Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Armand ~ [Underco.]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Armand ~ [Underco.] Sam 12 Mar 2011 - 0:08

    Armand Cyril Colder
    Feat Dimitri Vankerkoven

    I. Vous

    PRÉNOM : Najet
    ÂGE : 16 ans
    ANCIENNETÉ DANS LE RP : Un peu moins d'un an
    COMMENT AVEZ VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? :Partenariat avec... Mmh... Le monde de Daela-machin.
    QUE PENSEZ VOUS DU FORUM: J'ai pas beaucoup de temps, je suis sûr que je suis ridicule avec mon niveau de rp minable, j'y connais presque rien à l'univers HP mais je n'ai pas pu résister à l'envie de m'inscrire. Le graphisme magnifique, le staff a l'air hyper sympa, et c'est l'occasion de s'améliorer.


    II. Formalités


    AVATAR : Vladimir Vankerkoven
    CODE :
    PROFIL : complété par un admin

Revenir en haut Aller en bas


Dernière édition par Armand Colder le Sam 12 Mar 2011 - 0:59, édité 3 fois
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: Armand ~ [Underco.] Sam 12 Mar 2011 - 0:31


ϟ Armand Cyril Colder ϟ
« Je ne suis pas proctologue mais je sais reconnaitre trou du c*l quand j'en vois un. »

      ✩ CARTE D’IDENTITÉ ✩


    NOM : Colder
    PRENOMS : Sa mère étant française, elle s'est donc permise d'y inscrire ses origines... Armand Cyril. Et puis c'est quoi cette habitude de donner deux prénoms ? Un seul ça ne suffisait pas ? Elle avait peut-être eut peur qu'il en perde un en cours de route ?
    AGE : 15 ans
    DATE DE NAISSANCE : Un beau et merveilleux Noël enneigé. Le 25 décembre. Ce qui n'a pas l'air d'émouvoir Armand plus que ça .
    STATUT DU SANG : Ses parents sont deux misérables moldus... Mais que voulez-vous ? On ne choisit pas ses ancêtres. Son aïeul est un sorcier. Dommage qu'aujourd'hui, il ne soit plus de ce monde. Seul parent qu'Armand apprécie. Daddy ferait aussi parmi du petit club magique mais Demetrius a emporté le secret dans sa tombe. On suppose donc qu'il est d'ascendance moldu.
    MAISON SOUHAITÉE : Serpentard afin d'honorer la mémoire de papi sorcier "m'as-tu-vu". (Bien que lui-même ne voit pas dans quelle autre maison il pourrait être...)



      ✩ LES DÉTAILS MAGIQUES✩


    BAGUETTE : Faite de bois de noisetier et contenant une écaille de dragon réduite en poudre, quelques encens et ailes de fées, elle mesure environs vingt cinq centimètre. Elle est un peu plus lourde que l'anormal a cause du métal d'argent qui orne le manche. Ce dernier est finement ouvragé et permet un bon maintien de la baguette. Elle n'est pas non plus très lourde puisqu'elle n'empêche pas l'utilisation de sort recourant à une manipulation rapide.
    BALAI : Si à la base il possédait un Margotin, il a fini par se procurer un Éclaire de feu. Non qu'il ait besoin d'être rapide vu qu'il ne joue pas au Quidditch mais il a toujours besoin de montrer sa supériorité aux autres. Quoi de mieux que le balais le plus rapide au monde ?
    ANIMAUX : Son premier animal fut un grand et magnifique hibou Grand-duc femelle, dite Lilith. Un plumage brun avec d'innombrables nuances noires et roussâtres. L'animale est farouche mais si on insiste afin de s'approcher d'elle, elle peut attaquer. Elle n'est pas affectueuse. Même pas avec Armand mais reste extrêmement obéissante et loyale envers son maître.
    Puis, il s'est débarrassé de son rat, femelle elle aussi, Servine, pour un chat angora blanc. Lui aussi agressif mais contrairement à Lilith, il est très affectueux envers Armand. Il l'a appelé Horace, lui faisant rappeler un ami qu'il a perdu de vue, il y a quelques années.
    PATRONUS : Un rat sûrement. Quoi d'autre pour une personne telle qu'Armand ?
    EPOUVENTARD : Lui-même. Il semble qu'Armand à peur de s'autodétruire. Une peur tout à fait stupide, je vous l'accorde.
    AUTRE : /



      ✩ PHYSIQUE ✩


    Ici, cet espace est entièrement réservé à votre physique. Décrivez nous en un minimum de six lignes à quoi ressemble votre personnage, comment il s'habille, si il suit la mode, sa manière de se tenir, ses tics apparents. Tout ce qui touche à l'aspect extérieur de votre personnage sera décrit ici en long et en large. Donnez-nous même des détails sur sa taille, son poids, si il a des tatouages, allez y, lâchez vous!



      ✩ CARACTÈRE ✩


    Voici la partie la plus importante. Un minimum de dix lignes sera demandé. Décrivez nous le caractère de votre personnage en long en large, son caractère, ses petits habitudes, sa manière de se comporter en société, ses cours préférés, détestés, ses projets d'avenir, ses envies, ses idées, ses opinions politiques ou autre, sa vision des relations, parlez nous de son orientation sexuelle, de ce qu'il aime faire, ce qu'il n'aime pas, ce qu'il préfère, ce qu'il mange, ses habitudes, sa manière de s'amuser, comment se passent ses études, sa façon de voir la vie, sa philosophie.



      ✩ HISTOIRE ✩


    La vie du personnage en un minimum de 25 lignes. Racontez nous sa naissance, ses origines familiales, son enfance, la réception de sa lettre de Poudlard, son arrivée à Poudlard, le début de ses études. Parlez nous de ses amis, de ses relations avec les autres élèves, avec le monde extérieurs, avec les professeurs. Faîte le grandir et transportez nous dans leur univers!



    Mme Colder – « Qu'en penses-tu ? C'est jolie, n'est-ce pas ? »
    Armand – « C'est pas un peu cher ? »
    Mme Colder – « Depuis quand tu te soucies du prix ? »

    Il haussa les épaules. Ce n'était pas faux. Il n'en avait que faire de ce que pouvait débourser sa mère. Elle était capable de verser des millions pour une simple robe. Peut-être pas. Au fond, qu'en savait-il ? Elle faisait surtout ça pour combler le manque. Quel manque ? Celui laissé par la mort de Gabrielle, pardi ! Depuis l'accident, elle se montrait plus attentif, plus protectrice. Plus étouffante aussi. C'était il y a combien de temps, déjà ? Un an ? Peut-être plus, peut-être moins. Il ne comptait plus. Il s'en moquait éperdument. Sans elle dans ses pattes, il était plus dorloté que jamais. Pourtant, il remettait souvent ça sur le tapis. Comme s'il se sentait coupable. En réalité, ce n'était qu'un moyen comme un autre pour avoir ce qu'il désirait, finalement. Il voulait en remettre une couche. Il voulait la voir faible. Plus faible que lui. Ramper à ses pieds. ! Il regardait avec indifférence cette chemise que lui montrait sa mère, souriante et débordante d'énergie... Tant de niaiserie... Écœurant !

    Armand – « Tu penses encore que c'est à cause de moi ? »
    Mme Colder – « Pardon ? »

    Un silence gêné. Il baissa les yeux, comme pour clore ce sujet tabou qui n'avait pas débuté. Elle comprit et l'attira dans ses bras. Les yeux rouges, elle se mise à pleurer. Lorsqu'elle commençait, il était presque impossible de l'arrêter. Il fallait la comprendre. Quoi de pire pour une mère que de perdre une fille ?

    Mme Colder – « Oh, mon chéri ! Non... Non ! Ce n'est pas de ta faute. C'est de la faute de personne... On ne pouvait rien y faire. C'est la vie qui veut ça. Il faut pas que tu te torture avec ça. »

    Elle dit cela entre deux convulsions humides. Hélène avait attrapé la tête de son fils et le plaqua contre elle. Elle laissa tomber ses larmes sur la chevelure blonde d'Armand et ballotait de gauche à droit comme pour bercer un nouveau-né. Le mascara lui coulait au visage. Elle avait l'air d'une déterrée. Horrible. Quant à lui, il souriait. Pur et délicieux plaisir sadique . Il finit par tendre ses bras, la serrer contre elle et enfonça son visage entre ses seins. En vérité, il aurait put. Il en avait le pouvoir. Mais il n'en avait eut aucune envie et encore aujourd'hui, il ne le regrette pas.
    ___________
    Armand était l'aîné. Il devait protéger sa mère, sa sœur, faire la fierté de son père qui lui céderait, un jour, son empire commercial. Hélène était déjà en admiration devant son fils. Il avait l'air doux comme une agneaux mais avait pourtant la hargne de son père quand il s'agissait de défendre ses intérêts personnels. Et qu'est-ce qu'il était beau ! Lui et son flegme... Imperturbable, tout comme Tyrell. Son père aussi était doué d'un sang-froid hors du commun. Ce devait être de famille. Hélène l'appelait « Mon Prince », « Mon Amour » et d'autre surnoms de la même trempe. Et Armand lui répétait toujours avec le même ton tendre et hautain à la fois qu'il n'aimait pas ces noms-là. Il n'aimait pas non plus qu'on l'appelle par ses prénoms. Alors elle prit l'habitude de l'appeler « Mon fils » et rajoutait à cela, de temps à autres le qualificatif de « ...Bien-Aimé ». Il était pourtant si jeune. Sept ans, plus ou moins. On attendait déjà beaucoup de lui. Son père avait de grands projets quant à son avenir. Il aspirait à lui offrir le monde, s'il le pouvait. Seule Gabrielle ne l'appréciait pas. Armand ignorait pourquoi. Elle pleurait lorsqu'il s'approchait d'elle, ne partageait rien avec lui et faisait des crises de colères incroyables pour peu qu'Armand veuille la taquiner légèrement. Hélène tentait de l'extérioriser. De lui apprendre le partage. « Montre ça à ton frère ! » « Va t'amuser un peu avec Armand ! » Disait-elle inlassablement. Armand aussi ne supportait pas sa sœur. Ses cris insupportables, ses plaintes constantes et toute cette attention que ses parents lui apportait... Ses cheveux blonds, d'un blond bien plus lumineux que les siens, ses yeux rieurs, donnant envie a n'importe qui de la porter dans les bras et lui qui ne pouvait même pas s'approcher d'elle. Tout Il détestait tout chez cet enfant !

    Avec le temps il fit avec. Surtout que lorsqu'il reçut la lettre pour se rendre à Poudlard, il y eut comme un vent de panique au sein de la famille. La surprise n'aurait pas été aussi insolite si la lettre aurait été posté dans la boîte aux lettre et nom envoyé par un hiboux. Clicher même du moyen de messagerie du sorcier lambda qu'avait n'importe quel moldu féru de littérature fantastique. Du jour au lendemain, ils apprirent l'existence du monde magique et ils auraient bien put croire à une farce si le grand-père paternel ne s'en était pas mêlé. Demetrius Colder, un homme âgé qui avait été un temps exclus de la famille. Son fils le pensait fou et, avec le temps, sénile. Armand, lui, l'admirait. Il apprit énormément avec lui, trois ans avant qu'il ne coupe le lien familial que durant toute sa courte existence de petit garçon aristocrate. Des tâches brunes et de nombreuses rides parcouraient le visage du vieil homme. Les cheveux grisonnants, il n'était plus que l'ombre de lui-même. Ce qu'il avait vieillit. Il semblait si fragile, si frêle, avec sa canne tremblotante... Armand voyait en lui la figure du parent idéal mais à la fois l'atroce vérité que la vie n'est qu'éphémère. Il était pourtant un grand garçon et devait accepter qu'un jour il s'éteigne comme tout être vivant. Mais même aujourd'hui, il ne peut le supporter. Surtout depuis la mort de Demetrius.

    Ce dernier expliqua et enseigna à la famille et plus particulièrement au jeune Armand ce qu'il savait sur la magie. Les yeux pleins d'étoiles, Armand buvait chacune de ses paroles. Il était pendu à ses lèvres, des rêves de grandeurs dans son esprit si naïf. Son grand-père allait tout lui relever ! Lui aussi fut inscrit à l'école de magie. Il allait être son professeur particulier. Il le voulait ! Mais, le vénérable sorcier disait souvent la même chose lorsque les questions de l'enfant devenaient lassantes : « Il n'y a pas meilleure éducation que l'expérience. La vie répondra à toutes tes questions en tant voulut, lorsque tu seras prêt. ». Mais la la curiosité d'Armand état presque attendrissante et il se faisait un plaisir de répondre à ses interrogations, lorsqu'il le pouvait.
    Demetrius espérait qu'Armand soit admit à Serpentard comme ce fut le cas pour lui et perpétue les traditions magiques qu'il lui inculquait. Il regrettait d'avoir empêché son fils d'accéder à Poudlard. Il en avait parlé et demandait à ce que Tyrell puisse vivre une vie normale. Quant à Armand, il souhaité faire la fierté de son ancêtre et même s'il ignorait beaucoup sur la magie, il avait l'ambition de devenir un sorcier hors du commun !

    ___________
    La cohue des élèves qui se bousculaient, tous voulant absolument être les premiers à posséder le dernier modèle de balai volant déjà en vente dans tous les bons magasins ou encore souhaitant acheter les meilleurs livres à des prix qui frôlaient l'absurdité en devenait étouffante. Si son grand-père aurait été là cette année, Armand serait déjà paré pour cette nouvelle session ! En quelle classe entrait-il, déjà ? Cinquième année peut-être ? Oui, c'est cela. Il avait tellement de mal à réfléchir dans ce raffut... Tout le monde hurlait les uns sur les autres pour se faire entendre et le jeune sorcier regardait droit devant lui, indifférent à son environnement. Il était habitué à tout ça et sa mère, elle, était toujours en admiration devant toute cette magie, le regard illuminé, un sourire plein de surprises aux lèvres. Il fallait dire qu'elle ne passait par le Chemin de Traverse qu'une seule fois par an, lors de la rentrée des classes, pendant que tous les jeunes sorciers et leurs parents venaient se fournir en équipements divers. Elle s'arrêtait devant toutes les vitrines, demandant à Armand si il était vraiment raisonnable d'acheter de pareilles merveilles, comme si c'était son fils qui lui suppliait de faire fondre leur argent. Ce dernier soupirait à chaque halte, agacé de perdre tant de temps pour si peu. A ce rythme-là, ils y seraient encore demain...


    Armand – « Bon, jai la liste des fournitures et l'argent. Je vais récupérer ce dont j'ai besoin. On se retrouve ici dans... Disons dans trois heures. Avec tout ce monde, il doit y avoir une queue monstre à chaque boutique. »
    Mme Colder – « Seigneur ! Regarde ! Le personnage de cette peinture me salut ! »
    Armand – « Tâche de faire attention à nos économies. On en a encore besoin pour l'année prochaine. A tout à l'heure. »

    Elle ne l'écoutait pas et lui non plus. Quelle importance ? Elle le salua négligemment et il lui répondit d'un même geste désinvolte. Il parti rapidement de mêler à la foule et rapidement sa mère le perdit de vue. Puis, elle aussi se fondit dans la masse jusqu'à ce qu'ils soient invisibles aux yeux de tous.

    La porte d'un magasin presque vide s'ouvra. Le tintement d'une clochette annonçait l'arrivé d'un client. Une odeur de poussière et de renfermé pesait lourdement sur l'atmosphère malsain qui flottait dans l'air. Il regarda à droite : Un crâne d'une créature qu'il ne connaissait pas, les orbites menaçants, des cornes trônant sur le sommet du crâne et de grandes dents qui semblaient tranchantes, bien qu'usées. L'objet paraissait vieux. Sans doute un fossile d'une espèce disparut... A gauche, de vieux bouquins écrits dans une langue étrangère, où des ossatures de monstres encore inconnus prônaient la dangerosité de ceux-ci. Ils étaient couverts par une épaisse couche de poussière et étaient encornées, déchirés, abîmés. Toute l'échoppe était envahi par des vieilleries comme ça, toutes ces bagatelles ayant un rapport direct ou pas avec les créatures magiques et autres bêtes que les sorcier privilégiaient. On trouvait ici et là des cartons remplient d'articles neufs, eux aussi couverts d'un voile grisâtre. La poussière ne s'était pas accumulée comme sur la plupart des objets ici. Surement ces ustensiles étaient-ils là récemment. Puis, soudainement, des animaux se mirent à hurler, à s'agiter dans leurs cages exiguës, à s'attaquer à leurs barreaux rouillés et rongés par le manque d'entretien. Ils s'étaient animés rien qu'à la présence d'Armand qui n'avait eut besoin que de faire quelques pas avant d'alarmer les bestioles présentes derrière le comptoir.
    Un petit homme entra dans le magasin. Il venait de l'arrière boutique et voulait savoir ce qu'il se passait. Il avait une tignasse en bataille et un unique sourcil embroussaillé au dessus de ses yeux globuleux entourés de cernes monstrueuses. Lorsqu'il vit le jeune homme, il lui sourit, laissant un petit aperçut de son hygiène dentaire inexistante. Des dents jaunâtres, saillantes. Quelques-unes manquaient à l'appel. Si au début Armand fut dégouté de l'aspect repoussante du vendeur, aujourd'hui, il semblait s'y être habitué. Tout comme l'odeur pestilentielle qu'il dégageait.

    Marchand – « Ah ! Bienvenu Mr Colder ! Je vous attendais justement. Il semblerait que votre r... »
    Armand – « Vous pouvez vous débarrasser de Servine, je n'en ai plus besoin. Cette fois, je veux un chat. »

    Le vendeur avait une voix forte mais grinçante. Il se tenait avachi sur lui-même, comme si un poids énorme lui faisait courber l'échine. Il avait une une main sur le comptoir. Sa peau était écailleuse, fripée. Ses ongles avaient la même couleur répugnante que ses dents. Il regarda Armand avec perplexité mais finit par lui sourire, toujours d'un air hésitant. Il ouvrit la bouche mais attendit une fraction de seconde avant qu'un son sorte de celle-ci, comme s'il n'osait pas dire le fond de sa pensée.

    Marchand – « Vous êtes sûr ? J'en fait quoi de vot' rongeur, alors ? »
    Armand – « Ça m'est égal. Faites-en ce que vous voudrez. Vous pouvez le brûler, faire des expériences dessus ou vendez-le à un autre si vous en éprouvez l'envie. Je vous l'offre, il est à vous. »
    Marchand – « Comme il vous plaira !... Si vous voulez bien vous donner la peine de me suivre... »

    Il ouvrit le portique du comptoir et invita son clients à entrer. Il avait abandonné son air ahurit. En échange, l'avait troqué contre une mine réjouie, un peu perverse, comme s'il s'apprêtait à prendre possession de l'âme d'Armand. On aurait dit qu'il complotait quelque chose de malsain. Ce qui, d'un certain point de vue, était vrai. Aucunes de ces bêtes n'étaient entretenus comme il le fallait. Elles étaient presque toutes abandonnées à leurs sorts en attendant qu'un sorcier veuille bien passer le seuil de son échoppe. Les prix de ses animaux étaient néanmoins dérisoires et il était facile de se faire obéir du compagnon nouvellement acquis lorsqu'il venait d'être arraché à une mort certaine.
    Armand pénétra l'arrière boutique. Une véritable ménagerie où était entassés oiseau, animaux imposants et étranges, félins, canidés, rongeurs et bien d'autres. Le choix était vaste mais le jeune sorcier savait ce qu'il voulait. Il suivait son guide jusqu'à se trouver devant une rangé de cages où se trouvaient plusieurs félins. La plupart de simples chats de gouttière. Quelques une étaient de race. Armand s'accroupit jusqu'à arriver à la hauteur des animaux. Il regarda avec beaucoup d'intérêt. Tellement que le vendeur ne put s'empêcher un « Belles bêtes, n'est-ce pas ? ». Armand ne l'avait pas écouté. On aurait dit qu'il sondait l'esprit de chacun de ses chats. Le marchand, impatient lui proposa un chat noir, poil court, les yeux verts. Armand ne dit rien. Puis il pointa du doigt une cage sans même regarder dans sa direction. A l'intérieur se trouvait un magnifique angora blanc. Sale, apeuré, mais une fois lavé, il serait magnifique. Le chat s'était écrasé à l'arrière de sa petite cage. Il feulait et voyait bien qu'Armand était intéressé. Brave bête ! Elle était sûrement plus intelligente que la plupart des moldus qu'il avait put rencontrer. Il marchand parut déconcerté comme si l'animal n'était pas fait pour un jeune garçon. Il eut une nouvelle appréhension avant de prendre la parole

    Armand – « Je veux ce chat. »
    Marchand – « ... Êtes-vous certain ? L'animal est rare et peu docile... De nos jours, ce n'est pas donné. »
    Armand – « Quel est votre prix ? »
    ___________

    (Underco.)
    Présent ▬ Intro
    Biographie ▬ Enfance/Invitation à Poudlard
    Présent ▬ Début de journée d'achat
    Biographie ▬ Premiers jours à Poudlard/Mort de Demetrius
    Présent ▬ Fin de journée d'achat
    Biographie ▬ Vacances/Mort de Gabrielle
    Présent ▬ Maison : Bouclage des valises
    Biographie ▬ Premier amour/Coming out
    Présent ▬ A la gare





      ✩ LES TOUT PETITS PLUS ✩


    MUSICIEN : Il fut contraint d'apprendre à jouer du piano. Aujourd'hui le son de cet instrument lui insupporte. Sinon non...
    QUIDDITCH : Un sport pour les pouilleux et les brutes. Il y en a qui ont laissé des morceaux de leurs cervelles sur le terrain. C'est pas vraiment fait pour lui.
    LECTEUR : Il lit des livres sans jamais regarder le titre ou l'auteur. Tous les récits qu'il a put avaler forment un meli-mélo incompréhensible dans son esprit embrouillé.
    ÉCRIVAIN : Seulement des journaux intimes qu'il remplit puis s'en sert pour alimenter le foyer de la cheminée.
    AUTRE SPORT : L'équitation et l'escrime. Voilà deux sports dont il ne pourrait se passer.
    STYLE DE MUSIQUE ÉCOUTÉE : Le classique, l'opéra. C'est beau et c'est la seule chose qui puisse l'apaiser.
    COULEUR PRÉFÉRÉE : Le blanc lumineux.
    PLAT PRÉFÉRÉE : Aucun en particulier. Il mange peu, surtout par besoin que par envie.
    FÉRU DE MODE : Disons qu'il porte ce qu'il a (et plus généralement, des vêtements sur-mesures hors de prix).
    AUTRE : Votre réponse

Revenir en haut Aller en bas


Dernière édition par Armand Colder le Sam 12 Mar 2011 - 17:03, édité 10 fois
Julia I.Brown
Admin | Médicomage
avatar
.

Age : 24
1237 messages
Amour : Timothé

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide, protectrice, volntaire, joueuse

Absence : Présente au possible en fonction du boulo
MessageSujet: Re: Armand ~ [Underco.] Sam 12 Mar 2011 - 6:22

    Bienvenu parmi nous sur le Forum. Ravi de te compter parmi nous.

    Bon je te souhaite bon courage pour ta fiche, j'ai hate de voir ce que va donner ton Histoire.
    Bien si jamais tu as des questions nécessite pas le Staff sera là pour t'aider.
    Quand tu aura terminé ta fiche n'oublie pas de remplir ton profile ( bon ok tu l'as déja fait...hihihi)
    Préviens nous quand tu sera prêt....
    Encore une fois bon courage

    Message supprimé par la suite


    EDIT DE MAXOU QUI PEUT PAS S EMPECHER DE VENIR FLOODER ET SALUER UN NOUVEAU MEMBRE: haha bienvenuuue! J'adore ton avataar! Et non tu n'es pas ridicule, j'en suis certaine! Je suis persuadée que cette fiche va être très belle! Voilà comme l'a dit JU, si tu as une question n'hésite pas! Bonne chance pour la suiteuuh!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.


messages


MessageSujet: Re: Armand ~ [Underco.]

Revenir en haut Aller en bas
Armand ~ [Underco.]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤Gestion du personnage├

 :: 

Cérémonie des Répartitions

 :: 

Mémoire Fragmentée

-