Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

A l'orée du bois joli ▬ libreVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Rhiannon J. Grumman
Gryffondor
avatar
.

Age : 23
29 messages
Amour : les créatures magiques

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 7ème année
Caractère: intelligente ▬ téméraire ▬ têtue ▬ patiente ▬ fille d'action ▬ ambitieuse ▬ rêveuse ▬ optimiste ▬ passionnée

Absence : /
MessageSujet: A l'orée du bois joli ▬ libre Sam 23 Avr 2011 - 22:09


S'il y avait bien un moment que Rhiannon appréciait dans la journée, c'était le crépuscule - ça aurait pu être l'aube, mais elle ne se levait jamais assez tôt pour assister au lever du soleil. Ainsi donc, elle tenait à assister à son coucher. La lune, pleine et ronde, était déjà bien haute dans le ciel, prête à illuminer la nuit noire lorsque le soleil lui laisserait sa place. La plupart des élèves qui souhaitaient assister au spectacle se plaçaient près du lac. Rhiannon, elle, préférait se placer un peu plus haut sur les collines : d'ici, assise en tailleur, elle avait une très jolie vue sur le soleil couchant. Elle observa un moment le phénomène, puis finalement, s'en lassa plus vite que prévu et sortit de son sac en bandoulière la petite poche qui contenait son dragon-figurine. L'objet magique crachota quelques flammèches et se déplaçait d'une démarche lourde dans la paume de Rhiannon, puis sur son avant-bras. Elle le posa ensuite au sol, et le regarda évoluer dans l'herbe du parc de Poudlard.

Un vent de nostalgie sembla souffler à ce moment précis. Rhiannon ne put s'empêcher de penser à Liam, qui était parti après avoir obtenu ses ASPIC. Il travaillait désormais avec son père, dans leur boutique du chemin de Traverse, où ils vendaient tout, mais surtout n'importe quoi. En attendant, c'était grâce à Liam et à son trouve-tout de père, qu'elle avait pu avoir ce dragon-figurine, auquel elle tenait beaucoup depuis. Elle n'eut pas le temps de réfléchir à si Liam lui manquait, qu'elle se demandait déjà si son dragon-figurine pouvait mourir. Ou, autrement dire, " s'éteindre ". Peut-être que sa figurine animée avait une date d'expiration. En tout cas, cela faisait plus de cinq mois qu'elle le possédait, et il avait l'air toujours aussi en forme.

« Allez viens, Dragon », dit-elle à l'attention de la figurine, qui tentait de grimper en s'accrochant à la veste de Rhiannon. Elle l'attrapa dans sa paume et se leva. Presque inconsciemment, elle se dirigeait vers la forêt interdite. La demoiselle n'en était pas effrayée : elle s'y était déjà enfoncée d'au moins vingt mètres en compagnie de Liam et d'Amélia, puis ils avaient rebroussé chemin, en entendant un bruit étrange. Ce soir-là, la forêt était particulièrement calme, au goût de Rhiannon. Elle aurait bien aimé croisé un centaure, ou chose plus rare, une licorne. Ou toute autre créature magique susceptible de l'intéresser - c'est à dire presque toutes.

Elle s'avança un peu dans la forêt interdite, faisant fi du mot " interdit ". Dans sa paume, le dragon-figurine crachotait de petites flammes qui lui léchaient les doigts : c'était totalement indolore. Elle entendit alors un craquement de bois et se retourna rapidement, brandissant sa baguette magique, qu'elle venait de sortir en vitesse de sa poche. Mais ce n'était rien : elle avait juste écrasé une brindille. A sa gauche cependant, apparut un petit insecte ailé, bleu et vrombissant. En fine connaisseuse, elle le reconnut presque immédiatement : « Un billywig ! Comme c'est étonnant, tu devrais être en Australie, toi ! », pensa-t-elle tout haut. Sa propre baguette contenait une aile de billywig, d'ailleurs. Elle savait également que cet insecte n'était pas forcément dangereux (un peu à la sorte des abeilles ou guêpes) mais que s'il piquait, sa victime aurait une sensation de tournis, suivit d'un état temporaire de lévitation. Rhiannon aimait les expériences, mais n'était pas très disposée à se faire piquer dans l'immédiat. Elle fouilla en douceur sa besace, et se maudit intérieurement de ne pas avoir emmené de petits bocaux. Elle aurait pu capturé ce billywig et tentait de se faire piquer plus tard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A l'orée du bois joli ▬ libreVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤Le parc de Poudlard├

 :: 

Forêt interdite

-