Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Intrigue n° 5.0 Marylee & Jack se réveillentVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Appelo Mor†em
Compte Administratif
avatar
.

Age :
122 messages
Amour :

Absence :
MessageSujet: Intrigue n° 5.0 Marylee & Jack se réveillent Mer 22 Juin 2011 - 12:39

    Il y a des journées comme celle-là, où l’on se sent invincible et étrangement serein. Sans savoir pourquoi, on a l’impression que tout peut nous réussir, que maintenant c’est le bon temps pour entreprendre des choses que l’on avait remises à plus tard. Sans savoir d’où vient exactement cette énergie, on sait que l’on peut accomplir de grandes choses en cette belle journée. Et cet état de presque grâce ne provient d’aucune potion, d’aucun charme ou maléfice. C’est cent pour cent naturel et provient seulement de la personne. C’était une journée comme cela. Chaque pas débordait davantage de courage que le précédent, de confiance aussi et d’assurance. Rien ne pourrait l’arrêter. Le ciel bleu était sans nuage et semblait protéger le château de Poudlard d’un quelconque malheur. Tous pouvaient affirmer qu’aujourd’hui serait une bonne journée. Peu importe les cours qu’ils avaient à l’horaire, peu importe les Serpentards qu’ils allaient rencontrés, rien ne pouvait miner leur moral.

    Marylee ne faisait pas exception à cette règle. Étrangement, elle avait passé une excellente nuit de sommeil. Pour la première fois depuis plusieurs nuits, elle pouvait affirmée qu’elle s’était reposée, qu’elle avait repris des forces et qu’elle n’avait rien oublié. Elle en était persuadée. Elle ne s’était pas réveillée au courant de la nuit pour faire quelque chose qui lui échappait complément. Lorsque cela lui arrivait, sans savoir de quoi il s’agissait exactement, elle savait qu’elle n’avait pas dormi. Les courbatures et les quelques blessures qu’elle voyait sur son corps était un bon indicateur de ces nuits troublées. Cette nuit, elle avait même fait un rêve. Un rêve comme il était bon d’en avoir et d’en espérer, un rêve qu’on essaie de reprendre après s’être réveillé. Elle avait flâné au lit en essayant par tous les moyens qu’elle connaissait de reprendre là où elle avait laissé les pommiers, ses trois meilleurs amis et leur pique-nique. La jeune femme savait que c’était un rêve fou et impossible, mais il y avait quelque chose de tranquille. Normalement, elle se serait réveillée en pleurant parce que même voir Keiko en rêve lui était insupportable. Pas aujourd’hui. Son amie lui manquait terriblement et des journées comme celle-là sous les pommiers, il y en avait eu plusieurs, mais il n’en aurait plus jamais. Du moins, il manquerait toujours la jeune Poufsouffle.

    La Gryffondor était finalement sortie des draps en soupirant sachant que le sommeil ne voulait pas revenir. Il était temps de se lever et d’affronter la journée comme il se devait. Déjà, le soleil brillait à travers les fenêtres du dortoir. La tête pleine des images de son rêve, elle se vêtit tranquillement. Elle revoyait si clairement le sourire de Jack après une blague raconté par Keiko. Les moqueries bien placé de Baël pour l’énervé. Les raisins qui sont lancés comme des projectiles pour le faire payer ces niaiseries. C’était l’effet calme et tranquille qu’avait le rêve de Marylee sur elle. Pour la première fois depuis le décès de sa meilleure amie, elle semblait acceptée qu’elle ne soit plus là pour partager des moments comme ceux-là, mais qu’il fallait en avoir tout de même parce que c’est ce qu’elle aurait voulu. Elle lui manquait certainement, mais son absence ne voulait pas dire qu’elle n’existait plus. Au contraire, tous les habitants du château savaient que le fantôme de la jeune femme résidait dans les toilettes où elle avait été assassinée. Mary et encore moins Jack n’avaient osé y mettre les pieds. Jusqu’à présent aucun des deux n’avaient eu le courage de faire face à la mort de leur amie. D’aller à sa rencontre aurait signifié qu’ils acceptaient sa mort et surtout son assassinat alors que c’était loin d’être le cas.

    Pour Lee, une si jolie fille n’avait pas le droit de mourir dans ces circonstances. Elle n’avait pas le droit d’être arrachée à sa famille, à ses amis et surtout à sa vie. Elle avait tellement de chose à vivre et à découvrir encore qu’il était impensable que sa vie fut aussi courte. Heureusement que Keiko n’avait pas été du genre à ne pas profiter du moment présent. Avec les années, elle avait vieillit, grandit et s’amusait différemment, mais elle savourait pleinement chaque minute. Plus jeune en partageant des secrets et des friandises avec ses copains, plus tard en s’amusant tard et en buvant un peu trop. La rouge et or savait en mettant les pieds sur le sol froid, ce matin-là, que c’était la bonne journée pour faire ce qu’ils avaient repoussé depuis si longtemps : Jack et elle devait prendre leur courage à deux mains et se rendre dans ces fichues toilettes. Affronter leur peur et faire leur deuil de Keiko. Jamais elle ne reviendrait, il fallait se rendre à l’évidence et l’accepter les aiderait probablement à passer cette étape difficile. Il ne restait plus qu’à faire avaler cette proposition à Jack. D’ores et déjà, Marylee savait que ce ne serait probablement pas aussi simple que de proposer une partie d’échec. De plus, Jack avait parfois de ces caractères qu’il fallait le prendre avec des petites pinces et des gants blancs.

    En descendant vers la grande salle pour le petit déjeuner, elle imagina mille et un scénarios lui permettant d’annoncer à son ami Serpentard la décision qu’elle avait prise en se levant. D’ailleurs, il n’aurait pas tellement le choix. C’était maintenant ou jamais. Dès qu’elle pénétra dans la salle déjà bien pleine, elle regretta de ne pas avoir pris avec elle une petite dose de Felix. Lui, aurait sût l’aider pour convaincre Jack. Quand on avait besoin d’aide, Felix était toujours la meilleure personne sur qui se tourner. Un peu de chance ne faisait jamais de tord dans une situation délicate comme celle-là. Elle repéra facilement le blondinet en train de manger son petit déjeuner. Un bon verre de jus de citrouille et des céréales. Cependant, il mangeait comme un ogre affamé depuis des jours. La jeune femme soupira découragée de constater que peu importe l’heure de la journée et l’état dans lequel il était, intoxiqué ou non, Jack mangeait beaucoup trop. Joyeusement, mais sans se presser, elle alla s’asseoir près de lui sur le banc en bois à la table des vert et argent. Les Serpentards étaient tous habitués de la voir débarquer à leur table. Sans aucune gêne, elle attrapa un morceau de fromage dans l’assiette de son meilleur ami et lui fit un immense sourire enjôleur.


    « -Allez dépêche-toi de finir de manger, on a quelque chose d’important à faire aujourd’hui. J’ai pris une grande décision et je suis certaine que tu vas être d’accord avec moi. C’est le temps… on a assez attendu. Il faut aller dans cette fichue toilette et discuter avec Keiko.
    -Vas-y toute seule, moi, je ne mets pas les pieds là-dedans! »

    Tout de suite, elle vit l’expression sur le visage de son ami et sût que ce n’était pas gagné d’avance. Bien sûr que non. À quoi s’attendait-elle? Ils avaient pris la décision de la laisser là et de ne pas aller la voir avant d’être prêts tous les deux. Mais Marylee ne pouvait plus attendre, il fallait que cela se fasse et aujourd’hui même. Ce n’était plus tolérable de supporter le fardeau de cette mort sur ses épaules sans savoir… et ils avaient accès à cette source d’information. Il fallait s’en servir. Elle était convaincue qu’enfin, ils pourraient faire leur deuil et que ce serait plus facile d’accepter la mort de leur amie. Du moins, c’était ce qu’elle osait croire. Elle lança un regard de supplication à son ami pour qu’il entende raison.

    Jack n’avait aucune envie de visiter cette fichue salle de bain. Elle était bien là où elle était Keiko. Tout son être réclamait un statuquo. Il ne voulait surtout pas avoir à confronter cette réalité tout de suite. Si Marylee était prête pour cela, tant mieux, mais pas lui. Keiko avait été tellement importante pour lui, presque plus que n’importe qui d’autre après la Gryffondor qu’il doutait vraiment de ses capacités à l’accepter un jour. Et tant mieux, il n’avait pas à le faire. S’il voulait que cela reste ainsi, il pouvait le faire. Ne jamais se rendre dans cette salle de bain signifiait ne jamais avoir à y penser une fois de plus. Elle était morte et c’était un fantôme. Point final. Il n’y changerait rien. De toute façon, elle deviendrait probablement un des fantômes les plus sympathiques du château après Nick-quasi-sans-tête. Marylee et lui deviendraient vieux, mourraient et elle amuserait encore les prochaines générations de petits étudiants. En voilà une belle histoire! Le jeune Serpentard soupira pour faire comprendre son mécontentement à sa meilleure amie. Il ne s’était jamais rendu compte à quel point elle avait de l’emprise sur lui…


    « Jack, je n’en peux plus de ne pas savoir ce qui est arrivé. Je m’ennuie d’elle, c’est atroce, mais je suis convaincue que c’est encore pire parce qu’on a aucune idée de ce qui est arrivé. Si elle est encore ici c’est qu’il y a une bonne raison. On doit aller la voir. J’ai rêvé d’elle, de nous et à comment on était bien. J’ai compris qu’il fallait accepter qu’elle n’était plus là pour qu’on soit bien à nouveau. C’est insupportable cette douleur que j’ai dans la poitrine chaque fois que je pense à elle. C’était notre meilleure amie et aujourd’hui, on lui doit bien cette visite. Si on peut faire en sorte qu’elle trouve le repos éternel, il faut arrêter d’être aussi égoïste et y aller… indirectement on ira mieux je suis certaine. Dis oui, viens avec moi. »

    Avec ses petits yeux foncés, elle le supplia du regard avec la ferme intention de ne pas changer de position jusqu’à ce qu’elle ait capitulation complète. Jack allait rendre les armes, aujourd’hui, d’une façon ou d’une autre. Lentement, elle lui tendit la main en se levant, lui demandant une fois de plus de l’accompagner jusqu’aux toilettes des filles. Lorsqu’enfin il lui saisit la main, Lee ferma les yeux pour être bien certaine d’avoir assez de courage. Elle n’était plus si certaine d’elle d’un coup… elle prit une grande respiration en repensant à son rêve et tira son ami avec elle jusqu’aux escaliers où elle lui assura que tout irait bien.

    Le blondinet avançait lentement. Visiblement trop lentement pour son amie qui sans dire un mot lui faisait comprendre que son bas de tortue lui déplaisait. Elle voulait en finir avec ça… lui ne voulait simplement pas en finir, il ne voulait même pas commencer. Pour chaque pas qu’il faisait en avant, il en aurait fait quatorze à reculons. Question de bien s’éloigner de la porte de la salle de bain. Il n’avait seulement l’impression que d’être trainer par Marylee qui tenait sa main comme s’il était un petit enfant perdu. Et ça, pour être perdu, il l’était. Il n’avait pas le courage de son ami, il en était certain. Jamais il ne pourrait lever les yeux vers Keiko. Tous les dix mètres, il se permettait de grogner, mais la jeune femme, devant lui, semblait être si concentrée qu’elle n’entendait rien du tout.

    Dans un silence presque religieux, ils firent le trajet jusqu’aux toilettes. Ils ne croisèrent d’ailleurs presque personne. Marylee ignorait si Jack se taisait parce qu’il avait peur ou seulement parce qu’il respectait le choix de son amie qui refusait de dire un mot. Elle préférait se concentrer sur son courage qui la quittait plus ils approchaient la salle de bain en question. Elle qui s’était crue si forte en début de journée en était moins certaine à présent. Ils s’arrêtèrent devant la porte de la salle de bain ne sachant plus s’ils devaient avancer encore ou rebrousser chemin. La Gryffondor fixa la porte une longue minute avant de tourner sa tête vers Jack. Elle attendait son signal pour pousser la porte qui lui rappelait étrangement le couvercle de la boîte de Pandore. Elle était nerveuse de découvrir ce qui se cachait derrière cette porte et d’apprendre tous les secrets qu’il abritait.

    Finalement, le jeune homme qui tenait toujours sa main lui donna son accord et ensemble ils poussèrent la porte. Les mains de Marylee tremblaient atrocement et elles commençaient à se faire moites. Tous ces signes trahissaient sa nervosité et son ami n’était pas dupe. Elle se dit que finalement c’était la pire idée du monde entier qu’elle avait eu et qu’il était encore temps de fuir avant que Keiko ne sorte de sa cachette. C’est son habituel orgueil et fierté mal placé qui l’obligeait à rester sur place. Elle avait fait changer Jack d’avis, il n’était pas question qu’elle soit celle qui recule une fois l’opération enclenchée.


    « « - Keiko? Est-ce que tu es là?
    -Elle est certainement pas dans la grande salle en train de mettre du Whisky dans mon bol de céréales!»

    Leurs voix résonnèrent sur les murs de pierre de la salle de bain. Le cœur de Marylee battait à une vitesse folle. Or Nick-quasi-sans-tête et les autres fantômes du château, qui, pour elle, faisaient plutôt parti de la famille de Poudlard, elle n’avait jamais vue de vrai fantôme. Pour la suite des évènements, tout se passa tellement rapidement qu’elle eut l’impression d’être emportée par une tornade en plein milieu des États-Unis. Keiko apparu finalement devant eux. Semblable en tout point à ce qu’elle avait toujours été. C’était un choc de la voir, si vrai et presque vivant devant leurs yeux. Elle semblait pouvoir tout faire comme si elle n’était pas morte. La seule différence résidait dans le fait qu’elle flottait au-dessus du sol plutôt que de marcher dessus. Marylee était complètement bouche-bée de voir son amie devant elle et ne savait plus quoi dire. Keiko leur sourit et prit la parole puisque de son côté à elle, il y avait des jours qu’elle attendait ce moment et se préparait à leur raconter la vérité.

    La panique s’empara de lui. Il ne savait plus trop quoi faire pour se sentir à l’aise. Déjà, il avait l’impression d’étouffer. De voir sa meilleure amie dans cet état le rendait fou… fou de rage, d’inquiétude, de consternation et de honte. Quel piètre ami il avait dû faire pour qu’elle se retrouve dans cette position. Il était incapable de la regarder. Incapable d’accepter son regard sur lui. Il n’avait pas été là pour éviter sa mort, pour la protéger. Peu importe ce qu’il l’avait tué, il ne voulait même pas le savoir. Il savait seulement que s’il avait été plus présent pour elle, plus fort, elle ne serait pas morte. D’aucune manière qui soit. Marylee lui semblait si forte à côté de lui. Elle se tenait presque trop droite pour la situation, elle, arrivait à regarder l’ancienne Poufsouffle. Pas lui, c’était beaucoup trop difficile. Trop douloureux. Comme si quelqu’un serrait sa poitrine avec des mains nues. Pour faire bien en sorte qu’il se sente très mal. Jack fixait ses pieds en silence. Il préférait écouter ce que les filles échangeaient sans commenter. Les mains dans les poches, la tête baissée. Pour vue qu’il reste fort devant les filles… il ne fallait pas les laisser tomber cette fois.


@RP à Marylee Beck@

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Appelo Mor†em
Compte Administratif
avatar
.

Age :
122 messages
Amour :

Absence :
MessageSujet: Re: Intrigue n° 5.0 Marylee & Jack se réveillent Mer 22 Juin 2011 - 12:41

    « Il faut se dépêcher les amis. Je n’ai pas beaucoup de temps. Une fois que je vous aurai tout dit je pourrai partir. Est-ce que vous êtes prêts à entendre ce que j’ai à vous dire? C’est très important. Il faut que vous ouvriez bien vos oreilles.
    -Ne dis rien, alors. Je ne veux rien entendre. Je ne veux pas savoir. Je suis égoïste oui, mais suffisamment honnête pour assumer le fait que je préfère t'avoir ici en fantôme que...»

    Keiko avait marqué une pause dans l’attente des réponses de ses amis. Marylee baissa la tête. Elle ne voulait plus rien entendre. Sachant que Keiko partirait alors qu’elle était ici maintenant avec eux… L’idée de ne jamais savoir était tentante pour la garder avec eux, mais ce serait bien égoïste. À contre cœur elle finit par dire qu’elle était prête à entendre ce qu’elle avait à dire. La vérité faisait atrocement peur à la jeune Gryffondor. Le Serpentard avait peut-être raison… peut-être valait-il mieux l’avoir avec eux comme cela, que pas du tout. Elle avait peur de perdre tous ces repères. Elle serra la main de Jack et fit face à Keiko. Son amie qu’elle avait tant envie de serrer dans ses bras.

    « -Je sais ce qui se dit au château et les rumeurs sont fondées. Jack, Mary, j’ai été tuée. Ce n’est pas un accident et c’est encore moins de ma faute. Jamais je ne vous aurais laissé tous les deux.
    -Qui t’as fait ça? Qui dans Poudlard à bien pu te faire ça?!
    -Je l’ignore. C’est bien ça le problème. Mais il y a plus encore et je crois que c’est en lien avec mon assassinat… Vous êtes possédés tous les deux. Par des âmes très anciennes. Jack, c’est Lucius Malfoy qui se cache en toi. Mary, toi, c’est la mangemort Bellatrix Lestrange…. Je sais que vous prendrez les bonnes décisions. Je dois partir maintenant. Je vous aime… pour toujours les amis. Au revoir… »

    Et le silence ce fit de nouveau dans la salle de bain des filles. Il n’y avait plus de fantôme qui hantait ces lieux. Il ne restait plus que les deux amis silencieux et complètement abasourdi. Marylee fixai l’endroit où se tenait une minute auparavant Keiko comme si elle pouvait encore la voir et lui parler. Elle ne comprenait pas pourquoi elle ne se tenait plus devant eux, pourquoi elle ne pouvait plus leur parler et pourquoi tout était si vide en elle tout à coup. Elle se sentait lasse et étrangement fatiguée. Silencieusement, elle s’assit sur le sol, le dos contre les pierres froides du mur. Elle n’avait pas envie de parler à Jack et ignorait ce qu’il faisait de son côté. Elle voulait revoir son amie, revoit ses cheveux noir, son habit de Poufsouffle et la serrer contre elle. Elle sentit quelques larmes couler le long de sa joue et n’eut même pas envie de les essuyer. Ses bras étaient allongés près de son corps et elle restait assise presque inerte. Elle n’avait pas eu le temps de dire à Keiko tout ce qu’elle avait envie de lui raconter. Le temps l’avait arraché à elle bien trop rapidement, c’était injuste. Quelqu’un l’avait tué et il fallait trouver qui. Il fallait que ce salaud paie pour ce qu’il avait subir à une jeune femme comme Keiko.

    Lui non plus, n’avait pas envie de parler. Il n’avait même pas eu envie de venir ici. Tout se passait dans sa tête… C’était tout à fait inacceptable que Keiko se soit fait assassiner. Surtout dans l’école! Qui pouvait bien faire une chose pareille? Qui pouvait tuer des élèves comme ça? SON AMIE! Il avait si mal, qu’il n’arrivait pas à pleurer. Seulement une rage aiguë soulevait sa poitrine à chacune de ses inspirations! Il fallait trouver le coupable et lui faire payer! Cette erreur était de sa faute, de la faute de son manque de présence pour ses amis, mais il allait réparer ses torts et trouver le responsable. Au ralenti, Mary se tourna vers Jack voulant savoir s’il avait la même idée qu’elle en tête.


    « Il faut trouver qui lui a fait ça Jack. Il faut le trouver et le détruire. Personne n’avait le droit d’y toucher tu entends! PERSONNE! »

    Elle renifla un bon coup attendant la réponse du Serpentard. Elle aurait voulu être dans sa tête à ce moment pour savoir à quoi il pensait exactement… Mais les paroles du fantôme lui revenaient en tête doucement… son meurtre était peut-être en lien avec le fait qu’ils soient possédés! ELLE ÉTAIT POSSÉDÉE PAR BELLATRIX LESTRANGE! De tout ce qu’elle savait sur ce mangemort, Marylee savait qu’elle était l’une des plus fidèles combattantes de… LORD VOLDEMORT! Une des plus fidèles et des plus sanglantes aussi. La jeune femme était complètement dépassée par cette nouvelle. Comment réagir à tout ça? Elle n’avait jamais entendu parler de possession avant, sauf dans les films d’horreur américains. Et là, on ne parlait pas d’un démon, mais d’un mangemort. C’était effrayant. Effrayant, mais aussi presque soulageant. Cela expliquait probablement pourquoi elle avait de nombreuses absences… Bellatrix devait probablement prendre le contrôle pendant ces périodes, mais qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire pendant ce temps? Personne d’autre ne semblait possédé dans le château et on entendait parler de rien de spécial qui pourrait la concernée. Graduellement, l’image de Phoebe se forma dans son esprit. Et si? Non, elle n’oserait pas? Et pourquoi pas? Pourquoi ne pas saisir la chance qui s’offrait à elle… une alliée de taille pour l’aider à assouvir sa vengeance? Quelqu’un qui pourrait l’aider une fois pour toute à se débarrasser de sa sœur qui prenait trop de place. Avec tout ce qu’elle avait appris à propos de Bella, Mary savait que cette femme serait en mesure de faire taire sa stupide aînée pour toujours! Comme c’était alléchant. La Gryffondor se demanda par contre, comment elle pourrait faire en sorte pour entrer en communication avec la mangemort. Jusqu’à présent, elle n’avait jamais eu conscience de sa présence, est-ce que ça changerai maintenant? Elle se tourna vers Jack pour lui demander son opinion alors que lui aussi semblait analyser cette nouvelle information.

    Il savait qui était Lucius Malfoy. Tout le monde, dans le monde des sorciers connait Lucius Malfoy. Le mangemort. Et à présent, il était dans lui! Comment c’était possible? Il n’en avait aucune idée. Tout ce qu’il savait, c’était que Lucius était extrêmement fort de son temps… et que cette force, il pourrait s’en servir. Il ne pouvait pas dire non à un allié aussi puissant. Il ne pouvait dire non pour la simple et bonne raison, qu’il avait plusieurs projets à mener à terme et que cette précieuse aide lui permettrait d’y arriver plus vite. Plus vite il trouverait le meurtrier de Keiko, plus vite il mettrait fin à sa vie à lui… Œil pour Œil, dent pour dent comme on dit. Et ensuite, il pourrait se venger de sa famille aussi pourrie soit-elle. Il n’avait aucune idée de ce qu’une collaboration avec un Mangemort pourrait donner, mais il savait qu’elle serait à coup sûr explosive. Finalement, cette rencontre avec son amie avait été plus productive qu’il ne l’aurait jamais cru. Une nouvelle énergie s’emparait de lui. Comme s’il était un nouvel homme et encore, il n’avait reçu que la nouvelle, il n’avait pas vue l’homme en action.


    « Tu crois qu’on pourrait leur parler? Je veux dire à Bellatrix et à Lucius? Savoir ce qu’ils font dans nos corps et pourquoi ils sont ici tous les deux? Jack, tu vas peut-être me trouver folle, mais je crois que ça ne me dérange pas… je crois que je vais lui laisser la place à Lestrange. Tu comprends ce que je veux dire? »

    Si Jack approuvait, elle se sentirait mieux. Et si Jack approuvait, elle n’hésiterait même pas une seconde à faire appel à Bellatrix et à lui laisser la place. De l’aider même si elle le pouvait, mais en échange, Bellatrix devrait l’aider aussi. Cette nouvelle l’avait complètement assommée, mais ils devaient allés en cours. Personne ne devrait apprendre ce qu’ils venaient de découvrir. Il fallait qu’ils fassent comme si tout était normal. Elle savait d’avance qu’elle ne serait pas capable de se concentrer sur autre chose que ce qu’elle savait maintenant : soit sa possession et le meurtre de Keiko, mais ils devaient agir normalement. Elle leva ses yeux marron vers son ami, cette fois ils étaient confiants et très déterminés.

    « Il faut aller en cours et surtout faire comme si de rien était. On en reparle demain et on trouvera comment on fait pour trouver le meurtrier et ce qu’on fait de Lucius et Bellatrix. »

    C’était le début de quelque chose de plus grand qu’eux, Mary en avait le sentiment. Il regarda son amie en silence pendant quelques instants. Il ne pouvait-être plus d’accord avec ce qu’elle venait de dire. Lui non plus n’y voyait aucun inconvénient à ce que Lucius et Bellatrix se retrouvent en eux. Que des avantages selon lui. Par contre, pour ce qui est d’aller dans un cours, il savait que de son côté il ne serait jamais capable de s’y rendre. Qu’elle y aille, elle. Il avait d’autre chat à fouetter. Il la regarda partir toujours assis au fond de la salle de bain. Tranquillement, il se leva et se mit à marcher de long en large… Maintenant qu’il était seul, il pouvait pleinement réfléchir. La journée ne venait que de commencer et déjà, c’était de loin la plus éprouvante qu’il n’avait jamais vécue. Il saisit sa tête entre ses mains et réfléchit… Keiko était probablement ce qui le dérangeait le plus. De savoir qu’elle hantait cet endroit quelques minutes auparavant le rendait fou. Lucius n’était rien comparé à cette disparition. Il était en colère contre le fantôme qui avait disparue, contre le meurtrier de son amie, contre sa famille et tous ceux qui l’avait emmerdé depuis le début de sa vie. La colère revenait comme un boomerang. Trop vite et trop intensément, il n’avait pas l’habitude de gérer autant d’émotions d’un seul coup. Sans s’en rendre compte, il saisit sa baguette et lança des sorts autour de lui à l’aveuglette. Cherchait désespérément à évacuer cette colère qui explosait en lui comme un volcan en éruption. En moins de quelques minutes, il ne restait plus rien des structures de la salle de bain. Les lavabos se vidaient autour de lui, mais il restait là haletant. Lorsqu’il se rendit compte de ce qu’il venait de faire, Jack préféra mettre la faute de cet excès de folie sur le compte de Lucius. Bien plus pratique qu’il ne le pensait celui-là…


@Rp à Marylee Beck

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue n° 5.0 Marylee & Jack se réveillentVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤A l'intérieur de Poudlard├

 :: 

2ème étage

 :: 

Les toilettes de Mimi gémiarde

-