle, de la rendre populaire en somme, elle se contentait de fuir. Dans un sens elle était plus adulte aujourd'hui, parce qu'elle avait compris qu'elle pouvait vivre sans être vue de tous. Elle avait apprécié ça les premières années, venant d'un milieu médiocre, le fait que les gens la regarde comme si elle était la meilleure la rendait heureuse. Ici, elle n'était plus la Laura qui avait des vêtements moches, utilisé auparavant par d'autres enfants, elle était juste une enfant comme les autres, plus celle qui devait voler si elle voulait un vêtement neuf. Bien ^sur elle n'avait jamais été pauvre au point de vivre dans la rue, mais elle détestait le milieu d'ou elle venait. Elle aurait tellement aimé venir d'un milieu aisé comme Maximilien, mais elle méprisait aussi ces milieu ou il fallait être bien vu. Quelque part elle comprenait les désirs de grandeurs de son frère, elle savait qu'il réfléchissait pour eux deux, elle avait les même...Mais peut être avait-elle moins d'ambition que lui...
    Elle avait aussi renoncé à faire du mal au plus jeunes, à ceux des autres maisons, alors qu'avant les élèves plus jeunes lui faisait de la place pour qu'elle puisse passer, ou bien encore disparaissait pour éviter d'avoir à subir ses foudres, aujourd'hui ils passaient en confiance à côté d'elle, comme si elle ne leur avait jamais rien fait. Peut être savaient-ils qu'elle n'était plus la même qu'elle avait totalement changé.
    C'est en marchant qu'elle percuta quelqu'un de plein fouet, elle releva les yeux énervé, et son regard tomba sur « Cassie....Tu pourrais pas faire attention non! » Ouh la mauvaise foi! Laura aussi aurait put regarder ou elle mettait les pieds on? Mais elle détestait Cassie, elle ne se souvenait même plus pourquoi, c'était ainsi voilà tout, ce n'était même pas une haine hérité de son frère puisqu'il ne lui semblait pas que Baël haïssait cette fille, mais quoi qu'il en soit, elle ne pouvait pas la supporter.


Spoiler:
 


_________________


☐ SINGLE ☑IN A SECRET LOVE WITH HUGO GARNALIEL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée S.Spencer
Admin | Poufsouffle
Le sens du sacrifice avatar
.

Age : 22
152 messages
Amour : personne pour l'instant

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Patiente, fêtarde, studieuse, curieuse, impulsive, elle c'est pourtant être calme par moment mais il est préférable de ne ma l'énerver de trop

Absence :
MessageSujet: Re: Il parait qu'on s'aime pas Mar 16 Aoû 2011 - 9:12

    Une journée tout à fait ordinaire, une de plus. C’était ce que je m’étais dit ce matin en me levant. Mais ce n’était pas tout à fait exact. C’était plutôt une journée de moins dans ce qui m’était donné de passer encore à Poudlard jusqu'à mon retour chez Morg’ pour l’été. Rien qu’a cette idée, j’avais remonté ma couette par-dessus ma tête, comme si cela avait pu tout effacer. C’était sans compter dur Brittany qui avait décidé de me réveiller. La pauvre, je lui ai envoyé mon oreiller dans la figure, ce qui à bien entendu déclencher la guerre dans le dortoir. Voilà aussi une des raisons pour lesquelles je ne voulais pas rentrer chez moi, ici je pouvais être « normal ». D’ailleurs ce n’était pas vraiment chez moi, ce n’était pas mon vrai foyer. Si on m’avait dit que je rentrais chez moi cet été, alors j’aurai surement trouvé que les journées ne passé pas assez vite. Enfin c’est assez compliqué.

    La matinée était passé assez vite, un peu trop à mon gout, lais cela m’avait permis de rejoindre Féline un peu plutôt. Passer du temps avec elle était une vrai bouffé d’oxygène, des que j’en avais l’occasion, je venais la voir. Mais aujourd’hui elle apportait une missive, et rien qu’a l’odeur de cette dernière, je savais de qui elle provenait, Morg’. J’étais d’ailleurs un peu surprise que Morg’ et réussit à approcher Féline, elle ne l’aimait pas du tout et c’était réciproque…enfin. J’avais la sensation d’une démangeaison au bout des doigts rien qu’a tenir cette lettre. Je n’avais absolument pas envie de la lire, j’en connaissais à peut prêt le contenu. Et je ne m’étais pas trompé, un programme entier de réjouissance pour mes deux moi avec elle. Rien de bien méchant bien entendu, mais tout ce que je trouve insupportable, soirée mondaine et autre qui exigeraient de bonne manière et un maintien exemplaire. Et cerise sur le gâteau, elle tenait à présenter mon couple à la grande société. Ce qui fit débordé la goutte d’eau du vase et changer mes cheveux de couleur. Je le su, car je vis ma mèche virer au vert. Ce couple n’était qu’une mascarade autant pour moi que pour Thé, mais ça avait surtout le dont de m’énerver.

    Ce fut donc en colère et même verte de colère que je sortis de la volière. Enervé de savoir ce qui m’attendais chez Morg’, j’en ai même oublié de récompenser Féline. Et je savais pertinemment qu’elle me le ferait payer la prochaine fois, mais je n’étais pas en mesure de la récompenser comme je le faisais d’ordinaire.

    Je ne saurais pas expliquer comment, car ce n’étais pas du tout la direction ni le lieu ou je voulais me rendre, pourtant je me trouvais belle et bien dans le couloir menant aux cachots. La colère surement, qui d’ailleurs ne m’avait toujours pas quitté et rendait mes cheveux encore plus vert, mais un vert vraiment laid. Cette même colère qui perturbé mon attention. Je n’ai donc pas vu la personne arriver en face de moi et nous nous sommes percuté. Je n’ai pas eu le temps de voir son visage, que déjà sa voie me parvenait. Une voie que j’aurai reconnue entre mille.

    « A ben elle est bien bonne celle-là. Pas étonnant venant de toi »

    Bon certes, Laura n’avait pas trop, mais n’étaient-elles pas deux dans l’histoire. Et en même temps je m’en fichais un peu, elle était sur mon passage et au mauvais moment. Elle était une des personnes que je ne pouvais vraiment pas voir après Morg’. D’ailleurs, je trouvais qu’elle lui ressemblait en un sens, pas dans son comportement, mais plutôt dans sa façon d’être. Je trouvais qu’elle faisait trop dans le « madame arrive alors, on se pousse, on se taie et on regarde ». Et cela m’agaçait vraiment.

    « Il faudrait que je m’excuse, mais ne t’y attends pas, puisque que je n’aurais pas les tiennes de toutes manières. »

    Oui je m’étais peut être montré un peu sèche, après tout je ne la connaissais pas vraiment. Même pas tu tout en fais et je n’en avais pas envie. Je n’avais pas envie de rester ici avec elle non plus. Mais alors pourquoi je me trouvais toujours dans ce couloir. Fichu bonne manière que l’on m’avait inculqué. La politesse aurait voulu que je m’excuse, mais pas devant elle. Alors quoi faire ? La regarder et attendre ? très peut pour moi. Et puis au final j’y gagnerai quoi ? Certainement pas de la gratitude de sa part, peut être une retenu pour être arrivé en retard en cours. Super. Et un mauvais moment passer en ça compagnie. Encore mieux.


Spoiler:
 


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il parait qu'on s'aime pasVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤A l'intérieur de Poudlard├

 :: 

Cachots

 :: 

Les couloirs

-