Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Kill the mouse [R.Eloise]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jack L. Gilleford
Serpentard
le monde m'emmerde -_-; avatar
.

Age : 23
380 messages
Amour : Those girls who are making my life a living hell

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: agressif, dépressif, arrogant

Absence : N/A
MessageSujet: Kill the mouse [R.Eloise] Sam 30 Avr 2011 - 5:32

Une dent sucré? C'était un euphémisme quand on l'appliquait à Jackson Gilleford. En fait, s'il n'exerçait pas un contrôle tyrannique sur lui-même il aurait déjà dévalisé le magasin. C'était un bon signe. Ses envies de sucre se manifestaient pendant ses bons jours. Les jours où la déprime et la colère ne lui donnaient pas l'impression de couler avec un bloc de béton aux pieds.

Today is a great day, se dit-il en entrant dans la bonbonnière.

Un sourire d'enfant éclaira son visage en poussant la porte de la boutique. Elle était quasiment vide. Aujourd'hui n'était pas jour de visite et la plupart des élèves étaient concentrés sur leurs devoirs, mais les devoirs étaient une perte de temps. Une opinion qui avait prit racine il n'y avait pas si longtemps, puisque de Marylee avait été sa tuteure pendant leurs premières années à Poudlard. Et puis, il y avait Connor. Le Serdaigle était en grande partie responsable pour son manque d'intérêt pour ses études. Jack préférait laisser ses études de coté pour trouver un moment tranquille avec le jeune homme. Évidement, Connor ignorait le fait que Jack tenait suffisamment à lui pour se désintéresser de ses études pour pouvoir le voir plus souvent. C'était un art que de dissimuler ses véritables motivations. Plus Connor semblait s'attacher, plus Jack devenait méchant et le traitait comme un moins que rien. Jack était passé maitre dans l'art de faire semblant. Faire semblant d'écouter en cours, faire semblant d'être intéressé, faire semblant d'aimer, faire semblant de détester. Laisser croire Connor qu'il ne tenait pas à lui était essentiel, sinon le serdaigle en voudrait plus et Jack était incapable de lui donner ce qu'il demanderait. C'était exactement ce qui s'était passé quelques semaines plutôt. Jack avait laissé tomber sa garde et Connor avait mal interprété l'attitude de son amant. Ils s'étaient engueulé. Jack était monté sur ses grands chevaux. Et voilà! Connor boudait depuis. C'était la première fois qu'il lui faisait la tête aussi longtemps. Jack s'était habitué à ce que Connor revienne vers lui avec un air piteux qu'il soit coupable ou pas. Ce qu'il n'était que très rarement. Cette fois tout était différent. Jack avait dû faire les premiers pas. L'attendre discrètement après l'entrainement de quidditch des Serdaigles pour lui parler. À force de flatterie et d'excuse, il avait réussit à obtenir le pardon de Connor qui avait accepté de le rejoindre ici aujourd'hui.

Le Serdaigle était déjà sur place, mais il ne l'aborda pas directement. Il préféra faire le tour de la boutique, faire ses emplettes et refaire sa réserve de sucre. Il pouvait sentir le regard amusé de son compagnon dans son dos. Ce ne fut qu'une fois à la caisse qu'ils s'adressèrent la parole de façon très polie et sortirent de la bonbonnière un derrière l'autre.

Pré-Au-Lard était parfait pour le voir. Toutefois, ils devaient rester vigilants. Ils n'étaient pas les seuls élèves à se faufiler à Pré-Au-Lard pour un milliard de raison. Jack ouvrait le chemin et s'introduisit dans une ruelle tout près. On voyait la rue principale, mais personne ne portait jamais attention aux ruelles ici. Suffisait d'être discret.

«T'as officiellement finit de bouder là?» demanda Jack en poussant Connor contre le mur de brique derrière lui.

«Qu'est ce que t'en pense? J'ai l'air de bouder peut-être!»

Un quart de seconde suffit pour finalement les réunir. C'était sans savoir qu'une petite souris les avait aperçu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloïse J. Smith
Gryffondor
avatar
.

Age : 22
60 messages
Amour : Nobody

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Têtue - Téméraire - Franche - Souriante - Fêtarde - Loyale - Courageuse - Drôle

Absence :
MessageSujet: Re: Kill the mouse [R.Eloise] Sam 28 Mai 2011 - 17:24

Spoiler:
 

    Eloïse avait passé la matinée entière à gémir sur sa situation avec son frère auprès de Julia. Il pourrait au moins venir lui parler ! Comme si avoir essayé de la tuer ne suffisait pas, ce qu’elle s’était abstenue de révéler à son amie, ou l’avait laissé entendre. Enfin, ce n’était pas la question. Puis de Timothé, la jeune Smith avait lâché ses nerfs sur Baël. Franchement, même si monsieur était un nouvel apprenti, il était encore à Poudlard, non ? Alors venir la voir seulement ne fois par semaine et encore, n’était-ce pas un peu abuser ?! Miss Brown devait avoir le morale solide, surtout quand Eloïse se mit à se plaindre de Maximilien, qui l’avait encore contredit sur un sujet ce matin, et puis de la jeune Owned, pour des raisons qui ne sont inconnues de personnes à Poudlard, même si assez secrètement, les deux jeunes filles commencent à s’entendre un peu mieux ; une longue histoire de six années déjà. Julia avait écouté la jeune gryffondor sans broncher une seule fois, patiente, sachant très bien qu’elle ne pourrait de toute manière ne pas l’arrêter, et que, si elle le faisait, les nerfs d’Eloïse se seraient répandus sur la première personne venue. On prend quelques mauvais défauts à traîner avec des serpentard parfois. De plus, Loïse n’avait pas réussi à trouver Marylee, et Merlin sait qu’elle l’avait cherché dans tout le château de Poudlard ; chose qui n’arrangea pas son humeur. C’est grâce à la prochaine fête, celle dont Alexia venait de la convier, en lui demandant un peu son aide pour les préparatifs que la petite Smith retrouva sa bonne mine de petite fille trop heureuse.

    Profitant de cet instant de paix intérieur, la jeune Smith se mit en route seule – pour une fois – en direction de Pré au lard. Elle avait décidé d’aller acheter avec ses quelques économies ce qu’il fallait pour cette fête qui s’annonçait être parfaite en vu de l’entrain qu’elle y mettait. Mais tout d’abord, la jeune Gryffondor alla aux trois balais ; moyen de décompresser mais aussi de réfléchir sérieusement de ce dont elle avait besoin. La jeune fille pensa qu’il lui faudrait déjà de se faire plaisir à elle-même, pourquoi pas ne pas s’acheter une nouvelle robe de soirée ? Il fallait qu’elle soit superbe, une robe cintrée pour mettre ses formes en valeurs, courte, mais pas moulante cette fois-ci. Ensuite, chez Zonko, ou au Strutoscope, les invités devaient absolument s’amuser. Et enfin, chez Honeydukes pour gourmandises en tout genre ! Fière d’elle, Elo’ bu une gorgée de sa bière-au-beurre. Elle regarda les gens : certains discutaient tranquillement, au fond de la pièce, un couple se disputait ; en voilà un qui ne durerait pas, peut-être allait-elle assister à une rupture en directe. Plusieurs élèves grouillaient dans les parages, pour toutes sortes de raisons. Certains qu’Eloïse n’avait même encore jamais vus ; le château était tellement grand. Ellan McCourty se trouvait dans un coin avec son appareil photo dans les mains, comme toujours ; c’était un garçon solitaire. Elle le vit la prendre en photo discrètement, ce n’était pas la première fois qu’il la prenait pour modèle ; Eloïse se demanda combien de personnes, de moments importants de la vie, secrets, se trouvaient dans cet appareil. La jeune fille avait toujours trouvé la photographie fascinante. Immortaliser un moment, faire qu’il dur pour l’éternité, qu’il reste, ne se perde jamais. Ellan McCourty était un magicien, et même si peu de gens l’aimait à Poudlard, Eloïse lui donnait un côté mystérieux ; elle le respectait.

    C’est avec un soupire que la jeune fille se leva. Elle donna de l’argent au serveur et quitta la bar, sentant un dernier flash d’appareil photo dans son dos. Eloïse se dirigea vers la boutique d’Honeydukes lorsqu’elle vit Jack Gilleford en sortir. Un grand sourire se peint sur son visage, elle était sur le point de lui faire de grand signe de bras, pour l’inviter à se joindre à elle quand elle le vit avec Connor. Connor ?! Depuis le grand Gilleford restait avec … lui ? La jeune Smith décida de se taire et de reporter sa petite entreprise à plus tard, s’insultant intérieurement de suivre un ami. Ce n’était pas bien d’espionner ses amis ! Elle s’accrocha à cette idée et comme pour se pardonner elle-même, décida de quand même aller voir Jack, au moins pour savoir comment il se portait. Mais le destin s’en mêlant s’est moment où ils tournèrent dans une ruelle que Loïse prononça son prénom : « Jack ! ». Et trente seconde après elle se retrouva devant une scène qu’elle n’aurait jamais du voir, et les deux yeux Jack figeaient sur elle. C'était une journée ... pleine de surprise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kill the mouse [R.Eloise]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤Le monde de la magie├

 :: 

Pré-au-lard

 :: 

Honeydukes

-