Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Réunion de famille? [FINI]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maximilien E. Middle
Admin | Apprenti
Père de Nathou et futur mari aux anges avatar
.

Age : 23
3400 messages
Amour : Son enfant, Nathanaël Middle & sa fiancée, Loréana Wilde

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: Sincère, honnête, fou, motivé, drôle, beau parleur, inteligent, charmeur, loyal, passioné, passionant, têtu, bien élevé, révolutionnaire, débrouillard, autonome, sarcastique, protecteur, volontaire, amusant, sportif, classe, patient, franc, écrivain, artiste! etc

Absence : Complètement indisponible pour l'instant. Merci l'université!
MessageSujet: Réunion de famille? [FINI] Dim 27 Fév 2011 - 12:10

Je propose l'ordre suivant:
Maximilien, Loréana, Timmy, Julia
On est tous libre de jouer Léo et Caleigh Wink



    « Veuillez, maintenant, remettre de la terre dans le pot de votre plante vénéneuse ! Mais encore une fois, faîtes attention à ne pas la toucher tant que la terre n’aura pas recouvert sa racine numéro trois, sinon vous pourriez mourir dans d’atroces souffrances ! » Maximilien soupira ! Pourquoi donc fallait-il que sa semaine se finisse par une double heure de botanique ? Cette matière était la plus soporifique du monde et Loréana qui n’arrêtait pas de dire que pourtant elle était importante, surtout dans l’art des potions puisque beaucoup de plantes étaient nécessaires et qu’il fallait savoir comment les cueillir, leur propriété etc. Maximilien était forcé d’admettre qu’elle n’avait pas tout à fait tord mais il haïssait ce cours quoi que ce dernier puisse lui apporter dans les potions ! C’était ennuyeux et puis cette idée de passer son temps les mains dans la terre ne plaisait pas du tout au petit bourgeois qu’il était ! Les plantes ! Quelle perte de temps ! Maximilien ne se souciait nullement de savoir avec quels terreaux il fallait les ensevelir pour qu’elles soient heureuses ! Mais pour encore quelques mois, il allait devoir supporter ce cours de botanique et réussir l’examen final et donc, puisqu’il n’avait nullement l’intention d’étudier cette matière, il ferait mieux d’écouter en classe et de participer un minimum pour pouvoir au moins compter sur sa mémoire ! Soupirant, il se retourna et porta ses deux mains dans la terre, prit deux grosses pognées et les balança d’un geste désinvolte dans le pot de cette stupide plante. Satisfait et fier de lui, il s’apprêta à réitérer sa maneouvre mais au moment où il se retourna, on entendit un petit gémissement et l’instant d’après, Maximilien se retrouva couvert de terre… « Voilà exactement ce qu’il ne faut pas faire, ne prenez surtout pas exemple sur Monsieur Middle ! Il faut donner de l’amour à votre plante et surtout ne pas les froisser ! » Maximilien grogna de frustration ! C’était bien une des premières fois qu’un professeur le citait en contre exemple et puis cette satanée plante vénéneuse ! N’avait-elle eu que cela à faire que d’utiliser ses racines pour lui renvoyer toute la terre la figure ! Maximilien lança un regard noir au professeur qui lui intima l’ordre de recommencer ! Capitulant, l’adolescent fit un sourire hypocrite à ce stupide végétal avant de prendre délicatement de la terre et de recommencer l’exercice avec une douceur feinte qui convint mieux à cette plante !

    « Bien le cours est fini, n’oubliez pas de venir voir votre plante dans la semaine si vous ne voulez pas avoir travaillé aujourd’hui pour rien ! Et rangez les biens dans la serre numéro trois ! A la semaine prochaine ! » Maximilien soupira de soulagement et se retint de montrer le mauvais doigt à ce professeur qu’il détestait et sans un regard pour ses compagnons, il s’empara de son pot et d’un pas rageur s’en alla l’enfermer dans la serre trois ! Il savait qu’il serait forcé d’aller voir cette horreur au moins une fois dans la semaine mais il préféra ne pas y penser ! Aujourd’hui était une belle journée et surtout un jour important : ce soir il y aurait un dîner avec tous les gens qu’il aimait pour leur annoncer ses fiançailles avec Loréana et la naissance future de son fils ! Seul Léo était déjà au courant de toute l’histoire, il n’avait pu s’empêcher de lui parler ! Il n’avait donc pas le temps de s’attarder pour discuter avec ce végétal ridicule parce qu’il devait aller se laver, s’habiller correctement et rejoindre Loréana car il lui avait promis d’être là tôt pour l’aider à préparer le repas ! Il accorda cependant un signe de main et un clin d’œil à Léo qu’il verrait tout à l’heure et couru dans le parc puis à travers tous les étages du château pour rejoindre la salle commune de serdaigle ! Dix-sept heures venait de sonner : il devait donc se dépêcher ! Après une douche rapidement, il enfila un pantalon noir de costume, une chemise blanche et une cravate bleue claire avant de rapidement se coiffer, se parfumer un peu et disparaître aux yeux des serdaigles pour joindre l’étage du bas !

    « Salut mon cœur ! Coucou Nat’ ». Il venait d’arriver. A peine avait-il toqué à la porte que sa fiancée s’était précipitée pour lui ouvrir. Il l’avait alors embrassé, salué avait de s’abaisser pour parler au ventre quelque peu arrondie de la belle demoiselle et ainsi s’adresser directement à son fiston ! Puis il la laissa fermer la porte derrière lui et se précipita dans la cuisine ! Il savait parfaitement ce qu’il avait à faire, ils en avaient déjà longtemps discutés. Il entreprit donc la coupure des légumes restants tandis que Loréana s’affairait derrière les casseroles. Quand Léo sonnera à la porte, ils n’auraient plus qu’à mettre les petits zakouskis d’apéritif au four ! Le temps passa assez rapidement tant ils s’affairaient l’un et l’autre à rendre ce dîner appétissant et lorsque tout fut tranquillement sur le faible feu, ils allèrent enfin s’installer dans le salon ! Les deux amoureux prirent le temps de se raconter leur journée et de discuter quelque peu des invités qui allait arriver ! Loréana restait anxieuse de voir Julia dans l’appartement dans lequel elle avait couché avec son copain et Maximilien tâchait de la rassurer ! Il savait que même si cela risquerait, en effet, de perturbe son amie, il avait suffisamment confiance en la petite gryffondor pour savoir qu’elle ferait un effort pour lui et pour l’enfant qui n’avait rien demandé de plus que d’être bien accueilli par les amis de ses parents ou d’un des deux parents. Lorsqu’on frappa à la porte, Maximilien se releva et alla accueillir Léo qui devait arriver plus tôt que les autres !

    « Salut Maxou, Bonsoir Lor’ ! Coucou mon petit neveu ! ». Comme toujours, Léo avait fait une entrée triomphale dans son joli petit costume. IL avait donné une rapide claque sur les épaules de Maximilien avant d’aller embrasser Loréana sur la joue pour finir par s’adresser, également, au ventre de la jeune femme. Dire que Léo était fier d’être bientôt tonton était un euphémisme ! Il était aux anges et il avait presque plus difficile que Maximilien lui-même à cacher son implication dans la grossesse de leur professeur. Il ne cessait, en classe, de lui demander si elle allait bien, ce qui agaçait beaucoup la jeune femme. Maximilien lui se retenait toujours soit de faire la même chose soit de rire mais au fond, il était soulagé de savoir que Léo serait toujours là pour veiller sur la femme de sa vie et sur son fils en cas d’accident…Et puisqu’il ne savait toujours pas exactement ce qu’il avait avec ces absences, il valait mieux prendre des garantis ! Léo ferait un parrain formidable ! Et Maximilien savait parfaitement bien que même s’il serait le premier à lui apprendre les bêtises, à faire le clown, Léo avait aussi le sens des responsabilités et qu’il serait faire face en cas de besoin ! Rien n’était plus rassurant pour le jeune père que de savoir ses amis prêt de lui pour le soutenir. « Alors comment va le petit bonhomme ? ». Maximilien sourit à son meilleur ami avant de répondre « Ah, ça je n’en sais rien ! Je ne l’ai pas vraiment vu de la journée, c’est à Lor’ qu’il faut demander cela ! » Ils se retournèrent tout deux vers la jeune femme, attendant qu’elle réponde à la question posée par le serdaigle. Puis Léo, s’affalant à son aise dans le fauteuil continua la discussion : « Quand est-ce que les autres arrivent ? J’ai hâte de voir mon brave Timmy, moi ! ». Maximilien jeta un rapidement coup d’œil à la pendule avant de lancer « Ils ne devraient pas tarder ! Il est presque dix-neuf heures ! D’ailleurs, j’ai oublié de mettre les apéritifs au four, j’arrive ! Et je ramène les boissons, ne te dérange pas, mon amour », avait-il rapidement ajouté, en voyant Loréana se lever ! Il se dirigea donc vers la cuisine, porta le plateau dans le four et sortit un autre plateau sur lequel il posa six vers et une boîte de jus de pomme et une de jus de citrouille. Portant ce dernier à une main, il prit la bouteille de champagne dans l’autre et se dirigea vers le salon pour servir tout le monde, comme il le fallait : il ne restait plus qu’à attendre l’arrivée de Caleigh, de Timothé et de Julia !


Spoiler:
 


_________________
Cuando lloras, se para el mundo y nunca sé que decir. Cuando lloras, me derrumbo y no me sale fingir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón... Cuando lloras, se tuerce el rumbo y no tengo a donde ir. Cuando lloras, yo me hundo y tardo en volver a salir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón. Piensa en lo que piensas cuando lloras, cuando me dices que no. Piensa en lo que quieres... Pero ahora... El que llora soy yo. El que llora soy yo.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Maximilien E. Middle le Jeu 21 Juil 2011 - 16:05, édité 1 fois
Loreana N. Wilde
Admin | Prof. de Potion
Dir. de Serdaigle
Baby : checked. Now, wedding ? avatar
.

Age : 29
998 messages
Amour : Il n'y a plus que Nathou <3 (bon, un peu Max quand même)

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Etrangement morose, ces temps-ci

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Dim 27 Fév 2011 - 20:20

    Une larve. Une vraie larve. Voilà l’impression que donnait Loreana, en ce moment. Affalée sur le canapé, une main derrière la nuque, l’autre caressant distraitement son ventre déjà bien arrondi, elle fixait le plafond d’un air absent. Elle ne pensait pas au fait que, dans moins d’une heure, elle devrait déjà se relever pour aller préparer le repas du soir. Elle ne pensait pas aux invités qui allaient bientôt débarquer. Elle ne pensait pas aux champignons qu’elle devrait bientôt couper, au bœuf qu’elle allait devoir émincer… Non, elle ne pensait à rien de tout cela : elle profitait de cette petite heure de répits que lui offrait son agenda… Entre un cours de potions pour les deuxièmes, particulièrement éprouvant, au passage, et un dîner avec des amis où de grandes nouvelles allaient être annoncées, un peu de repos ne faisait pas de mal. Surtout que les deuxièmes s’étaient montrés particulièrement cruches, aujourd’hui. Trois chaudrons avaient fondu (un record), et un élève s’était brûlé à la main… En même temps, quelle idée de plonger sa main dans le liquide bouillant pour aller récupérer un ingrédient qui n’aurait pas dû s’y trouver… Pour la prof de potions, enceinte, l’emmener à l’infirmerie avait été une mission dont elle se serait bien passée. D’autant que, durant tout le trajet, l’élève l’avait bombardée de question quant à sa grossesse, à la date à laquelle l’enfant naîtrait, l’identité du père, si elle était souvent sujette à des nausées, l’identité du père, si elle ne voulait pas annuler un cours, l’identité du père, si elle saurait organiser l’examen, l’identité du père… A tel point que Loreana soupçonna bien vite le petit Gryffondor d’avoir fait exprès de se brûler la main pour pouvoir lui poser ces questions, et que les autres élèves lui feraient passer le même interrogatoires juste à la fin du cours… Curiosité malsaine !

    En un long soupir, dans lequel on pouvait lire sans problème « j’ai la flemme », Loreana se leva du canapé. Elle fit quelques pas dans son appartement, vers la cuisine, mais, en apercevant qu’il lui restait plus de quarante-cinq minutes avant que Maximilien n’arrive, elle décida de prendre une douche. Sentir le liquide froid courir sur sa peau lui fit un bien fou, et c’est une Loreana pleine d’énergie (et toute mouillée) qui sortit de la salle de bain. Elle se sécha vigoureusement tout en se baladant dans l’appartement – elle ne pouvait plus rester en place, l’idée de mettre au courant du sexe de son enfant tous ses plus proches amis semblait enfin avoir atteint son cerveau et commencé à l’exciter comme il se devait. Une fois sèche et vite habillée, avec un simple T-shirt et un pantalon de pyjama (oui, elle changerait, mais autant être à l’aise…), elle s’affaira à sortir casseroles, couteaux et divers ustensiles dont elle aurait besoin. Elle hésita un instant à retourner se coucher dans le canapé et laisser Maximilien cuisiner seul, mais, même s’il avait fait d’indéniables progrès en cuisine, le souvenir lointain d’une épaisse fumée noire l’en dissuada. Avec un sourire en coin, elle sortit les champignons et le bœuf du frigo.


    LOREANA « Je ne sais pas si tu te rends compte, mon petit Nathanaël, que cette soirée est la première qu’on organise en ton honneur… Par contre, j’espère pour toi que tu cuisineras mieux que ton père… »

    Coïncidence ou pas, le petit Nat’ remua (ou, en tout cas, Loreana eut l’impression qu’il remua). Avec un petit rire, la prof de potions commença à cuisiner. Le Serdaigle qui lui servait de futur mari ne devrait plus trop tarder, maintenant.
    Tiens, quand on parle du loup… Quelques coups brefs furent frappés à sa porte, et la jeune femme se hâta d’aller ouvrir à son homme… Il pourrait se rendre utile !


    MAXIMILIEN «Salut mon cœur ! Coucou Nat’ »

    Maximilien l’embrassa puis se pencha sur son ventre pour saluer son fiston en gestation. Loreana n’eut pas le temps de lui répondre : il filait déjà dans la cuisine, comme un soldat prêt à accomplir la mission pour laquelle on l’avait fait mander. Avec un sourire tendre devant le zèle de son Apollon, elle referma la porte et le suivit jusqu’à la cuisine. Il se saisit rapidement d’un couteau et se mit déjà à tailler les champignons en morceaux comme ils l’avaient prévu. Amusée, la jeune femme ne le rejoignit pas tout de suite, et se contenta dans un premier temps de l’observer faire. Evidemment, il le faisait très bien (couper des machins avec un couteau, pas trop dur, et primordial en potions), mais Loreana remarqua alors que le petit bougre s’était mis sur son 31. Petite cravate bleue sur chemise blanche, avec un pantalon de costume… Ce soir, c’était le grand soir, visiblement. Un sourire narquois sur les lèvres, la belle se décida à reprendre sa tâche là où elle l’avait laissée avant l’irruption du petit Serdaigle. Elle eut fini avant même de s’en rendre compte, et Max termina à peu près au même instant qu’elle. Le couple laissa donc là les préparatifs, il faudrait certes recommencer à cuisiner pendant la soirée, mais le plus gros était fait. Se tenant par la main, ils se dirigèrent vers le salon et s’installèrent vers le canapé que Loreana avait quitté à peine deux ou trois heures plus tôt (même si elle avait l’impression d’y avoir été couchée dans une autre vie). Ils se racontèrent alors les évènements qui avaient marqué leur journée, et Maximilien trouva très amusant le récit du cours qu’elle avait donné aux deuxièmes. Ils rirent ensemble des tentatives des élèves d’en apprendre plus sur l’homme qui avait mis leur professeur de potions enceinte, imaginant toutes les hypothèses que les étudiants pouvaient bien formuler, surtout dans les années les plus hautes. Loreana ne doutait pas qu’il y avait certains élèves qui s’attribueraient le mérite de cette grossesse, ce qui l’amusait au plus haut point, bien que Maximilien ne semblât pas trouver cela aussi drôle. Maximilien préparait visiblement une réplique cinglante qu’il adresserait à un des machos qui prétendaient avoir mis Loreana « en cloque », mais il fut coupé dans son élan par quelqu’un qui frappait à la porte. Avant même que la Directrice des bleu et bronze puisse réagir, le jeune homme était debout et se hâtait vers la porte. Logique : si le plan se déroulait comme prévu, ce devait être Léo. De fait, quelques secondes après avoir vu Max sortir de son champ de vision, elle entendit la voix du Serdaigle futur tonton.

    LÉO « Salut Maxou, Bonsoir Lor’ ! Coucou mon petit neveu ! »

    Lorena adressa un large sourire à son ami (et oui, à force de l’inviter à manger dans son appartement, ils étaient devenus assez proches… Pas si étrange que ça, hein ?) et lui décocha un regard tendre lorsqu’il parla de son neveu. Mais ce regard contenait aussi un avertissement, du style « j’espère que t’as su tenir ta langue et que personne ne sait que c’est un garçon, ou je risque de gagner un tapis en peau de Léo pour devant la cheminée ». La prof observa avec amusement les deux jeunes hommes s’échanger des regards complices. Et, vraisemblablement, communiquer avec les yeux. Ah, ces deux-là, jetez-leur un sort de mutisme, liez-leur les mains dans le dos, ils trouveraient encore le moyen de se passer des messages… Apparemment, Léo disposait d’un décodeur Max, et Max d’un décodeur Léo… Pas toujours faciles à suivre, mais tellement mignon !

    LÉO « Alors comment va le petit bonhomme ? »
    MAXIMILIEN « Ah, ça je n’en sais rien ! Je ne l’ai pas vraiment vu de la journée, c’est à Lor’ qu’il faut demander cela ! »

    Loreana n’avait suivi la conversation que distraitement, car Nathanaël avait remué (ou n’était-ce que son imagination ? Peu importait, en fait). Lorsqu’elle sentit les regards des deux jeunes hommes sur elle, elle tenta de comprendre les phrases qu’elle avait entendues. Ainsi, on lui demandait comment il allait… Encore un mouvement. Non, ce n’était décidément pas son imagination.

    LOREANA « Il va bien. Il commence à bouger, j’ai l’impression. Je dois aller à Ste-Mangouste pour un examen complet dans deux ou trois jours… Je suppose qu’on en saura plus à ce moment-là… »

    Sur ce, Léo s’installa confortablement dans un fauteuil, et continua la discussion sur un autre sujet.

    LÉO « Quand est-ce que les autres arrivent ? J’ai hâte de voir mon brave Timmy, moi ! »
    MAXIMILIEN «Ils ne devraient pas tarder ! Il est presque dix-neuf heures ! D’ailleurs, j’ai oublié de mettre les apéritifs au four, j’arrive ! Et je ramène les boissons, ne te dérange pas, mon amour. »

    Apparemment, il avait vu le mouvement que Loreana venait d’esquisser vers la cuisine, car elle n’eut même pas le temps de se lever totalement que Maximilien fonçait déjà vers la cuisine. Elle échangea un regard amusé avec Léo. Très souvent, le jeune Sanchez charriait son ami à propos de son attitude avec sa fiancée enceinte…

    LÉO « Un vrai copain-poule, hein ? »
    LOREANA « Mais c’est que l’hôpital se fout de la charité, maintenant ! »

    Léo éclata de rire. Il était vrai que son attitude vis-à -vis de son professeur était au moins aussi protectrice et soucieuse que celle de Maximilien. Comme si l’enfant à naître lui tenait déjà vraiment à cœur, ce qui faisait bien entendu énormément plaisir à la jeune prof.

    LOREANA « A ce propos, monsieur Sanchez, c’est bien la première fois que je vous vois dans un aussi beau costume… Même pour le bal de Noël, vous n’êtes pas aussi bien habillé. Même si, à ce qu’on dit, vous ne restez pas habillé très longtemps, le soir de Noël ! »

    Léo éclata à nouveau de rire mais s’empourpra quand même. Pour sa défense, il ne trouva rien de mieux à faire que de grommeler entre ses dents des paroles inintelligibles. Tout ce que Loreana comprit, c’était que Max l’avait obligé, ce qui ne manqua pas d’arracher un sourire à la dirlo des Serdaigle. Maximilien revint de la cuisine, chargé de bouteilles de divers jus et d’une de champagne, qui faisait de l’œil à la jeune prof. Mais non, Loreana ne boirait pas une goutte d’alcool tant qu’elle serait enceinte… Elle l’avait déjà fait au tout début de sa grossesse, et le regrettait suffisamment maintenant… Heureusement, d’après les médicomages, il n’y aurait aucune séquelle pour l’enfant, mais cela ne suffisait pas à l’empêcher de culpabiliser. La discussion reprit gaiment.
    Maximilien se leva lorsqu’on frappa à la porte. Quelques secondes plus tard, un sourire radieux apparut sur les lèvres de Loreana : Caleigh venait de faire son entrée dans l’appartement. Malgré les protestations de son amie, Loreana se leva et l’enlaça. Même dans les bras de Loreana, Caleigh continuait de protester « mais non, reste assise, ne te lèves pas », ce à quoi Loreana répliquait : « je fais ce que je veux, je suis chez moi ». Caleigh s’installa dans un autre fauteuil, et la prof de potions fut amusée de voir Léo se crisper un peu. Après tout, il n’était pas aussi proche de Caleigh, et, pour lui, c’était toujours « Professeur Johansson ». Les deux amies discutèrent longuement, rirent beaucoup… La soirée promettait d’être vraiment bonne.
    Surtout qu’on frappait une nouvelle fois à la porte. Les derniers invités venaient d’arriver…


A toi, Timmy!


_________________
Maximilien et Nathanaël...
Les deux hommes de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timothé N. Smith
Admin | Apprenti
Fight 'til the end avatar
.

Age : 25
394 messages
Amour : Julia

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Sociable, attentif, prétentieux, têtu... étrangement agressif et sujet aux sautes d'humeur depuis un moment.

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Dim 27 Fév 2011 - 22:39

    Si Loreana semblait beaucoup plus heureuse ces dernières semaines, ce n'était pas le cas de Timothé. Son état était presque aussi lamentable que le soir où ils s'étaient retrouvés ensemble dans ses appartements, si ce n'était qu'il souriait distraitement, quelques fois. Mais juste quand Julia était dans les parages, ou qu'il pensait à elle. Le reste du temps il faisait pitié à voir, et il lui était de plus en plus difficile de faire croire aux autres que tout allait bien. Parce qu'il aurait du bien aller, selon la majorité des habitants de cette école. Smith était beau, Smith était un apprenti apprécié des élèves, Smith avait des tonnes d'admiratrices, Smith couchait avec toutes les profs selon une rumeur. Smith, Smith, Smith. Un an et demi plus tôt, le Serdaigle aurait été flatté de tels commentaires à son égard. Son égo en aurait jubilé, et il se serait empressé d'en rigoler avec Noah, Maximilien et Léo. Maintenant, c'est avec dégoût qu'il observait les gens chuchoter sur son passage, avec dégoût qu'il acceptait les lettres et les cadeaux que certaines filles lui offraient à la St-Valentin. Rien n'aurait pu lui donner de plus grandes nausées que de voir tous ces gens penser du bien de lui alors que le mal l'empoisonnait petit à petit. Peut-être aurait-il dû tout oublier, et se dire que ce n'était pas grave qu'un mangemort attende son heure quelque part dans son esprit? Peut-être aurait-il dû se retrousser les manches et redevenir le Timothé dont tout le monde était fier? Ou peut-être aurait-il dû mettre fin à ses souffrances depuis longtemps déjà. Si ça n'avait pas été du courage que lui insufflaient les gens qu'il aimait, l'apprenti n'aurait pas eu la force de continuer.

    Qu'est-ce qui lui avait pris, au juste, d'envoyer ce hibou à Julia? Pourquoi devait-il la blesser encore plus et la jeter dans la gueule du loup? Lui-même n'avait pas envie d'y aller, pas envie d'affronter les regards amoureux que se lanceraient ses deux amis, pas envie d'entendre Léo raconter des blagues, pas envie de voir le ventre joliment arrondi de sa collègue. Et par-dessus tout, il n'avait pas envie de voir Julia souffrir en revoyant Loreana. Pourtant, il lui envoya le hibou et lui donna rendez-vous à leur cachette habituelle où ils se retrouvaient lorsqu'ils n'en pouvaient plus de ne pas pouvoir s'embrasser, se toucher, se dire je t'aime sans craindre qu'on les surprenne. C'est pourquoi vers 18h15, l'apprenti revêtit un pantalon noir, une chemise bleue et une cravate qui lui donnait l'allure d'un homme respectable. Il se posta devant son miroir et s'observa un moment, se trouvant l'air d'un zombie sur le point de se marier. Il sortit alors sa baguette magique, la pointa sur les cernes qui pendaient sous ses yeux et les fit disparaître pour la première fois depuis une éternité. Maintenant il pourrait aisément faire croire qu'il avait repris du mieux, et le seul qu'il ne pourrait duper n'était plus à Poudlard depuis plusieurs mois. Son cousin aurait tout de suite remarqué qu'il jouait un rôle, mais pour l'espace d'une soirée, le garçon redevint le jeune homme séduisant et charmeur qu'on connaissait. Il semblait même s'être embelli depuis qu'un sourire satisfait s'était installé sur son visage. Owned n'était pas encore revenu dans le dortoir et c'était bien mieux ainsi.

    Timothé se retrouva dans le couloir et marcha d'un pas assuré, sachant exactement où il allait. Les quelques élèves ne se trouvant pas à la Grande Salle gloussèrent en le voyant arriver et se mirent à murmurer des paroles qui le firent lever les yeux au ciel. Des mauvaises langues racontaient que c'était lui, le père du bébé que portait la professeur de potions. Depuis qu'il était apprenti, semblait-il qu'ils étaient trop souvent tous les deux pour qu'il ne s'agisse que d'une coïncidence. Beaucoup avaient mis son air blasé et son visage fatigué sur le dos de cette histoire qui n'avait aucun sens. C'était vite parvenu aux oreilles des deux concernés, et Loreana en avait bien rigolé au lieu de s'en vexer. De son côté, Timothé se fichait bien de ce que les gens pensaient, mais il ne souhaitait juste pas que ça parvienne jusqu'à Julia. Elle n'était pas encore au courant de l'histoire dans son entier et de tels commentaires auraient pu la blesser encore plus qu'elle ne l'était déjà. La tête haute, il dévisagea les étudiants qui eurent tôt fait de détaler comme des lapins, et il aperçu finalement sa dulcinée qui l'attendait. Ses yeux se mirent à briller et le jeune homme s'arrêta en plein milieu du couloir, se retournant pour s'assurer que personne ne les épiait. Puis, il lui fit signe de le suivre d'un mouvement de la tête. Ils ne pouvaient pas marcher côte à côte, car on les aurait vite remarquer. Et s'ils s'étaient rendus tous les deux jusqu'aux appartements d'un prof, ils auraient tous eu de très sérieux ennuis. Une sensation de bien-être l'emplissait tandis qu'il la savait pas très loin derrière lui, et il la regardait quelques fois en souriant. Il frappa quelques coups à la porte de son amie, mais n'attendit pas qu'elle vienne lui ouvrir, ayant déjà entendu les échos de voix familières. Maximilien et Léo étaient déjà là, et l'apprenti entra à l'intérieur. « Salut tout le monde! » s'exclama-t-il en souriant de façon plutôt convaincante. L'ancien serdaigle resta devant la porte et patienta le temps que la Gryffondor arrive. Ce fut lui qui lui ouvrit la porte et l'attira dans ses bras en la refermant derrière eux. « Bonsoir mon amour. » lui murmura-t-il à l'oreille en l'embrassant sur les lèvres. Son regard tendre et ses doigts glissés entre les siens, il se sentait prêt à affronter les autres et il espérait que Julia l'était elle aussi. Ils se rendirent dans la cuisine et une fois arrivés, Timothé lâcha sa main pour aller saluer ses trois amis. « Léo, Max! » Les deux meilleurs amis se tenaient l'un à côté de l'autre, si bien que l'apprenti les serra dans ses bras en même temps. Il observa Sanchez de haut en bas et un rire moqueur retentit dans la pièce. « J'ai loupé le mariage? » Un coup de coude dans les côtes lui fit comprendre qu'il n'était pas le premier à faire une remarque de ce genre. Puis, il fit un pas en avant après avoir remarqué Loreana. Ils ne s'étaient pas retrouvés dans un cadre autre que celui du travail depuis cette fameuse nuit, et l'apprenti l'avait évité avec soin le temps que les choses s'arrangent avec Julia. Tous les deux avaient eu des trucs à régler, et des mystères à résoudre. Mais il s'inquiétait encore autant pour elle et était content de la voir. Le malaise s'empara de lui et il lui fit maladroitement la bise, un peu trop rapidement d'ailleurs. Il n'avait pas envie que ça jette un froid. « Bonsoir Lor'. » Leurs regards se croisèrent et il lui sourit. Elle était plus radieuse que jamais, et il jeta un coup d'oeil à son ventre qui prenait de plus en plus de volume. Le soulagement se lisait facilement sur son visage, tandis qu'il remerciait le ciel de ne pas être le père de cet enfant. Non pas qu'il avait souhaité cela à Max, mais ils s'aimaient tous les deux et ils méritaient d'être heureux. Loreana serait une mère formidable, et il ne doutait pas non plus de son meilleur ami. L'apprenti rejoignit finalement sa petite-amie et l'entoura par la taille. C'est à ce moment qu'il remarqua Caleigh qui se trouvait dans un recoin de la cuisine où il n'avait pas encore posé les yeux. « Bonsoir Caleigh! » lui dit-il alors. Ils étaient donc les derniers à être arrivés, et Timothé était certain de n'avoir oublié personne. La soirée pourrait donc commencer!


A toi, Juju!


_________________
« 'Cause this ain't Wonderland »
If they say life's a dream call this insomnia. Cause this ain't Wonderland it damn sure ain't Narnia. And once you cross the line you can't change your mind. Yeah I'm a monster but I'm no Frankenstein. And quite frankly I've been feeling insane in between my eyes. I really cant explain what I feel inside. If you knew what I was you would run and hide. Many have tried to go into the night cross over the line and come back alive. But that's the price we pay when we living on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia I.Brown
Admin | Médicomage
avatar
.

Age : 24
1237 messages
Amour : Timothé

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide, protectrice, volntaire, joueuse

Absence : Présente au possible en fonction du boulo
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Lun 28 Fév 2011 - 1:11

    Elle regardait le ciel, comme si elle attendait que quelque chose apparaisse comme par magie. Mais il était justement question de magie. Et si elle observait le ciel c’était pour une très bonne raison. Elle avait eu la charge de l’entrainement de Quidditch aujourd’hui, John le capitaine n’ayant pas réussit à ce libérer, elle n’en avait d’ailleurs pas trop comprit la raison, mais n’avait pas insisté. Elle avait alors organisé l’entrainement comme prévu et observé les joueurs depuis le sol. La technique qu’ils essayaient de mettre au point ne semblait pas aller a tout le monde. Elle se décida alors de prendre son balai et aller les rejoindre. Mais alors qu’elle était à peut près à leur niveau elle entendit juste la vois de Luna crier

    Luna _ « Attention Ju’ au Co… »


    Elle n’entendit pas la fin de la phrase, qu’elle se déporta sur le coté et évita de justesse le Cognard qui foncé droit sur elle. Pourquoi ne l’avait-elle pas vu arriver ? Elle aurait du. Elle avait l’œil d’ordinaire. Elle n’était pas tout à fait elle aujourd’hui, elle le savait bien, mais elle c’était dit que l’entrainement, la sensation de volais sur son balai lui changerai les idées. Elle fit signe à son équipe de redescendre au sol. Inutile de poursuivre l’entrainement, cela ne donnerai rien de bon, elle n’arrivait vraiment pas à les conseiller, comme elle aurait su le faire en temps normal.

    Julia_ « je crois qu’on va en rester là pour aujourd’hui. Je vous libère vous avec le reste de la fin d’aprèm. »


    Non elle n’avait vraiment pas la tête à l’entrainement. Elle pensait plutôt à la soirée de ce soir. Elle avait reçu un hibou de Timothé un peu plutôt dans la semaine. Il lui avait donné rendez-vous, Max avait organisé un diner avec quelque ami. Est-elle n’avait pas particulièrement envie de voir certaine personnes, mais elle avait accepté pour deux raisons. La premier était que c’était pour max, il avait été présent lorsqu’elle en avait eu besoin et elle lui en était reconnaissante, alors elle ne pouvait le planté comme ça. La deuxième et pas des moindre, était que cela lui permettait de passer une soirée avec Tim. Et même si les choses n’étaient pas encore tout à fait claire dans sa tête, notamment sur ce qu’elle avait appris ses derniers temps, elle l’aimait et rien ne lui ferai plus plaisir, que de passer la soirée avec lui.

    Une fois revenu dans le dortoir, elle avait passé un long moment sous la douche, histoire de se remettre les idées en place. De réfléchir à ce que pourrait être cette soirée. Après tout, elle allait se retrouvé face à sa prof, vraiment face à face depuis qu’elle avait appris que Tim et elle avait…Non c’était trop dure, encore trop douloureux, même pour l’évoquer. D’ailleurs ils n’en avaient plus reparlé, pourtant elle savait qu’un jour il faudrait. Arriverait-elle à la saluer ? Elle n’en savait rien. Elle sortit de la douche et passa sa petite robe bleu pâle. C’était une tenu simple, mais elle savait que Tim aimait beaucoup cette robe, et puis ce n’était pas non plus un diné mondain. Et puis c’était beaucoup plus simple aussi pour traverser les couloirs. Elle prit le temps de se coiffer un peu, mit un maquillage léger, histoire de paraitre moins fatigué et moins soucieuse. Elle quitta la maison des Gryff’s et ses pas la guidèrent sur leur lieu de rendez-vous. Elle croisa des élèves à qui elle évita de rendre leur regard triste, compatissant et j’en passe. Oh, elle savait parfaitement ce qui se raconté. Les rumeurs allaient bon train à l’école et le sujet de prédilection en ce moment était à savoir qui était le père du bébé que portait la prof de potion. Oui cela lui faisait mal, très mal d’entendre tout ce qui ce disait autour d’elle. Mais que faire ? Elle aussi avait pensé à cela lorsqu’elle avait apprit la grossesse de sa prof. Mais encore une fois, elle avait tout gardé pour elle. Elle n’en avait rien dit à Tim. N’avait-il pas assez des ses problèmes avec…Il venait de paraitre au bout du couloir, son cœur manqua un battement, pourtant elle avait l’habitude de cette sensation. Elle lui sourit et le suivit. Il était encore trop tôt pour un rapprochement, pourtant elle en mourrait d’envie et cela aurait fait taire ses rumeurs. Elle marchait derrière lui, a distance raisonnable, afin d'écarté tous soupçons, répondant à ses sourires. Elle avait complètement oublié qui serait présent à la soirée, il n’y avait plus que lui qui comptait à présent. Elle le vit alors passer une porte. Et alors elle prit conscience que derrière cette porte il y avait Loreana. Elle était maintenant devant cette porte, cette simple porte qui la séparé de…de quoi au juste, il n’y avait qu’une seule façon de le savoir. Elle inspira profondément et frappa. Ce fut Tim qui lui ouvrit et elle en fut vraiment ravie. Elle se retrouva alors blottie dans ses bras, une sensation de bien être l’envahi alors, qui fut amplifier par la douceur de son baisé, qu’elle lui rendit avec tendresse et amour. Leurs mains étaient jointes, de nouveau ils formaient un couple et ceux aux yeux de plus de deux personnes, cela lui faisait étrange et plaisir en même temps. Cela faisait bien trop longtemps.

    Julia_ « Bonsoir »

    Arriva-t-elle à prononcé lorsqu’elle eu quitté les lèvres de Tim. Elle se laissa quelque peut guider par celui-ci vers la cuisine, où se trouvaient Max et Léo. Tim la lâcha pour saluer ses amis et maintenant qu’elle le regardait d’un peu plus prêt, elle remarqua qu’il avait l’air fatigué. Avait-il eu encore un problème de personnalité ? C’était ainsi qu’elle avait décidé de nommé l’autre. Alors qu’il continuait de faire son tour de salutation, Julia s’avança vers les deux acolytes. Elle sourit à max avant de le prendre dans ses bras.

    Julia_ « Bonsoir beau goss »


    Puis elle se tourna vers Léo et le prit à son tour dans les bras tout en lui déposant un baisé sur la joue, puis lui murmura.

    Julia_ « N’écoute pas ses imbéciles, ça te va très bien d’ailleurs, tu es très élégant, j’aime beaucoup. »


    Elle l’avait rarement vu habillé ainsi et au fond elle le regretté un peu, il était vraiment superbe ainsi. Elle leur sourit, pensant alors en elle-même, le plus simple est fait. Elle regarda un instant max dans le blanc des yeux, lui sourit une dernière fois et inspira profondément. Elle avait promis, à elle-même certes, mais elle le faisait pour eux, pour ses amis et elle n’avait pas envie de faire de scandale, pas ce soir, elle voulait vraiment profiter de sa soirée. Elle se tourna alors vers les jeunes femmes qui Tim avait rejoint et s’en rapprocha doucement, inutile non plus de se précipité dans la gueule du loup. Elle leur sourit tout en s’approchant, un sourire certes un peu forcé mais amical.

    Julia_ « Miss Johansson, MissWilde, bonsoir. Votre appartement est très joli, j’aime beaucoup »

    Elle était sincère, elle aimait beaucoup l’appartement de sa prof de potion. Elle savait bien que s’il n’y avait pas cette animosité entre elle, elle aurait pu très bien s’entendre et peut être partagé beaucoup de choses. Mais les choses ne c’était pas passé ainsi. Elle fut une nouvelle fois sortit de ses pensés par la douceur de l’amour de sa vie et c’était une bonne chose. Il avait bien choisi son moment. Elle sourit. Après lui avoir laissé le temps de saluer Miss Johansson, elle se retourna vers lui et l’embrassa de nouveau. Elle avait vraiment besoin de sentir la douceur de ses lèvres encore un fois avant d’en savoir plus sur leur présence ici. Car il devait bien y avoir une raison.



Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilien E. Middle
Admin | Apprenti
Père de Nathou et futur mari aux anges avatar
.

Age : 23
3400 messages
Amour : Son enfant, Nathanaël Middle & sa fiancée, Loréana Wilde

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: Sincère, honnête, fou, motivé, drôle, beau parleur, inteligent, charmeur, loyal, passioné, passionant, têtu, bien élevé, révolutionnaire, débrouillard, autonome, sarcastique, protecteur, volontaire, amusant, sportif, classe, patient, franc, écrivain, artiste! etc

Absence : Complètement indisponible pour l'instant. Merci l'université!
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Lun 28 Fév 2011 - 19:15

    La cuisine était un art ! D’aucuns prétendront le contraire mais chaque chef pourra affirmer, preuve à l’appuie, que son métier requiert du doigté, de la finesse, de la connaissance mais surtout un certain don ! N’importe qui n’était pas capable de créer une pièce montée et de faire revivre la saveur des aliments. Pour cela il fallait comprendre chaque aliment, être chaque aliment et se montrer à la hauteur de chaque aliment ! Il fallait mélanger, goûter, réfléchir, analyser et tout faire avec une certaine précision ! Oui c’était un art ! Et pourtant, Maximilien, avait cet été, n’avait jamais vu la cuisine que comme étant un travail pour sous-fifres, pour sous-délégués ou en tout cas pour domestique ! Lui en cuisine ? Jamais ? Surtout qu’il n’était décidément pas doué pour cela. Une fois, il avait essayé et les casseroles de Loréana en étaient ressorties inutilisable. Cependant, chaque être évolue, grandit et apprend de ses erreurs, heureusement ! Ainsi Maximilien s’était approché de l’art culinaire durant les vacances d’été et avait découvert que c’était réellement complexe et intéressant ! Cela requérait les mêmes compétences que pour les potions, matière préférée de Maximilien et ainsi, le serdaigle était devenu assez bon en cuisine ! Lorsque Loréana lui avait donc proposé de préparer un Strogonoff, loin d’être effrayé, le jeune homme avait relevé le défi avec ardeur et le voilà donc, occupé à couper les champignons, les oignons et l’ail avec une main de chef…Il avait cependant pris la peine de revêtir une paire de gant de potion…Il n’allait pas non plus se salir les mains alors qu’ils avaient des invités ! Couper, laver, rincer, déposer, couper, laver, rincer, déposer…Jamais encore, des champignons n’avaient été coupé avec autant de minutie et jamais ils n’avaient l’air d’être aussi symétrique qu’une fois sortis du couteau aiguisé de Maximilien Middle…Mais il fallait pas arrêter un jour et tout jeter sur un feu doux…

    Et voilà nos amants confortablement installés dans le canapé, blottis l’un contre l’autre à se raconter leurs journées, leurs histoires comme un gentil couple heureux qu’ils étaient ! Bien entendu, Maximilien se garda bien de lui parler des absences qui le tourmentaient en ce moment mais il l’écoute attentivement parler de ses stupides deuxièmes années et cela amusa assez le serdaigle de constater que, année après année, le nombre de petit cornichons en potion ne cessait d’augmenter…Une minute ! Depuis quand pensait-il ainsi ? Oh et puis là n’était pas la question ! Ce qu’il y avait d’important c’était sa fiancée, son fils et tous ses amis qui seraient là ce soir pour le féliciter ! Une joie s’empara de lui ainsi qu’une petite fierté d’avoir réussi à se poser enfin ! Qui aurait crû qu’il serait le premier ? Léo et lui avaient toujours prévu de voir Travis en couple et de se présenter chez les hommes heureux avec, à chaque fois, une conquête différente…Mais le monde avait bien évolué…Maximilien trouva cependant beaucoup moins drôle le passage de la discussion où ils parlèrent de ces crétins d’élèves qui s’attribuaient la création de son fils mais, heureusement pour l’ambiance, il n’eut pas le temps de rétorquer quoi que ce soit d’un ton acide car on venait de frapper à la porte : Léo était arrivé ! Après lui avoir ouvert dans les règles de l’art, Maximilien salua son ami et le félicita des yeux pour le costume qu’il portait avant de le laisser aller saluer de lui-même Loréana et engager la conversation sur des commodités pour enfin en venir à parler de Nathanaël…
    « Il va bien. Il commence à bouger, j’ai l’impression. Je dois aller à Ste-Mangouste pour un examen complet dans deux ou trois jours… Je suppose qu’on en saura plus à ce moment-là… », Avait gentiment rétorqué Lor’ à la question que Léo lui posait ! Maximilien caressa amoureusement le ventre de sa fiancée mais la discussion était déjà passée à autre chose : les invités suivants tels que Caleigh, Timmy et Julia !

    Se souvenant de la présence des invités…Maximilien se rappela qu’il n’avait pas été très poli et fila dans la cuisine pour chercher les boissons et mettre les petits apéritifs au four, comme un brave gentleman qu’il était. Lorsqu’il revint dans le salon, cependant, il ne le trouva pas aussi calme et paisible qu’il l’aurait souhaité ! En effet, Léo bougonnait dans un coin tandis que Loréana se bidonnait de l’autre ! D’un regard, le serdaigle interrogea son frère de cœur qui lui lança un regard noir en désignant un geste de la main le vêtement qu’il portait ! Maximilien se retint de rire lorsqu’il comprit l’affaire : Loréana avait dû se moquer allégrement de la tenue classe que Léo portait ce soir et le fiancé se doutait qu’elle ne serait pas la première à lui faire la remarque ! La seconde d’après, cependant Caleigh pénétra dans l’appartement, un grand sourire aux lèvres ! Elle vint d’abord embrasser sa meilleure amie avant de se jeter sur Maximilien pour le câliner :
    « Hé, attention, Caleigh, tu vas m’étouffer ! ». La jeune professeur donna une petite tape sur l’épaule du garçon qu’elle considérait comme son fils avant d’aller saluer Léo qui se crispa un peu ! Le pauvre n’avait jamais vraiment vu Caleigh en dehors des heures de cours et son malaise était compréhensible ! Cependant la belle femme le mit rapidement à l’aise en l’embrassant sur la joue, comme s’il avait toujours été proche d’elle et Maximilien vit Léo se détendre considérablement à cet effet ! Tant mieux ! Les voilà donc…Léo et Maximilien sur un canapé, Caleigh et Loréana sur l’autre en train de discuter de tout et de rien, en attendant les autres invités !

    Une seconde plus tard, on frappa à la porte et Maximilien n’eut même pas le temps de se lever que Timothé était entré, suivi de Julia qu’il embrassa et salua sous l’œil attendri du serdaigle qui était heureux de les voir réconciliés. Timothé s’avança enfin dans la salle. Léo et Maximilien se levèrent afin de le serrer dans leurs bras ! Cela faisait tellement du bien de se retrouver tous les trois ensemble, sans soucis, sans encombre !
    « Salut mon Timmy ». Maximilien n’avait pu s’empêcher de le tenir dans ses bras une seconde plus longtemps. Il était tellement heureux de le voir là, avec eux et il avait l’air de se porter si bien…Si seulement il avait su à quel point, il était loin du compte ! « J’ai loupé le mariage ? » Cette fois-ci, Maximilien ne put retenir un éclat de rire lorsqu’il vit la tête de Léo se décomposer et ce dernier enfoncer son coudes dans les côtes de Timothé pour bien lui signifier qu’il ne faudrait pas trop le charrier ce soir, qu’il ne fallait pas pousser Dumbledore dans les mandragores ! Timothé fit alors un détour pour aller saluer Lor’ et Caleigh mais Maximilien ne le regardait plus, trop occupé à regarder Julia. « Salut beau gosse ! » Maximilien eut un petit sourire à l’entente de ce surnom affectueux qu’elle lui avait attribué depuis quelques années déjà et il la prit, elle aussi, dans ses bras, heureux qu’elle ait fait l’effort de venir malgré les circonstances et qu’elle se montre aussi courtoise…Ensuite, la demoiselle se retourna vers Léo et le gratifia d’un compliment. Ce denier se détendit alors enfin et répondit d’un air amusé : « enfin quelqu’un qui semble m’apprécier à ma juste valeur, dans ce lieu empli de méchanceté ». Il finit sa phrase sur un air taquin et tira la langue à Loréana pour lui signifier que c’était surtout contre elle qu’était lancée cette flèche de parthe…

    Ce qui se dit de cette conversation, Maximilien ne le sut jamais pas plus qu’il ne connut la manière avec laquelle Julia avait salué Loréana. Disparu dans la cuisine pour apporter les petits zakouskis, il n’avait pas entendu la suite de l’affaire mais comme, lorsqu’il réapparut dans le salon avec les petites assiettes, personne n’était mort, il en déduisit que la soirée se passa bien.
    « Voilà, j’apporte de quoi vous remplir le ventre…Je vais tout de suite vous servir vos boissons ! ». Souriant, il déposa les apéritifs sur la table basse avant de se saisir la bouteille de champagne. « Santé », hurla-t-il en la débouchonnant dans un bruit d’enfer ! Il saisit immédiatement le verre de Caleigh qu’il remplit allégrement puis se fut le tour de Léo, de Timmy, de Julia et enfin le sien ! Pour terminer, il re-remplit le verre de Loréana d’un peu de jus de citrouille ! Il savait que la belle aurait préféré avoir du champagne également mais ce n’était pas bon pour Nathanaël ! Tout le monde dans l’assemblée fixa Maximilien, attendant qu’il parle, qu’il annonce ! Le serdaigle attira à Loréana à lui, l’obligeant à se lever et il pointa son verre en l’air avant de prononcer d’une voix cérémonieuse : « Loréana et moi avons plusieurs énormes nouvelles à vous annoncer…La première est celle-ci : Elle et moi, nous nous sommes fiancés ! ». Il préféra s’arrêter là pour voir la réaction de ses amis…


Spoiler:
 
A toi, Lor Wink


_________________
Cuando lloras, se para el mundo y nunca sé que decir. Cuando lloras, me derrumbo y no me sale fingir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón... Cuando lloras, se tuerce el rumbo y no tengo a donde ir. Cuando lloras, yo me hundo y tardo en volver a salir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón. Piensa en lo que piensas cuando lloras, cuando me dices que no. Piensa en lo que quieres... Pero ahora... El que llora soy yo. El que llora soy yo.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreana N. Wilde
Admin | Prof. de Potion
Dir. de Serdaigle
Baby : checked. Now, wedding ? avatar
.

Age : 29
998 messages
Amour : Il n'y a plus que Nathou <3 (bon, un peu Max quand même)

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Etrangement morose, ces temps-ci

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Lun 28 Fév 2011 - 23:23

    Timothé venait de pénétrer dans la pièce, accompagné de Julia. Loreana sourit au petit couple, mais ne pu s’empêcher de penser, Merlin seul sait pourquoi, que Timothé n’allait pas aussi bien qu’il en avait l’air. Pourtant, il affichait un sourire qui faisait plaisir à voir, et Julia, bien que légèrement morose, ne semblait pas avoir caché de bombe sous sa robe pour faire exploser l’appartement. Loreana les observa alors que Maximilien les accueillait les bras grands ouverts, et elle fut alors frappée par une constatation : depuis la nuit qu’elle avait passée avec Timothé, ils ne s’étaient pas retrouvés seuls, en dehors du travail. Dès lors, quelle attitude l’apprenti allait-il adopter ? Et elle, quelle attitude devrait-elle adopter ? Se montrer froide, ou, au contraire, très enthousiaste ? Faire comme si rien ne s’était jamais passé, ou garder ses distances ? Recommencer à le considérer comme un très bon ami, ou le repousser légèrement ? Peut-être même…

    TIMOTHE « Bonsoir Lor’. »

    L’espace d’un instant, Loreana fixa Timothé, sans savoir comment réagir. Mais le sourire que lui adressa l’apprenti la fit se décontracter immédiatement, et elle lui rendit son salut d’un ton enjoué, amusée de le voir jeter un rapide coup d’œil à son ventre de future mère. Elle imagina bien les pensées qui avaient dû traverser l’esprit du jeune homme lorsqu’il avait appris qu’elle était enceinte. Il avait surement dû, ne serait-ce qu’une seconde, imaginer qu’il en était responsable, que leur nuit d’égarement allait être la cause de la grossesse de Lor’… Mais, au final, il s’avéra que Maximilien était bel et bien le père de cet enfant, et c’était tant mieux. Bien sûr, Timothé aurait fait, Loreana en était persuadée, un bon père, mais cela aurait plus que probablement envenimé davantage une situation déjà catastrophique. Imaginez plutôt : Loreana tombant enceinte de Timothé, c’est-à-dire le meilleur ami du jeune homme qui venait de la quitter, et qui l’aimait encore. Sans compter que Timothé était encore plus ou moins en couple avec Julia, à ce moment-là… Rajoutez-y une sombre histoire d’héritage, et vous pouvez tourner plusieurs saisons d’une série moldue !

    LÉO « enfin quelqu’un qui semble m’apprécier à ma juste valeur, dans ce lieu empli de méchanceté »

    Hein ? Quoi ? Léo venait brusquement de se retourner vers elle, interrompant le fil de ses pensées, et lui tira la langue. Au vu de la réplique qui venait de fuser, elle n’avait pas été la seule à faire une remarque sur sa tenue, et Julia avait dû prendre sa défense… D’un air amusé, Loreana imita un manchot et tira à son tour la langue à Léo, qui éclata de rire. A côté de lui, Julia semblait hésiter. Elle s’avança finalement vers elle lentement, abordant un petit sourire étonnement amical.

    JULIA « Miss Johansson, MissWilde, bonsoir. Votre appartement est très joli, j’aime beaucoup. »

    Loreana lui rendit son sourire, un sourire franc et pur, comme celui d’une femme sur le point d’annoncer plusieurs bonnes nouvelles à ses amis les plus proches, et décida que, Julia le voulant ou non, les relations entre elles allaient s’améliorer. Après tout, Loreana n’avait aucune raison, et n’avait jamais eu aucune raison de détester la jeune Gryffondor, et était persuadée qu’en réalité, si elles consentaient toutes les deux à un petit effort, elles deviendraient de bonnes amies. Mais ça risquait de prendre un peu de temps. Et quelques discussions. Et pas seulement avec Julia : certaines choses devraient être mises au point avec Timothé aussi, même si ce dernier avait plutôt fui, jusqu’à maintenant.

    LOREANA « Merci, Julia. Permets-moi de te dire que ta robe est superbe et qu’elle te va très bien. Et pas seulement parce qu’elle est aux couleurs de ma maison… »

    Elle lui adressa un clin d’œil, et il lui sembla voir Timothé recommencer à respirer normalement. Apparemment, le combat à mort n’était pas pour ce soir. Ce ne fut que lorsque tout le monde s’installa que Loreana s’aperçut de l’absence de Maximilien. Léo faisait le clown pour amuser Julia et Caleigh, tandis que Timothé tentait de raconter une anecdote drôle. Elle avait beau balayer l’assemblée du regard, pas la moindre trace de son homme. Ce dernier fit irruption dans la pièce au moment où Loreana se décida à se lever pour partir à sa recherche.

    MAXIMILIEN « Voilà, j’apporte de quoi vous remplir le ventre…Je vais tout de suite vous servir vos boissons ! Santé ! »

    Il déposa sans ménagement les apéritifs sur la table basse et déboucha bruyamment la bouteille de champagne. Il servit allègrement Caleigh, malgré ces petits cris « Non, pas autant ! Arrête ! », puis se fut le tour de Léo (qui, lui, ne protesta pas, et aurait bien demandé à Max de verser plus haut que le bord), de Timmy, de Julia, et enfin de Max lui-même. Lorsque que le Serdaigle servit dans le verre de sa belle de jus de citrouille, cette dernière eut une grimace qui amusa beaucoup l’assemblée. Certes, elle aurait préféré trinquer au champagne, comme tout le monde. Mais elle avait beaucoup insisté auprès de Max : « Quoi qu’il arrive, quoi que je dise ou fasse, ne me sers pas d’alcool. Compris ? » Voilà, les verres étaient remplis. Il ne manquait plus qu’une bonne raison pour trinquer et commencer à boire. Maximilien resta debout, l’air solennel, et attira sa future femme à lui. Elle se leva enune mimique qui fit bien rire Léo, puis Maximilien prit la parole d’un ton pompeux.

    MAXIMILIEN « Loréana et moi avons plusieurs énormes nouvelles à vous annoncer…La première est celle-ci : Elle et moi, nous nous sommes fiancés !»

    D’un coup, tous les convives (bon, ils n’étaient que 5, mais ils faisaient du bruit pour 1000) y allèrent de leur commentaire. Loreana ne comprit pas tout. Caleigh avait préféré poser son verre sur la table, de peur de le lâcher, et répétait, les larmes aux yeux, « C’est merveilleux, c’est merveilleux, vous êtes fous ! » Elle avait une main posée sur le cœur, et semblait ne pas en revenir. Léo, pour sa part, semblait fier comme un coq. « C’est moi qui lui ai appris à draguer, à c’t homme-là ! Et vous savez quoi ? Je le savais déjà ! D’ailleurs, je connais même les autres nouvelles, c’est que… » Il ne parvint pas à éviter le coussin que Loreana lui lança, provoquant une hilarité générale.

    LOREANA « Tu vois, Maxou ? Je t’avais bien dit qu’on ne peut pas lui faire confiance : il ne sait pas tenir sa langue. »
    CALEIGH « Vous allez vous marier ? »
    LOREANA « C’est le principe des fiançailles, oui. Pas tout de suite, bien sûr, mais ça viendra. »
    CALEIGH « Bague ? »
    LOREANA « Collier. »
    CALEIGH « Pas très traditionnel. »
    LOREANA « Original. »

    Lor’ sourit à sa meilleure amie en lui montrant le pendentif avec lequel Maximilien était venu frapper à sa porte le jour où il l’avait demandée en mariage. Elle ne le quittait plus depuis ce jour-là. Elle ne put réprimer un sourire devant la quasi hystérie de son amie, mais se tourna vers Timothé et Julia, n’ayant pas encore pu observer leur réaction…


Spoiler:
 

Timmy, à ton clavier Wink


_________________
Maximilien et Nathanaël...
Les deux hommes de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timothé N. Smith
Admin | Apprenti
Fight 'til the end avatar
.

Age : 25
394 messages
Amour : Julia

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Sociable, attentif, prétentieux, têtu... étrangement agressif et sujet aux sautes d'humeur depuis un moment.

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Mar 1 Mar 2011 - 7:04

    Il se sentait mieux depuis que Loreana avait bien réagi à leurs retrouvailles, et surtout que ça n'ait pas créer de froid entre les convives. De retour près de Julia, il la serrait contre lui et remarqua furtivement le regard soulagé de Maximilien qui les observait du coin d'oeil. Timothé ne trouva rien d'autre à faire que de lui sourire et tenta ensuite de s'y retrouver dans tout ce brouhaha collectif. Des conversations fusaient de toutes parts et il lui fut difficile de tout suivre, si bien qu'il demeura silencieux un moment. Son rire sonnait faux, ses sourires encore plus, mais personne ne semblait y porter attention. Peut-être Julia le noterait-elle, mais ils parlaient rarement ce sa possession depuis qu'il le lui avait avoué dans la tour. Ça inquiétait Timothé qui craignait qu'un jour elle en ait assez et qu'elle veuille mettre fin à tout ce non sens qui entourait son copain. Mais que pouvaient-ils dire de plus? Ils ne parlaient plus non plus de cette nuit où il avait été infidèle avec une femme présente dans cette même pièce, une femme qui par-dessus le marché attendait l'enfant de son meilleur ami. Lorsqu'il était étendu dans son lit le soir, l'apprenti se surprenait parfois à songer que leurs vies étaient tout droit sorties d'un roman à l'eau de rose écrit par un auteur dérangé. Mais pourtant rien n'était plus réel que ce qu'il vivait présentement. Les visages réjouis de ses amis le forcèrent finalement à prendre part à leur enthousiasme, mais ce fut de courte durée. Soudain, sa petite-amie et son amante d'un soir se faisaient face, et il crut halluciner pendant un instant qu'elles étaient sur le point de s'arracher les cheveux. Son imagination lui jouait un tour puisque finalement, rien ne se passa. Son cœur contracté dans sa poitrine se remis à battre normalement et c'est un regard soulagé qu'il adressa à Maximilien. Les deux amis avaient craint que la soirée ne soit un peu trop intense pour tout le monde, mais finalement ça semblait bien commencer.

    « Voilà, j’apporte de quoi vous remplir le ventre…Je vais tout de suite vous servir vos boissons ! Santé ! » Maximilien avait haussé le ton afin que tout le monde l'entende, puisque Léo était occupé à vanter les mérites de son beau costume d'occasion à Caleigh qui se contentait de rire à gorge déployée. Un verre de champagne apparut soudain entre ses doigts et Timothé étant distrait, il ne sut pas si c'était par magie ou s'il n'avait tout simplement pas porté attention. Son meilleur ami le rempli de champagne et l'ancien Serdaigle trinqua avec les autres. Il lui était difficile de supporter leur bonheur et leurs visages souriants alors qu'il aurait voulu leur hurler à tous que dans sa tête c'était loin d'être la fête. Mais il ferait l'effort parce qu'il les aimait, tous les cinq, comme s'ils faisaient partie de sa propre famille. L'air agacé de Loreana lorsqu'elle but sa gorgée de jus de citrouille lui arracha un sourire amusé et il lui adressa un clin d'oeil complice en buvant en même temps qu'elle. Pas facile pour la future maman de se montrer raisonnable, mais au moins elle avait la chance d'avoir à ses soins un Serdaigle très dévoué et très papa poule qui ne la laisserait certainement pas toucher à une seule goutte d'alcool avant de tenir leur bébé dans ses bras. Il se décolla alors de Julia pour s'approcher de Loreana et de lui glisser quelques mots à l'oreille. « Je te paierai autant de verres que tu veux après l'accouchement. » chuchota l'apprenti en cognant doucement son verre sur le sien. Il retourna ensuite vers la Gryffondor qui buvait une gorgée de champagne juste à temps pour que Maximilien demande le silence, l'air très sérieux. Les bras croisés, le jeune homme attendit qu'il commence à parler et resta silencieux, conscient qu'il ne s'agissait sûrement pas de quelque chose d'anodin.

    « Loréana et moi avons plusieurs énormes nouvelles à vous annoncer…La première est celle-ci : Elle et moi, nous nous sommes fiancés !» Le chaos qui s'en suivit fut infernal, tandis que tout le monde commentait la nouvelle. Lui resta pourtant immobile, le regard vide, cherchant comment réagir à cette annonce. Caleigh était aux anges, Léo était fier de son Maxou, et tout le monde semblait heureux, trop heureux. Tout ça était trop... parfait. C'en était presque écoeurant. Timothé était dégoûté de ne pas trouver la nouvelle réjouissante, mais plus il essayait et moins il supportait de voir ce collier autour du cou de Loreana. Pas parce qu'il aurait voulu être celui qui l'épouserait, mais parce qu'il voulait, lui aussi, avoir droit à ce bonheur. Un demi-sourire flottait sur ses lèvres et il vint serrer les tourtereaux dans ses bras. Putain qu'il ne devait pas avoir l'air sincère, et putain que ça aurait l'air étrange, surtout après ce qui s'était passé entre Loreana et lui. Mais c'était plus fort que lui... plus les jours avançaient et plus il devenait évident que jamais il ne se marierait, jamais il n'aurait d'enfants, jamais il ne deviendrait professeur de Sortilèges. Il mourrait bien avant tout cela. Ou on l'enfermerait pour démence. « Félicitations. » dit-il d'une voix basse, tellement basse qu'on aurait dit qu'il se parlait à lui-même. Il s'empressa de leur tourner le dos pour éviter qu'ils se chagrinent de le voir si déçu. Bien entendu, il était content pour eux. Maximilien avait trouvé le bonheur, Loreana aussi et l'apprenti en était heureux. Il était juste incapable de l'exprimer comme il l'aurait voulu. De toute façon, il était un lamentable menteur et même s'il aurait voulu se donner un ton plus jovial, tout le monde l'aurait remarqué. « On dirait qu'ils viennent de t'annoncer qu'ils se séparent, Tim! » fit remarquer Léo en lui donnant quelques tapes amicales dans le dos. Timothé lui lança un regard agacé, bien loin de trouver ça drôle. Sur le point de rétorquer une phrase qu'il aurait regretté, il se tut et en profita pour boire une gorgée de champagne. Maximilien ayant parlé de « nouvelles » au pluriel, ils n'avaient certainement pas fini de les surprendre et il attendit donc la suite.


_________________
« 'Cause this ain't Wonderland »
If they say life's a dream call this insomnia. Cause this ain't Wonderland it damn sure ain't Narnia. And once you cross the line you can't change your mind. Yeah I'm a monster but I'm no Frankenstein. And quite frankly I've been feeling insane in between my eyes. I really cant explain what I feel inside. If you knew what I was you would run and hide. Many have tried to go into the night cross over the line and come back alive. But that's the price we pay when we living on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia I.Brown
Admin | Médicomage
avatar
.

Age : 24
1237 messages
Amour : Timothé

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide, protectrice, volntaire, joueuse

Absence : Présente au possible en fonction du boulo
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Mar 1 Mar 2011 - 12:02

    Elle était contente de retrouver ses amis, d’autant que pour une fois la circonstance semblait beaucoup plus plaisante, pas de retenu, ou tout autre. Elle sourit à cette idée, d’autant plus qu’elle était avec celui qu’elle aimait, alors autant faire un effort pour que la soirée ce passe bien. Même si la boule présente dans son estomac avait bien du mal à se disperser, elle ferait en sorte de ne pas le montrer et espérait qu’elle finirait par partir au fil de la soirée. La chaleur de la main de Tim l’avait aussi rassuré un peu. Elle était aussi contente de voir que ses amis étaient fidèles à leur habitude. Elle ne pu s’empêcher de rire devant la remarque de Léo et surtout sa réaction. « Sacret Léo va, tu ne change pas, hum ? ». Mais elle avait du quitter ses amis, afin d’affronté Lor’ et surtout sa peur. Arriverait-elle a rester courtoise et comment réagirai la jeune femme. Elle fut surprise alors que la jeune femme réponde à son sourire

    LOREANA « Merci, Julia. Permets-moi de te dire que ta robe est superbe et qu’elle te va très bien. Et pas seulement parce qu’elle est aux couleurs de ma maison… »

    Et encore plus surprise de voir qu’elle la complimenté sur sa tenue. Mais cela n’enlever en rien le fait qu’elle garder une rancœur sur l’incident qui avait eu lieux. Elle donnait une apparence à cette soirée, elle avait promis, elle resterait courtoise. Mais rien que de la voir ici, de voir que la relation entre elle et Tim n’était pas tendu comme elle l’avait espéré secrètement. Cela lui faisait mal. Elle n’était pas sur, mais il lui avait semblait voir qu’elle lui avait fait un clin d’œil, mais elle ne le releva pas et n’y répondit que par un faible sourire. Qu’attendait-elle au juste ? Espérait-elle que leur relation s’améliore du jour au lendemain comme ça, d’un claquement de doigt ? Mais l’étreinte de Tim avait apaisait la colère qui commençait à monté en elle. Elle l’embrassa alors et glissa sa main dans la sienne. Puis max leur servie à boire, elle lui adressa un sourire, lorsqu’il remplit son verre, sourire qui s’effaça bien vite lorsque Tim s’approcha de Lor’ pour lui dire je sais quoi. Puis Max leva alors son verre avant de sortit un phrase des plus improbable.

    MAXIMILIEN « Loréana et moi avons plusieurs énormes nouvelles à vous annoncer…La première est celle-ci : Elle et moi, nous nous sommes fiancés !»

    Cette phrase raisonnait dans sa tête, surtout un moi « fiancés ». Avait-il vraiment dit cela. Le brouhaha qui régnait dans la salle était pourtant bien réel et confirmait donc cette nouvelle. Elle n’arrivait pas à décidé ce qu’elle devait en penser. Est-ce une bonne chose pour son ami ? Oui visiblement, puisqu’il semblait heureux se soir, elle essaya alors de formait un sourire sur ses lèvres. Mais en même temps tout cela lui semblait bien trop rapide, bien trop proche de l’incident. Max était-il au courant de ce qui c’était passé entre Tim et sa fiancée. Un mot qui faisait remonter à la surface la petite boule au fond de son ventre. Elle regarda Lor’ qui était en pleine discussion avec la prof d’astronomie. Tout le monde semblait ravit pour eux. Même Tim c’était avancé pour aller les féliciter visiblement. Et elle resté planté là, son verre à la main. Elle devait bouger, faire quelque chose. Mais la remarque de Léo l’avait interpelé

    LEO_« On dirait qu'ils viennent de t'annoncer qu'ils se séparent, Tim! »

    Elle reporta alors son attention sur son aimé. Il avait l’air triste, pas dans son assiette. Elle avait bien remarqué qu’il semblait fatigué à son arrivé. Elle se décida enfin à bouger et s’avancé vers Max et Lor’. « Félicitation, je suis contente pour vous » Mais elle se tourna alors vers Tim, lui prenant alors la main et l’attirant un peu plus loin, de l’attroupement. Déposant alors une main sur son visage, afin de lui faire comprendre qu’elle était là, toujours là. « Mon cœur sa ne va pas ? Est ce que c’est… » Elle ne termina pas sa phrase, elle savait qu’il comprendrait. Elle avait alors plongé son regard dans le sien, ou du moins avait essayé, car il semblait bien absent. Oui elle avait pensé que cela pouvait être du à cette autre imbécile dans sa tête. Mais peut être se trompait-elle, peut être finalement est-ce l’annonce en elle-même qui le tourmentait. Pourtant elle savait que c’était elle qu’il aimait. Elle avait quelque peut oublier la foule autour d’eux.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilien E. Middle
Admin | Apprenti
Père de Nathou et futur mari aux anges avatar
.

Age : 23
3400 messages
Amour : Son enfant, Nathanaël Middle & sa fiancée, Loréana Wilde

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: Sincère, honnête, fou, motivé, drôle, beau parleur, inteligent, charmeur, loyal, passioné, passionant, têtu, bien élevé, révolutionnaire, débrouillard, autonome, sarcastique, protecteur, volontaire, amusant, sportif, classe, patient, franc, écrivain, artiste! etc

Absence : Complètement indisponible pour l'instant. Merci l'université!
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Mar 1 Mar 2011 - 20:16

    L’ambiance était parfaite ! C’était ce que se disait Maximilien en contemplant la scène qui se jouait sous ses yeux ! Julia qui venait de serrer Léo dans ses bras et qui le plaisantait gentiment tout en le complimentant ! Caleigh dans un coin du canapé avec Loréana ! Toute la famille était réunie ! C’était comme une scène de noël et ou une réunion de personnes aimantes et toujours présentes les uns pour les autres ! Maximilien se sentait aux anges entouré de ses meilleurs amis : Léo et Timothé et de sa mère de substitution après Marie, Caleigh, de son amie Julia et pour terminer de la femme de sa vie qui était aussi la mère de son enfant : Loréana Wilde ! Tout était parfait…Enfin presque tout : une personne manquait à l’appel, une personne qui lui était très chère, une personne qu’il aimait plus que tout : son meilleur ami, son frère, son ange : Travis Cohen qui ne serait jamais là pour le féliciter, jamais là pour voir son fils grandir et d’y penser donna un petit pincement au cœur à Maximilien. Pour éviter d’y penser plus longtemps, il se décida à quitter la pièce et à se diriger vers la cuisine : il était temps de nourrir tous ses estomacs affamés et surtout de se montrer poli envers ses invités. De plus, d’apporter les boissons allait permettre de trinquer au nom de l’annonce de leur fiançailles et de leur enfant à venir. Maximilien s’éclipsa donc discrètement. Il sortit tranquillement les zakouskis du four et les servit sur des assiettes qu’il posa sur un plateau et revint tout de suite dans la salle à manger, hurlant à tout le monde qu’il apportait de quoi satisfaire leurs appétits d’ogres ! En prononçant cette phrase, il n’eut pu s’empêcher d’appuyer quelque peu son regard sur Léo qui était réputé pour être un grand mangeur en plus d’un grand dragueur ! Peu de temps après, d’une main de maître, il ouvrit la coupe de champagne et servit chaque personne généreusement…Seul Léo sembla trouver que son vers n’était pas assez plein contrairement à Caleigh qui, elle, semblait le trouver trop rempli ! Lor’ quand à elle bougonna quelques peu à la vue du jus de citrouille et Maximilien vit Timothé aller lui chuchoter quelque chose à l’oreille mais il tâcha de ne pas y accorder trop d’importance…Il avait autre chose en tête !

    En effet ! Le temps était venu d’annoncer les grandes nouvelles ! D’un geste, il força Loréana à se lever et l’attira à lui. Il leva alors son verre vers le ciel, se racla la gorge et commença à discourir d’un ton cérémonieux…Comme quoi les manières bourgeoises n’étaient pas toute près de s’en aller :
    « Loréana et moi avons plusieurs énormes nouvelles à vous annoncer…La première est celle-ci : Elle et moi, nous nous sommes fiancés ! » Le brouhaha qui suivit cette annonce fut indescriptible ! On n’entendait des « oh » et des « ah » fuser de toutes parts ! Caleigh s’éventait avec un coussin comme si la nouvelle lui paraissait insoutenable de bonheur tandis que Léo fanfaronnait tellement que l’on eut pu croire que c’était lui qui venait de se fiancer ! D’ailleurs, un coussin fusa en sa direction sans que Maximilien ne sache vraiment pourquoi…Son regard était attiré par Timothé qui ne semblait pas tout à fait à l’aise : était-il fatigué, jaloux ? Cela taraudait un peu l’esprit de l’adolescent mais son ami eut vite fait de le rassurer en bondissant du canapé pour venir le rejoindre et le serrer enfin dans ses bras. « Félicitation ». La voix du garçon était un peu sombre mais le serdaigle ne le nota pas trop occupé à se réjouir pour lui-même et à savourer ce bonheur qu’il avait crû voir disparaître à jamais avec la mort de Travis Cohen ! Ce soir, il était avec Loréana au centre de toutes les attentions et il le méritait bien ! Enfin, il s’était stabilisé. Enfin, il était heureux ! « Félicitation, je suis contente pour vous ! » La voix de Julia tira Maximilien de ses pensées ! IL se retourna alors vers la gryffondor pour la serrer dans ses bras et la porter, tourbillonnant un peu dans la pièce avec elle, signe évident de son bonheur ! Lorsqu’il la reposa enfin, elle disparut de la circulation mais l’adolescent n’eut pas le temps de savoir où…

    En effet, Caleigh avait enfin quitté son canapé et venait de se jeter sur lui pour le serrer contre elle tandis que Loréana discutait dans un coin avec Léo !
    « Alors, Maxou, je ne t’avais pas dit que tout allait finir par s’arranger ? » Le Maxou en question laissa échapper un petit rire nerveux ! Il se souvenait parfaitement de cette nuit sombre où il était allait rejoindre la professeur d’astronomie dans ses appartements ! Il puait l’alcool, le sexe, la tristesse et la tromperie et elle l’avait accueilli, elle lui avait tout pardonné…Il l’avait rassuré et elle lui avait promis un bonheur qu’il croyait lui être interdit… « Oui, ma Caleigh, tu avais bien raison…Tout s’arrange finalement et c’est en partie grâce à toi ! Merci pour tout ce que tu as toujours fait pour moi ! » A ces mots, le serdaigle se jeta dans les bras de son mentor et la serra contre lui plus qu’il ne l’avait jamais fait ! Elle lui rendit bien son étreinte, caressant ses cheveux blonds ! C’était sans doute un aboutissement pour elle de voir l’héritier Middle aussi heureux ! Depuis ses onze ans, elle le considérait comme son fils et elle s’évertuait à discuter avec lui, à essayer de lui offrir le bonheur ! Elle avait toujours été à l’écoute de chacun de ses problèmes et aujourd’hui il la remerciait par ce mariage avec sa meilleure amie qui devait être pour la demoiselle un des plus beaux cadeaux ! Mais les surprises n’étaient pas finies ! Il y en avait encore tant d’autres à venir ! Un principalement…Une qui s’appelait Nathanaël Travis Middle…

    Mais au moment même où Maximilien s’apprêta à rassembler à nouveau tous les convives sous un seul joug, Léo vint remplacer Caleigh en lui donna une forte tape sur l’épaule ! Maximilien vit sa mère de cœur disparaître à ses côtés pour aller parler à Loréana tandis que Léo engageait déjà la conversation :
    « Je ne peux pas le croire, vieille branche ! Toi, fiancé ! Ça me parait toujours invraisemblable ! J’aurais toujours crû que Travis serait le seul d’entre nous à trouver la stabilité ! » La fin de cette phrase se fit dans un murmure peu joyeux car évoquer leur ami décédé n’était jamais simple mais dans l’ensemble Léo avait entièrement raison ! Personne n’aurait jamais pu deviner que Maximilien, un jour, s’engagerait à vie surtout si jeune…Lui, le dragueur, le fêtard, le sorteur, le maître d’un soir de toutes ces demoiselles ! Mais il avait fini par le trouver le bonheur, dans le cœur (et le corps ?) de Loréana Wilde, dans celle qui portait son fils aujourd’hui ! « C’est clair, gars ! Jamais je ne l’aurais crû non plus ! Merci d’être à mes côtés mon Léo…Mais hé ! Bientôt ton tour, hein ? A quand une jolie nana exclusive pour toi ?! » Léo lui tapa à nouveau sur l’épaule avant de lui tirer la langue ! Ce n’était apparemment pas pour tout de suite la stabilité du jeune Sanchez et en quelque sorte, Maximilien pouvait comprendre son désir de liberté : qu’il profite donc de sa jeunesse ! Il serra alors, à nouveau, son ami contre lui ! Puisqu’il s’agissait d’une soirée câlins, au tant mieux aller jusqu’au bout et il lui dit alors : « Allez, retourne t’asseoir et emmène Caleigh avec toi, on va annoncer la suite ! »

    L’instant d’après Léo et Caleigh étaient dans le canapé…Seul Julia et Timothé manquaient encore à l’appel ! Parcourant l’appartement du regard, le serdaigle constata qu’ils s’étaient retirés dans un coin pour parler tranquillement. Persuadé qu’il s’agissait d’une discussion d’amoureux, Maximilien leur lança joyeusement, sans se douter de rien : « Hé, les deux tourtereaux là-bas…revenez dans la fête…On a une nouvelle plus grand à vous annoncer ! » Maximilien leur fit un grand sourire et attendit que le petit couple vienne se réinstaller avant de reprendre Loréana tout contre lui, de l’embrasser sur le front avant de déclarer de son ton si pompeux et cérémonieux : « Comme vous l’avez remarqué…Loréana est enceinte et…C’est avec plaisir que nous vous annonçons la naissance prochaine de notre … » Il ne termina pas sa phrase, préférant offrir à Loréana l’occasion de parler elle-même de leur fils !


_________________
Cuando lloras, se para el mundo y nunca sé que decir. Cuando lloras, me derrumbo y no me sale fingir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón... Cuando lloras, se tuerce el rumbo y no tengo a donde ir. Cuando lloras, yo me hundo y tardo en volver a salir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón. Piensa en lo que piensas cuando lloras, cuando me dices que no. Piensa en lo que quieres... Pero ahora... El que llora soy yo. El que llora soy yo.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreana N. Wilde
Admin | Prof. de Potion
Dir. de Serdaigle
Baby : checked. Now, wedding ? avatar
.

Age : 29
998 messages
Amour : Il n'y a plus que Nathou <3 (bon, un peu Max quand même)

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Etrangement morose, ces temps-ci

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Mar 1 Mar 2011 - 21:38

    MAXIMILIEN « Loréana et moi avons plusieurs énormes nouvelles à vous annoncer…La première est celle-ci : Elle et moi, nous nous sommes fiancés !»

    Une bombe de bruit éclata dans l’appartement. Comme si l’annonce de Maximilien avait porté un coup fatal à un très léger silence qui avait profité du raclement de gorge du Serdaigle pour tenter de s’imposer. Ici et là, un rire éclatait, un soupir s’élevait : les convives, chacun à leur rythme, digéraient la nouvelle. Il fallait un peu de temps pour que l’information circule des lèvres de Max à leurs oreilles, puis de leurs pavillons à leur cerveau. Et, lorsque le cerveau, ayant reçu un ensemble de sons, leur aura donné un sens, il faudra aussi qu’il prépare une réponse, qu’il mette les mots dans le bon ordre, qu’il ordonne aux lèvres et à la langue de remuer, avant qu’enfin leur réponse ne soit audible. Tout un processus, peut-être plus magique encore que ce qu’aucun sorcier n’a jamais accompli avec une baguette, mais que personne ne sembla remarquer. Caleigh, comme assommée de bonheur, répétait les mêmes mots, s’éventant avec un coussin, et elle ne semblait pas savoir si elle devait se jeter sur Maximilien ou Loreana en premier. Léo, quant à lui, paradait en regardant tendrement son meilleur ami, mais, lui et sa grande gueule faillirent en dire trop et griller les autres surprises. Pour le faire taire, Loreana attrapa le premier coussin qui lui passa par les mains et le lui envoya dans la figure. Force était de constater qu’elle avait bien visé et que, malgré la vivacité des réflexes du gardien de Quidditch que Léo était, il ne parvint pas à l’éviter. Peut-être parce qu’elle était en situation de trop-plein émotionnel, Caleigh hurla de rire devant le regard noir que Léo lança à son professeur, qui répliqua avec un grand sourire angélique.
    Timothé fut le premier à venir leur adresser ses félicitations, et Loreana sentit bien dans son ton une tristesse et un blasement qui ne lui était pas coutumier et qui ne cadrait pas avec la situation. Le dévisageant d’un air légèrement anxieux, Loreana se promit de le prendre à part avant la fin de la soirée pour avoir une petite discussion. Son ami allait mal, elle s’en rendait maintenant compte, et elle voulait savoir pourquoi. Si c’était à cause de ce qu’il s’était passé entre eux, il n’avait pas à s’en faire. Ils avaient fait une erreur, mais cette erreur ne devait pas interférer dans leur relation. Mais Loreana n’eut pas le temps de s’attarder sur Timmy, car Julia venait d’approcher à son tour. Elle les félicita avec un petit sourire, et Maximilien laissa éclater son bonheur en la serrant dans ses bras et la faisant tourbillonner dans la pièce, alors que Caleigh s’attaquait à la future mariée. Elle l’assaillit de questions sur son pendentif, sur la manière dont Max l’avait demandée en mariage, elle voulait des détails sur leur réconciliation… Loreana n’eut pas le temps de répondre que déjà Léo se jetait sur lui, exigeant la garde partagée de Maximilien. Battant en retraite, Caleigh jeta son dévolu sur Max, tout en indiquant du regard à son amie qu’elle exigeait des réponses à ses questions. Léo semblait surexcité, et devait visiblement se retenir de danser sur place. Loreana lui décocha une pointe sur son costume, mais la flèche rebondit son le bonheur de Léo qui se contenta de tirer la langue.
    « Quand est-ce qu’on parle de Nat… » Loreana lui administra un petit coup de poing sur l’épaule. « Tais-toi ! Tu ne sais riiiiiiieeeeeeen ! Sauf si tu veux que ta moyenne en potions chute d’une manière inexpliquée ! » Léo fit mine de s’offusquer et de détourner le regard. Il en profita pour assaillir Max, qui en avait fini avec Caleigh. Et le rouleau-compresseur à questions se remit à écraser Lor’. Toutefois, Léo ne mit pas longtemps à revenir et, sous les ordres de Max, embarqua Caleigh avec lui. Ils plongèrent tous deux dans le canapé. Maximilien s’éclipsa pour aller chercher Timmy et Julia. Visiblement, il voulait leur annoncer la deuxième bonne nouvelle tout de suite…

    MAXIMILIEN « Comme vous l’avez remarqué…Loréana est enceinte et…C’est avec plaisir que nous vous annonçons la naissance prochaine de notre …»

    Loreana leva les yeux au ciel devant les manières encore bourgeoises de son futur mari. C’était à peine s’il n’avait pas pris son verre pour le frapper de sa fourchette afin d’attirer l’attention des convives. Visiblement, il laissait la fin de l’annonce à sa fiancée, car il se tut en l’encourageant du regard. Avec un sourire en coin, Loreana prit la parole.

    LOREANA « Prochaine, prochaine, c’est toi qui le dis, hein… Bon, les amis, je suis désolée. J’ai fait ce que j’ai pu, mais je n’ai pas réussi à vous épargner un futur mini-Middle… Yep, j’attends un garçon. Un petit Nathanaël Travis, en hommage à notre ami disparu. Mais ça, c’est un secret absolu. Si ça se sait avant sa naissance, vous êtes tous morts. Santé ! »

    Sur ce, elle adressa un clin d’œil à l’assemblée et s’empara de son verre de jus de citrouille. Elle en but quelques gorgées, attendant la tempête de réactions qui allait suivre. « Un garçon ? Mais c’est génial ! Il faudra que tu me laisses faire son thème astral ! Et… Et… Merde, Nathanaël, c’est super joli ! Et… Et… »Loreana lui adressa un sourire moqueur, amusée de sa réaction. « Remets-toi, ma belle. Tu vas survivre, je te le promets ! »Petit rire. Léo se jeta sur elle, posant son oreille sur son ventre. « Il a bougé ! Je l’ai entendu, il a bou… Aïe ! » Loreana venait de le repousser avec un petit coup de pied inoffensif. « Arrière, vil tonton invasif ! » Malgré le rire et la bonne humeur générale, Loreana n’avait pas oublié le malaise de Timothé. Lorsqu’il vint la féliciter, elle lui glissa discrètement à l’oreille : « Va falloir qu’on parle, tout à l’heure… » Elle jeta un rapide coup d’œil à Julia, pour voir si cela ne la dérangeait pas. De toute façon, elle n’aurait plus rien à craindre de Loreana : bientôt mariée, bientôt mère, elle ne risquait plus de se laisser aller dans les bras de Timmy… Mais ne pas laisser de sombres histoires plomber l’ambiance !


Spoiler:
 
Timmy, à ton tour… Et tâche de ne pas trop nous déprimer, hein Razz


_________________
Maximilien et Nathanaël...
Les deux hommes de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Loreana N. Wilde le Mer 30 Mar 2011 - 22:46, édité 2 fois
Timothé N. Smith
Admin | Apprenti
Fight 'til the end avatar
.

Age : 25
394 messages
Amour : Julia

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Sociable, attentif, prétentieux, têtu... étrangement agressif et sujet aux sautes d'humeur depuis un moment.

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Mer 2 Mar 2011 - 7:54

    Timothé se sentit tout de suite idiot d'être aussi désagréable lors d'une soirée aussi festive. Pourtant, il s'était promis de se montrer raisonnable et de mettre ses soucis de côté ne serait-ce que pour quelques heures. Il venait de creuser sa propre tombe lorsqu'il avait lancé ce regard meurtrier à Léo qui n'avait pas su quoi faire d'autre que s'éloigner discrètement et ne plus lui adresser la parole. Le possédé soupira et ferma les yeux un moment, ne sachant pas du tout quoi dire ni quoi faire pour se racheter. Il avait l'impression de s'être transformé en être rabat-joie et jaloux du bonheur des autres. Envieux, voilà ce qu'il était. Envieux de les voir sourire, de les voir rire, de les voir s'aimer alors que lui galérait pour rester sain d'esprit. Mais pourtant, son amour pour ces cinq personnes dépassait largement toute la haine qu'il éprouvait pour Bartemius. Et avec un peu de chance, il retrouvait un semblant de bonne humeur au fil de la soirée. Maximilien était magnifique à voir aller quand il s'adressait à son petit public, et quand il souriait à pleines dents. Le souvenir de son meilleur ami en plein déchéance lui revint soudainement et il se jura alors de faire tous les efforts qu'il fallait pour ne pas lui gâcher cette soirée si importante pour lui. Et pour Loreana également, qui semblait inquiète de le savoir si blasé. Il se laissa entraîner par Julia sans se débattre et sursauta légèrement en sentant la chaleur de sa paume sur sa joue glaciale.  « Mon cœur sa ne va pas ? Est ce que c’est… » Il secoua immédiatement la tête pour faire signe que non, ce n'était pas ce qu'elle redoutait tant. Il posa sa main par-dessus la sienne et lui sourit pour qu'elle cesse de se tourmenter. Julia craignait probablement que le mangemort ne surgisse et casse définitivement l'ambiance, ou blesse l'homme qu'elle aimait. Mais il ne semblait pas sur le point de se montrer et c'était tant mieux. Son ton se voulut rassurant, mais il était tout aussi effrayé qu'elle, au fond. « Non, ça va ne t'inquiète pas. C'est juste que... j'ai peur qu'on ne puisse jamais vivre ça, tu sais si... » Il fut coupé par Maximilien qui s'approchait dangereusement d'eux. Timothé avait bien failli en dire trop devant son ami et il s'arrêta de justesse tandis que le Serdaigle les ramenait gentiment avec le groupe. L'apprenti décida qu'il était temps de se montrer plus aimable et il entoura les épaule de son ami avec affection, puis délaissa un peu Julia pour aller se poster aux côtés de Léo. « Désolé pour tout à l'heure. » Léo lui pardonna tout de suite et le serra dans ses bras en faisant mine de sangloter. « Oooh, Timmy! Je t'aime! » Tout le monde se mit à rire et même le principal concerné s'y adonna avec soulagement.

    « Comme vous l’avez remarqué…Loréana est enceinte et…C’est avec plaisir que nous vous annonçons la naissance prochaine de notre …» C'était du Middle tout craché ça, de les laisser ainsi sur le qui-vive. Seul Léo affichait un énorme sourire qui fit comprendre à l'ancien Serdaigle qu'il était déjà au courant de tout. C'était donc pour ça que Loreana était sur le point de lui arracher les yeux, alors, et que les coussins fusaient de tous les côtés. Personne n'était à l'abri lorsque Wilde n'était pas contente, et une Wilde enceinte était encore dix fois pire. Apparemment, Maximilien voulait laisser sa fiancée terminer sa phrase et lorsque Sanchez voulu la devancer, l'apprenti plaqua brutalement sa main sur la bouche de son voisin et le fit taire tout en ayant l'air tout à fait naturel. Tandis que le capitaine se débattait furieusement, Loreana eut enfin l'attention de tout le monde et compléter la grande annonce. « Prochaine, prochaine, c’est toi qui le dis, hein… Bon, les amis, je suis désolée. J’ai fait ce que j’ai pu, mais je n’ai pas réussi à vous épargner un futur mini-Middle… Yep, j’attends un garçon. Un petit Nathanaël Travis, en hommage à notre ami disparu. Mais ça, c’est un secret absolu. Si ça se sait avant sa naissance, vous êtes tous morts. Santé ! » La tornade Caleigh était tout de suite arrivée à la charge et avait assailli Loreana de toutes sortes de conseils et de commentaires tous plus hilarants les uns que les autres. Timothé lui avait relâché Léo pour aller étreindre son meilleur ami avec force. Il le savait, il en était sûr. Un garçon, un Maximilien version minuscule qui allait ravir le cœur de tout le monde en un rien de temps. Déjà, l'apprenti était dingue de cet enfant. Il ne sut pas pourquoi, mais ça lui fit du bien de prendre son ami dans ses bras et il resta un bon moment ainsi. « Max, je suis tellement fier de toi. » Voilà, les mots sincères qu'il cherchait depuis tout à l'heure. Enfin, il les avait trouvé. Un peu plus et les larmes lui monteraient aux yeux, si bien que l'ancien bleu et bronze fini par se dégager et ébouriffer les cheveux du futur papa. Il s'approcha ensuite de Loreana pour la féliciter elle aussi, parce qu'en fait c'était elle qui faisait tout le boulot! Il la pris dans ses bras et curieusement, ne ressentit pas la même chose qu'autrefois. Leurs étreintes passées avaient ce mince courant électrique qui lui procurait une sensation étrange. Mais là, rien. Enfin, rien dans le sens sexuel du terme. Peut-être que leur nuit passée ensemble avait confirmé une bonne fois pour toutes que jamais rien ne se passerait entre eux.  « Va falloir qu’on parle, tout à l’heure… » Il hocha la tête et l'embrassa sur la joue avant de la regarder droit dans les yeux. « Quand tu veux. » chuchota-il avant de lui tourner le dos. Il alla retrouver sa petite-amie qu'il avait négligé depuis le début de la soirée. La raison de leur venue était bien entendu les fiancés, mais ça leur permettait également de passer du temps en amoureux. « Je t'aime. » Il la pris dans ses bras par derrière et entoura sa taille en déposant un baiser sur sa joue. « Non mais ça suffit vous deux, là! MON FILLEUL, mon filleul est le héros de cette fête! Pas votre sexualité! Allez Max, verse-moi un autre verre pour que je boive à la santé de mon petit Nat! » Timothé pouffa de rire et fit une grimace à Léo, ce qui lui donna l'air d'un gamin. ]« Faudrait plutôt prier pour qu'il ne devienne pas alcoolique comme son parrain! »


Spoiler:
 


_________________
« 'Cause this ain't Wonderland »
If they say life's a dream call this insomnia. Cause this ain't Wonderland it damn sure ain't Narnia. And once you cross the line you can't change your mind. Yeah I'm a monster but I'm no Frankenstein. And quite frankly I've been feeling insane in between my eyes. I really cant explain what I feel inside. If you knew what I was you would run and hide. Many have tried to go into the night cross over the line and come back alive. But that's the price we pay when we living on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia I.Brown
Admin | Médicomage
avatar
.

Age : 24
1237 messages
Amour : Timothé

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide, protectrice, volntaire, joueuse

Absence : Présente au possible en fonction du boulo
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Dim 6 Mar 2011 - 11:10

    Peut être aurait-il était préférable qu’elle soit assit à l’instant ou Max avait parler. Mais heureusement, ses jambes la soutenaient très bien encore. Sans quoi la nouvelle l’aurait fait se retrouver à terre. Elle avait été loin d’imaginer que la raison de ce dîner, était celle-là. Tim était-il au courant de leur histoire. Et surtout Max était-il au courant de l’aventure de sa Fi…, non elle aurait vraiment du mal à l’appeler ainsi. Et pourtant c’était bien la réalité non. C’était bien ce qu’il venait de dire. Max allait ce marier. Son Max allait passer à l’étape supérieure. Elle avait vraiment du mal à le croire. Comment cela était–il possible ? Quand tout cela était-il arrivait. Comment ne l’avait-elle pas vu ? La réponse était tellement simple pourtant, elle était devant ses yeux depuis tout ce temps. Elle comprenait à présent leur comportement à tout les deux lors de la retenue. Elle avait trouvé étrange les regard lancé l’un à l’autre, sans en comprendre la signification. Maintenant tout était claire. Elle regardait alors le petit couple. Oui car c’était un couple, un vrai. Avec tout ce que cela comporte. Elle se rendit compte alors que devant l’annonce de Max, elle avait été la seule à ne pas bouger d’un poil, à ne pas réagir. Comme si l’information l’avait scotcher sur place. Ce qui était un peu le cas à vrai dire. Mais en regardant son ami, elle s’aperçu qu’il était heureux. Et cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vu heureux comme cela. Depuis la mort de Travis en fait. Alors si son ami était heureux, elle devait l’être aussi pour lui, malgré ses différent avec Lor’. Cela était une histoire entre elles et Max n’avait pas de raison d’en souffrir. Alors elle se décida enfin à bouger et à parler. La réaction de Max, lui prouva d’ailleurs qu’elle avait eu raison, son étreinte plus que vive, montrait à quel point il était heureux de la situation. Et pour rien au monde, elle n’aurait voulu que cela change. Encore une raison de plus de ne rien faire qui pourrait compromettre la soirée. Encore une raison qui ferait qu’elle serait l’ancienne Julia. Sage et discipliné.

    Une fois que Max l’eu reposé, elle se concentra alors sur son amour. Il avait eu un comportement plutôt particulier et Léo l’avait parfaitement remarqué. Cela l’avait inquiété. Raison pour laquelle elle l’avait amené un peu à l’écart de tous. Afin de pouvoir éclaircir un peu la situation. Elle avait peur, oui à chaque instant depuis qu’elle savait tout. Mais elle tenait trop a lui pour le perdre encore une fois. Elle lui avait dit qu’elle serait là, qu’elle resterait quoi qu’il advienne et elle le ferait. Elle fut rassurer de voir qu’il secoua la tête en guise de réponse. Mais alors pourquoi un visage si triste ? Sa main sur la sienne, un sourire qui se dessiner sur son visage. Mais un sourire emplie pourtant de tristesse.

    « Non, ça va ne t'inquiète pas. C'est juste que... j’aie peur qu'on ne puisse jamais vivre ça, tu sais si... »

    Mais il ne termina pas sa phrase, max s’étant rapproché d’eux. Si seulement il savait. Les mots de Tim l’avaient touché. Elle aurait voulut lui répondre. Mais max avait reprit la parole, l’empêchant alors de rassurer celui qu’elle aimait. Même si elle n’avait pas trop su quoi lui dire, elle l’aurait rassuré du mieux qu’elle aurait pu. Ils se rapprochèrent alors du groupe et elle sentit la main de Tim glisser dans la sienne. Il s’éloignait, mais elle fit rassurer de voir que c’était pour aller voir Léo. Elle s’avança alors vers un fauteuil et s’installa sur l’accoudoir de celui-ci. La première nouvelle l’ayant un peu secoué, et ayant une légère idée de la suite, posant alors son regard sur le ventre rond de Lor’. Elle ne voulait pas que la « surprise » lui face perdre l’équilibre.

    « Comme vous l’avez remarqué…Loréana est enceinte et…C’est avec plaisir que nous vous annonçons la naissance prochaine de notre …»
    « Prochaine, prochaine, c’est toi qui le dis, hein… Bon, les amis, je suis désolée. J’ai fait ce que j’ai pu, mais je n’ai pas réussi à vous épargner un futur mini-Middle… Yep, j’attends un garçon. Un petit Nathanaël Travis, en hommage à notre ami disparu. Mais ça, c’est un secret absolu. Si ça se sait avant sa naissance, vous êtes tous morts. Santé ! »

    Heureuse de se retrouver assise, elle émit un faible sourire et repensa alors à ce que lui avait dit Tim. Elle soupira légèrement, passant alors de Lor’ à Maxou. Il allait former une petite famille. Lor’ allait mettre au monde un petit Maxou. A cette idée, son sourire ce fit alors un peu plus franc. Un petit Maxou. Elle voyait d’ici le petit bonhomme. Elle regarda tout le monde les féliciter. Elle n’en pensait pas moins, elle leur adressa alors un grand sourire, à l’un comme à l’autre. Inutile de leur sauter dessus, ils avait déjà leur compte, Maxou avec Léo et Lor’ avec la prof d’astronomie, qu’elle découvrait alors sous un nouveau jour. En un point, elle enviait Lor’, comme lors de sa première année. Mais ce n’était pas de la jalousie cette fois, mais vraiment de l’envie. Lorsque Tim la félicita, elle remarqua qu’elle lui parlait, et que cela s’en suivit d’un regard pour elle. Chose contre laquelle, elle ne pouvait rien, elle le savait bien, après tout ils travaillaient ensemble. Et puis l’annonce de toute ses nouvelles, faisait qu’elle n’en voulait plus autant à Lor’. Oh bien sur elle n’oublierait pas ce qui c’était passé entre eux.

    Elle frissonna lorsque Tim lui dit je t’aime. Comme si cela avait été pour le première fois, comme si elle avait un poids en moins sur les épaules. Et puis de se sentir à nouveau dans ses bras lui faisait du bien, la rassurant d’autant plus.

    « Non mais ça suffit vous deux, là! MON FILLEUL, mon filleul est le héros de cette fête! Pas votre sexualité! Allez Max, verse-moi un autre verre pour que je boive à la santé de mon petit Nat! »

    Elle attrapa alors le cousin qui se trouvait sur le fauteuil et le balança alors à Léo. Ce dernier ce le pris alors en pleine figure. Julia ratait rarement sa cible. « ça t’apprendra à dire n’importe quoi et Tim à raison j’espère qu’il ne prendra pas exemple sur toi, je ferai tout pour que ça n’arrive pas » Elle fit alors un clin d’œil en direction de Lor’. Elle n’avait rien dit, mais pensé très fort aussi au fait qu’elle espérait que Le futur Bébé ne prendrait pas exemple sur son père. Elle leva alors son verre. « A la santé de Nath » Puis elle se tourna vers Tim et lui murmura. « Rien n’est impossible mon cœur. Je t’aime »


Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilien E. Middle
Admin | Apprenti
Père de Nathou et futur mari aux anges avatar
.

Age : 23
3400 messages
Amour : Son enfant, Nathanaël Middle & sa fiancée, Loréana Wilde

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: Sincère, honnête, fou, motivé, drôle, beau parleur, inteligent, charmeur, loyal, passioné, passionant, têtu, bien élevé, révolutionnaire, débrouillard, autonome, sarcastique, protecteur, volontaire, amusant, sportif, classe, patient, franc, écrivain, artiste! etc

Absence : Complètement indisponible pour l'instant. Merci l'université!
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Dim 6 Mar 2011 - 14:37

    C’était de la pure joie, du pur bonheur ! Heureux ! Il n’y avait aucun autre mot aussi parfait pour le décrire en ce moment ! Oh quelle plaisir d’être là aux côtés de Loréana, près de ses amis pour célébrer ses fiançailles et bientôt la naissance à venir de son fils, de la chaire de sa chaire, de son sang ! L’ambiance était au rendez-vous ! Après l’annonce des fiançailles, un brouhaha gargantuesque avait envahi la pièce et Maximilien n’arrivait pas vraiment à entendre ce qui se disait ! Il se contentait alors de tenir la main de Loréana en observant les réactions ! Caleigh qui s’éventait avec un coussin, Léo qui fanfaronnait, fier et qui se recevait des coussins dans la tronche de la part de Loréana pour le faire taire. Julia qui souriait, ne se remettant pas de la nouvelle et…Timothé qui semblait un peu morose mais le serdaigle ne put s’attarder longtemps sur son ami parce que Caleigh venait déjà discuter avec lui, le félicitant encore et encore et se réjouissant de son bonheur ! Maximilien se sentait aux anges de voir que tout le monde était ravi pour eux ! Timothé vint enfin ensuite le féliciter tout comme Julia qui ne manqua pas non plus de courtoisie avec Loréana ce qui soulagea le jeune bleu et bronze ! Ensuite le second couple alla s’isoler un peu et Maximilien continua sa discussion avec Caleigh ! La jeune femme remémora à ce garçon qu’elle considérait un peu comme un fils tout ce qu’il avait vécu, le malheur qu’il avait connu avant de retrouver son bonheur dans les bras de sa meilleure amie ! Maximilien souriait, se souvenant également de cette souffrance lacérante qui avait été la sienne et qui, il l’espérait, ne reviendrait jamais ! Caleigh alla ensuite discuter avec sa meilleure amie et c’est Léo qui vint retrouver son meilleur pote, continuant à se vanter et à plaisanter d’un air coquin ! Maximilien et lui se taquinaient sans arrêt, rigolant, plaisantant, jouant ! Mais il allait venir le temps de la seconde annonce…

    Ayant décidé qu’il était temps de parler de son fils, de son Nathanaël Travis Middle, Maximilien envoya Léo se réinstaller avec Caleigh dans le canapé. Il chercha ensuite des yeux Julia et Timothé qui papotaient dans un coin de l’appartement ! D’une phrase criée à la volée, il les convia à revenir se joindre à eux parce que la soirée, loin d’être finie, prévoyait une seconde surprise qui allait faire mouche, il n’en doutait pas ! Il leva alors son verre, cérémonieusement, comme la première fois et commença à parler de son ton pompeux :
    « Comme vous l’avez remarqué…Loréana est enceinte et…C’est avec plaisir que nous vous annonçons la naissance prochaine de notre … » Il préféra s’interrompre ici ! Après tout, Loréana avait aussi droit à sa part du gâteau et elle avait bien le droit de s’exprimer ainsi et d’annoncer l’existence de cette petite virgule qu’elle portait dans son ventre ! La jeune mère prit alors sa respiration et commença à parler avec un immense sourire affiché sur les lèvres : « Prochaine, prochaine, c’est toi qui le dis, hein… Bon, les amis, je suis désolée. J’ai fait ce que j’ai pu, mais je n’ai pas réussi à vous épargner un futur mini-Middle… Yep, j’attends un garçon. Un petit Nathanaël Travis, en hommage à notre ami disparu. Mais ça, c’est un secret absolu. Si ça se sait avant sa naissance, vous êtes tous morts. Santé ! » A ces mots, Loréana leva son verre au ciel également avant de le porter à ses lèvres et de boire une gorgée à la santé de ses amis et surtout de son fils !

    Maximilien, quant à lui, avait commencé à écouter sa fiancée avec un grand sourire, rigolant à ses taquineries et heureux d’entendre prononcer l’arrivée d’un petit lui-même mais lorsqu’elle prononça le prénom complet de son enfant, Maximilien sentit son sourire disparaître ! Nathanaël était un beau prénom, le meilleur même…Cependant son enfant portait le nom de Travis comme deuxième prénom en l’honneur de son meilleur ami mort il y avait de cela quelques mois…Le serdaigle était ravi de rendre un tel honneur à cette personne si extraordinaire qu’était Travis Cohen mais d’y penser continuait à lui donner un petit poing dans le cœur surtout qu’il aurait voulu voir le visage de Travis à cette soirée ! Il aurait voulu que son ami soit là aussi pour le féliciter et pour veiller sur son neveu ! Mais là…Rien…Pas de Travis ! Maximilien revint un peu à lui et à son bonheur lorsqu’il entendit les rires de ses invités résonner ! Loréana venait de les menacer de morts avant de leur souhaiter une bonne année ce qui apparemment les amusait tous ! Maximilien esquissa un petit sourire mais son cœur n’y était pas entièrement ! Il avait l’impression que l’ombre de Travis le suivrait toujours et pèserait sur ses épaules, sur son bonheur pour l’éternité ! Il avait comme la sensation qu’à jamais son cœur garderait cette blessure, ce deuil insurmontable et que jamais, malgré tout le bonheur du monde, il n’arrivera à surmonter entièrement l’absence du serdaigle aux cheveux noirs !

    Mais ce fut l’heure des félicitations alors, le bleu et bronze se força à faire bonne figure, à penser à autre chose et de revenir sur sa fête, sur sa joie et sur son fils ! Caleigh avait recommencé à s’éventer avec son coussin tandis qu’elle parlait de thèmes astraux ce qui amusa fortement le serdaigle ! Il avait bien envie, tiens, d’en savoir un peu plus sur le destin de sa progéniture ! Léo, lui, se vantait encore comme si c’était lui le père de l’enfant et il avait rejoint Loréana pour écouter son ventre…Maximilien entendit son ami faire un peu le clown mais il du détourner son regard pour se concentrer sur Timothé qui se jetait sur lui :
    « Max, je suis tellement fier de toi ! » Timothé prenait son ami de ses bras ! Max, en question, se sentait bien maintenant et les mots de Timothé lui réchauffèrent le cœur ! Vu l’état dans lequel Timmy l’avait vu quelques mois plus tôt, le fait qu’aujourd’hui il soit fier de lui signifiait beaucoup pour l’héritier Middle. « Merci Timmy, ça me fait plaisir de t’entendre dire cela ! Je t’aime tellement ! Tu sais ! Et je suis content de savoir que Nathanaël pourra toujours compter sur toi ! »] Les discussions reprirent leur train et Maximilien se joignit à la discussion de Loréana et de Caleigh…Mais un hurlement soudain le fit sursauter : « Non mais ça suffit vous deux, là! MON FILLEUL, mon filleul est le héros de cette fête! Pas votre sexualité! Allez Max, verse-moi un autre verre pour que je boive à la santé de mon petit Nat! » La voix de Léo venait d’emplir tout le salon avec l’accusation drôle qu’il lançait à Julia et Timothé ! Alors pendant que Léo se resservait lui-même du champagne, Timmy, rapidement le remit à sa place mais Maximilien ne réussit pas à entendre ce que l’ancien serdaigle dit à l’actuel. Tout ce qu’il vit ce fut le coussin de Julia fuser dans sa direction ! Léo, le pauvre, avait reçu plus de coup de coussin durant cette soirée que jamais dans l’entièreté de sa vie !

    Maximilien jeta un coup d’œil sur sa montre et pour la deuxième fois de la soirée d’éclipsa dans la cuisine pour s’occuper de la nourriture ! Tout était enfin prêt ! Il prit cependant son temps pour terminer de mettre la table afin de penser un peu à Travis et d’imaginer la réaction qu’aurait eu ce dernier s’il était là ce soir ! Puis il se dirigea vers le salon et hurla :
    « Les gars, à table tout le monde ! Allez zou, dans la cuisine ! » Il sourit à tout le monde et alla chercher les bouteilles de champagne sur la table basse au cas où quelqu’un en voudrait plutôt que le vin qu’ils avaient acheté et il suivit tout le monde dans la cuisine ! Chacun s’était installé dans un brouhaha toujours sans nom, discutant les uns avec les autres et Maximilien entama le service ! D’abord le riz pour tout le monde puis la sauce avec les champignons et la viande du Strogonoff. Pour finir, il servit du vin à ceux qui en voulait, du champagne aux autres (léo avait prit un verre de chaque) et de l’eau à Loréana avant de s’installer ! « Bon appétit tout le monde ! » Il commença à manger sans rien dire, écoutant les conversations des autres mais lorsque le silence commença à revenir, il en profita pour faire une autre annonce : « En fait les gars ! Si on a souhaité votre présence aussi pour cette soirée c’est parce qu’on voudrait vous demander…Si vous accepteriez tous autant que vous êtes d’être tonton et tatie de mon Nathanaël Travis Middle ! Parce que je sais qu’avec vous à ses côtés, mon fils ne pourra que bien grandir et que bien évolué ! J’aimerais que vous veillez aussi sur lui et que vous fassiez partie intégrante de sa vie… »


A toi, Thity


_________________
Cuando lloras, se para el mundo y nunca sé que decir. Cuando lloras, me derrumbo y no me sale fingir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón... Cuando lloras, se tuerce el rumbo y no tengo a donde ir. Cuando lloras, yo me hundo y tardo en volver a salir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón. Piensa en lo que piensas cuando lloras, cuando me dices que no. Piensa en lo que quieres... Pero ahora... El que llora soy yo. El que llora soy yo.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreana N. Wilde
Admin | Prof. de Potion
Dir. de Serdaigle
Baby : checked. Now, wedding ? avatar
.

Age : 29
998 messages
Amour : Il n'y a plus que Nathou <3 (bon, un peu Max quand même)

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Etrangement morose, ces temps-ci

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Dim 6 Mar 2011 - 22:12

    Il est de ces soirées où on ne sait pas trop où donner de la tête. Il se passe toujours quelque chose, à droite, à gauche. Le regard veut tout voir, les oreilles tout entendre, et, à défaut d’y parvenir, ils se rabattent bien souvent sur une conversation, qu’ils prennent en cours de route et qu’ils ne comprennent donc pas. Dans ces soirées, on a alors une compréhension très superficielle de ce qu’il se passe, de ce qu’il se dit. En général, ces soirées sont celles où il y a du monde et où on est heureux. Comme la fête d’un mariage, ou des soirées où on annonce une grossesse. Ce soir, ce n’était ni l’un ni l’autre, mais c’était les deux à la fois. Le mariage n’était pas pour tout de suite, et la grossesse n’avait échappé à personne. Pourtant, Loreana ressentait cette sensation de vitesse euphorique, de masse grouillante, de vertige face aux évènements qui se déroulaient. Même si les convives n’étaient pas excessivement nombreux, ils étaient suffisamment turbulents (et c’était tant mieux) que pour mener au moins trois conversations et vivre trois scènes indépendantes. Cette soirée laisserait à chacun un souvenir bien particulier, si bien que, si les convives venaient à se les raconter, ils n’auraient pas l’impression de parler du même soir. Léo pourrait parler des coussins qu’il avait prit en pleine tête, Timothé des petits instants qu’il avait pu passer avec Julia, Caleigh des mille et un conseils qu’elle avait déversés à sa meilleure amie, Julia de l’amabilité étonnante de Lor’ et de ses retrouvailles avec Timmy, et le couple, bien sûr, ne parlerait que de leur enfant. Parce qu’après tout, c’était, comme Léo venait de le rappeler, lui le héros de cette soirée. Un héros qui, pour l’instant, ne pouvait même pas se vanter d’être né ! La réplique cinglante de Timothé fit rire Loreana tout autant que l’air refrogné que Léo afficha en signe de bouderie. Elle ne fut même pas surprise lorsque Léo se prit un autre coussin dans la tête. Ce qui la surprit en revanche, ce fut le clin d’œil que lui adressa Julia. Ainsi, la jeune femme signait définitivement une trêve, au moins pour ce soir. De quoi, peut-être, faire redémarrer leur relation sur de bonnes bases ? (ou en tout cas, de meilleures bases, ce qui ne devrait pas être très compliqué).

    Loreana chercha alors sa moitié du regard. Une seconde fois, Maximilien s’était éclipsé dans la cuisine. Loreana esquissa quelques pas pour aller le rejoindre, mais se ravisa. D’une part parce qu’il n’était pas correct de laisser les invités seuls, et d’autre part parce qu’elle avait aperçu son jeune amant dans la cuisine dresser la table avec une concentration qu’elle ne lui connaissait que lorsqu’il préparait une potion. Elle devina à son air qu’il devait être en train de penser au grand absent de la soirée, Travis Cohen, et décida de le laisser un peu seul, pour qu’il puisse mettre de l’ordre dans son esprit. Elle lui parlerait et le réconforterait tout à l’heure. Plus rapidement s’il laissait de vieux souvenirs plomber l’ambiance, surtout que Timothé semblait enfin avoir réappris à sourire. C’est avec un demi-sourire que Loreana retourna vers le salon. Elle n’eut même pas le temps de dire Quidditch (et, de toute façon, pourquoi l’aurait-elle dit ?) que Caleigh lui sautait dessus.
    « Dis ? Il est dans la cuisine ? »Petit acquiescement. « Qu’est-ce qu’il fait ? » « Dis-moi, c’est un interrogatoire ? Tu veux du Veritaserum ? Il met la table, tiens. Qu’est-ce que tu veux qu’il fasse ? » «Il met la table ? Tout seul ? » « Euh… Oui… Y’a un problème ? » « Il a pas cuisiné, hein, dis ? Tu sais que je l’adore, hein, mais dis-moi qu’il n’a pas cuisiné… » Devant l’air exagérément inquiet de son amie, Loreana ne put s’empêcher de rire. Elle la laissa dans le doute, amusée par le manque de confiance de Caleigh dans les talents culinaires de Max. Après tout, il y a quelques mois, elle aurait eu raison de s’inquiéter. Maintenant, plus.

    « Les gars, à table tout le monde ! Allez zou, dans la cuisine ! »Loreana dut se retenir de répondre « oui, papa ! ». Pourtant, cela la démangeait vraiment. Dommage pour elle, Léo s’en chargea à sa place… « A vos ordres, père ! Puis-je d’ailleurs vous faire remarquer que… HÉÉÉÉ ! » Cette fois-ci, Léo se baissa juste à temps pour éviter le coussin que lui lança Loreana. Le pauvre était visiblement sur le qui-vive depuis que Julia s’était mise à jouer elle aussi au jeu du massacre en le prenant pour cible. Le Serdaigle ne comprit, cette fois, pas pourquoi un projectile lui avait été lancé, et il joua le garçon malheureux et incompris. « C’est pas juste, c’est toujours après moi qu’on en a ! C’est parce que je suis le plus beau, le plus intelligent, et le plus… AHA ! RATÉ, Miss-qu’a-un-môme-dans-le-tiroir ! AÏE ! Deux à la suite, c’est pas loyal ! » Loreana ne répondit qu’en lui tirant la langue et en le poussant vers la cuisine où le futur père attendait, sous les rires de Caleigh et de l’autre couple. Avec un tonton comme Léo, le gamin ne risquait pas de s’ennuyer… Et de prendre de fâcheuses habitudes, mais soit. Lorsque tout le monde fut enfin assis, Léo ayant insisté pour que Loreana s’installe sur la place la plus éloignée possible du salon, histoire qu’elle ne puisse plus mettre la main sur une arme de « la ferme » massive, Maximilien revint du salon les bras chargés des bouteilles de champagnes qu’ils avaient abandonné sur la table basse. Léo choisit ostensiblement de prendre un verre de champagne ET un verre de vin, narguant Loreana au passage, qui devait se contenter de jus de citrouille. D’un geste discret de la baguette et d’un sort informulé, Loreana fit voltiger un coussin qui s’écrasa dans la nuque du Serdaigle, arrachant à se dernier un long cri offusqué. « Sache que tu n’es nulle part à l’abri. NULLE PART ! » « Si en plus tu utilises la magie, maintenant… ça devrait être INTERDIT ! » « Tais-toi et mange, où je remplis personnellement ton estomac de plumes d’oie. » Caleigh, qui venait d’intervenir, adressa un clin d’œil à sa meilleure amie. Léo, sentant visiblement qu’il ferrait mieux de se tenir à carreaux, fit mine d’être un enfant battu qui mangeait dans la discrétion, mais il ne put retenir une exclamation ravie lorsqu’il porta sa première bouchée à ses lèvres. La conversation s’engagea très vite sur Nathanaël, sur l’avenir du petit, puis dériva de sujet en sujet, passant par les dernières gaffes des première année en potions, les plaisanteries de Peeves, les ragots du château, et finit par se perdre dans des chemins tortueux, sautant du coq à l’âne, passant par des sujets divers et variés dont Loreana ne se souviendrait pas le lendemain. Et que dire de Léo, alors, qui alternait une gorgée de champagne avec une gorgée de vin ?! Petit à petit, un silence s’installa, chacun hésitant visiblement à relancer la conversation avec un sujet qui pourrait ne pas plaire aux autres. Maximilien, qui s’était montré étonnement taiseux jusque-là, prit la parole. « En fait les gars ! Si on a souhaité votre présence aussi pour cette soirée c’est parce qu’on voudrait vous demander…Si vous accepteriez tous autant que vous êtes d’être tonton et tatie de mon Nathanaël Travis Middle ! Parce que je sais qu’avec vous à ses côtés, mon fils ne pourra que bien grandir et que bien évolué ! J’aimerais que vous veillez aussi sur lui et que vous fassiez partie intégrante de sa vie…»Loreana lâcha sa fourchette d’un d’air offusqué. Elle se tourna vers son fiancé, l’air faussement remonté. Dans son coin Léo jubilait de voir, je cite « la harpie déclencher sa furie sur quelqu’un d’autre ». « Ton Nathanaël ?! TON Nathanaël ? Nonb mais je rêve ! Tu ne l’as pas fait tout seul, j’te ferai remarquer ! » Bien sûr, Loreana n’était pas fâchée. Bien sûr, elle plaisantait (quoique…), mais Léo éclata d’un rire franc, ce qui lui valu un autre coussin. Les invités, amusés, se demandaient comment l’héritier Middle se sortirait de se mauvais pas…


_________________
Maximilien et Nathanaël...
Les deux hommes de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Loreana N. Wilde le Mer 30 Mar 2011 - 22:48, édité 3 fois
Timothé N. Smith
Admin | Apprenti
Fight 'til the end avatar
.

Age : 25
394 messages
Amour : Julia

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Sociable, attentif, prétentieux, têtu... étrangement agressif et sujet aux sautes d'humeur depuis un moment.

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Jeu 10 Mar 2011 - 4:38

    « Merci Timmy, ça me fait plaisir de t’entendre dire cela ! Je t’aime tellement ! Tu sais ! Et je suis content de savoir que Nathanaël pourra toujours compter sur toi ! » Il n'en fallu pas plus pour que Timothé se sente beaucoup mieux, soudainement. Les paroles de Maxilimien agissaient comme un baume sur son cœur rongé par les remords, et il rejoint sa petite-amie avec un sourire plus serein sur le visage. Un petit être allait bientôt naître et même s'il n'en serait pas le parrain, reste que Nathanaël aurait un autre oncle sur qui compter. Timmy savait déjà qu'il ne pourrait jamais rien refuser à ce mini Middle qui comme son père saurait trouver les mots pour le convaincre de faire n'importe quoi. Il lui montrerait tout ce qu'il savait, et ne laisserait jamais Bartemius lui faire de mal. C'était surtout ça, qui l'inquiétait. Que le mangemort vienne gâcher leur bonheur à tous, et qu'il utilise son corps pour assouvir des désirs de vengeance. Smith ne supporterait pas qu'on s'en prenne aux gens qu'il aimait, et c'est pour ça que malgré toute la douleur qu'il pouvait ressentir, il ne devait pas abandonner. Jamais. Il devait se relever, se battre pour éliminer cet étranger dans sa tête. Se battre et en mourir s'il le fallait, mais Timothé n'était pas un lâche. Il ne laisserait pas tomber ses amis, et la femme de sa vie.  « Rien n’est impossible mon cœur. Je t’aime »  Absorbé dans ses pensées, l'apprenti en avait quasiment oublié la soirée qui finalement se déroulait mieux qu'il l'avait escompté. La voix de Julia le tira de sa transe et il lui fallu répéter la phrase dans sa tête pour en saisir le sens. Il répondit par un sourire et le serra un peu plus fort, content de se retrouver ainsi près d'elle. Devant témoins, ça officialisait beaucoup plus leur relation, car ils souffraient tous les deux d'avoir à constamment se faire discrets. Certaines rumeurs racontaient même qu'ils avaient rompus, ce qui en soit était normal puisqu'ils ne s'adressaient quasiment plus la parole en dehors des cours que donnaient le futur professeur. Il la tint contre son torse pendant quelques minutes, profitant de cette proximité pour respirer le parfum enivrant de ses cheveux. Timothé ne voulait pas qu'elle croit qu'il ne la désirait pas, car c'était tout le contraire. S'il n'avait pas eu si peur de la blesser, il aurait depuis longtemps succombé à son charme divin... mais la crainte prenait toujours le dessus sur ses envies. Dès qu'ils commençaient à aller trop loin, dès qu'il se surprenait à glisser une main sous l'uniforme de la Gryffondor, il s'arrêtait brusquement.

    Maximilien les convia finalement à la cuisine et l'apprenti en fut bien heureux. Léo s'était précipité avant tout le monde le plus loin possible de Loreana, et Timothé pris place à côté de lui, Julia à sa gauche. Le repas semblait vraiment délicieux et son estomac gargouillait pour n'avoir rien avalé de la journée, ou presque. Il mangeait moins depuis quelques moins, mais venait un moment où il fallait bien qu'il ingurgite quelque chose. Il souhaita le bon appétit en même temps que tout le monde, et bu une bonne gorgée de vin. Puis, il s'attaqua à son assiette de laquelle s'échappait une odeur délicieuse, et le goût fut tout aussi agréable en bouche. Il observa du coin d'oeil le pauvre Sanchez subir les foudres de Loreana, et n'osa pas en rajouter. Le Serdaigle souffrait déjà bien assez et cette petite leçon d'humilité lui ferait le plus grand bien! Malgré tout, ils l'adoraient tous comme ça et personne n'aurait voulu qu'il change. Léo avait cette capacité innée de mettre tout le monde à l'aise et de rassembler les gens, parce qu'il possédait un charisme indéniable. Il se surpris même à participer aux conversation avec enthousiasme, oubliant tous ces tracas et s'abandonnant complètement aux réjouissances de la soirée. Peut-être que lorsqu'il retournerait dans son dortoir, la réalité le rattraperait, mais pour l'instant il se sentait bien, léger. Et ça lui faisait le plus grand bien. « En fait les gars ! Si on a souhaité votre présence aussi pour cette soirée c’est parce qu’on voudrait vous demander…Si vous accepteriez tous autant que vous êtes d’être tonton et tatie de mon Nathanaël Travis Middle ! Parce que je sais qu’avec vous à ses côtés, mon fils ne pourra que bien grandir et que bien évolué ! J’aimerais que vous veillez aussi sur lui et que vous fassiez partie intégrante de sa vie…» Les discours de Maximilien étaient toujours exagérément émotifs, mais des plus sincères. « J'en prendrai soin comme si c'était mon propre fils. » dit-il avec sérieux, voire même un peu de sérieux. C'était assez ironique comme commentaire vu que quelques semaines auparavant il se trouvait dans le même lit que la future maman. Tentant de rectifier le tir, Smith leur adressa un clin d'oeil amusé. « De toute façon, je vois mal comment on pourrait résister à ce bébé! » se reprit-il d'une voix beaucoup plus blagueuse. Il espérait que ça passerait bien, et en attendant il glissa sa main sous la table pour la poser sur la cuisse de sa petite-amie. Elle leva des yeux surpris sur lui et il lui lança un regard taquin en guise de réponse, continuant ensuite de manger normalement. Il ne voulait pas s'attirer les moqueries de Léo une nouvelle fois, et écouta plutôt ce que sa collègue était en train de dire. Apparemment, elle n'avait pas apprécié que Maximilien parle de son fils avec autant de possessivité! « Enfin la harpie déclenche sa furie sur quelqu'un d'autre! » fit remarquer Léo d'un ton soulagé, agrémenté d'une pointe de moquerie. Timothé leva les yeux au ciel et lui balança son pied sur le tibia sous la table. « Sale traître! » se choqua-t-il en se renfrognant.


Spoiler:
 


_________________
« 'Cause this ain't Wonderland »
If they say life's a dream call this insomnia. Cause this ain't Wonderland it damn sure ain't Narnia. And once you cross the line you can't change your mind. Yeah I'm a monster but I'm no Frankenstein. And quite frankly I've been feeling insane in between my eyes. I really cant explain what I feel inside. If you knew what I was you would run and hide. Many have tried to go into the night cross over the line and come back alive. But that's the price we pay when we living on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia I.Brown
Admin | Médicomage
avatar
.

Age : 24
1237 messages
Amour : Timothé

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide, protectrice, volntaire, joueuse

Absence : Présente au possible en fonction du boulo
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Mer 30 Mar 2011 - 14:00

    De la joie, qu’il était bon de voir autant de joie dans cette pièce, malgré tout ce qui ce jouer à l’extérieur, cela faisait vraiment du bien. Une petite part de bonheur, dans un monde qui n’allait pas bien, il fallait ce l’avouer, même si beaucoup préféraient de loin fermer les yeux tant qu’il n’avait pas passer les portes de l’enfer. Mais maintenant l’enfer était partout, bien trop présent au goût de Julia. Elle n’avait qu’à poser les yeux sur celui qu’elle aimait pour s’en rendre compte. Même s’il paraissait heureux, même s’il montrer un vissage ravi, elle, elle voyait l’autre coté, elle connaissait maintenant le problème et elle ne pouvait s’empêcher de voir son visage fatigué et ses trait tiré. Oui elle était heureuse d’être là avec lui, contente de profiter de ce moment de joie, de cet instant de répit que lui offrait la vie. Mais elle ne pouvait s’empêcher de penser à lui, d’être à l’affût et ceux malgré les paroles rassurante de Timothé. Son étreinte pourtant lui fit du bien. Se retrouver ainsi serrer dans ses bras, lui procurait une sensation de bien être et de confort. Elle aurait même apprécié de ne se trouver qu’avec lui et lui seul, sans tous ses convives autour d’eux. Pourvoir profiter de lui toutes la soirée comme bon lui semblait. Mais la soirée ne faisait que commencer, ils auraient certainement du temps après, du moins elle l’espérait fortement.

    Elle se laissa guider vers la table par Tim, non sens adresser un regard noir et amusé à Léo qui ne cessé de les regarder d’un air de reproche. Elle avait comprit que ce n’était pas leur soirée, qu’ils étaient tous présent pour Nath, mais il en devenait agaçant à la fin. De plus Tim s’installa non loin de lui, se qui promettait un repas plutôt agité si Léo persisté dans cette voie. Les conversation allaient bon train à table, parlant de tout et de rien, Ju’ en profita pour donne quelque tape amicale à Léo non loin d’elle, histoire de lui faire comprendre qu’elle savait toujours se défendre et se dernier n’était pas en reste pour lui rendre l’appareil. D’un œil extérieur on aurait dit deux gamins de primaire. Mais cela faisait du bien de voir que les choses ne changées pas toutes, ou en tout cas pas aussi vite que d’autre. Reprennent son sérieux, elle se réintégrât au diverse conversation, ayant posé sa main sur celle de Tim.

    « En fait les gars ! Si on a souhaité votre présence aussi pour cette soirée c’est parce qu’on voudrait vous demander…Si vous accepteriez tous autant que vous êtes d’être tonton et tatie de mon Nathanaël Travis Middle ! Parce que je sais qu’avec vous à ses côtés, mon fils ne pourra que bien grandir et que bien évolué ! J’aimerais que vous veillez aussi sur lui et que vous fassiez partie intégrante de sa vie…»

    Les paroles de max étaient vraiment touchantes, elle était vraiment honorée par sa demande. Mais l’émotion laissa vite au rire, car Loreana n’était pas en accord total avec la façon dont Max s’approprié son fils ce qui n’avait pas manqué de déclencher le fou rire de léo et l’envoie d’un autre cousin et ainsi donc le rire de tout les convives. Puis Tim prit la parole.

    « J'en prendrai soin comme si c'était mon propre fils. »

    Sa main se sera alors un peu plus sur la sienne. Elle repensa alors que cela aurait pu être le cas et ne pu s’empêcher de regarder Lor d’un regard noir. Elle revit défiler devant elle le fameux soir ou Tim lui avait annoncé la nouvelle de sa tromperie avec la prof et elle sentit monté la colère qu’elle avait ressentit à cet instant et qu’elle avait enfouie au plus profond. La main que Tim posa sur sa cuisse lui procura l’échappatoire à cette colère. Elle tourna alors son regard vers lui. Il était avec elle et c’était sur sa cuisse qu’il avait posée sa main. Elle se retint de lui sauter dessus, sans quoi Léo ce serait fait une joie de leur lancer de nouveau une réflexion. Puis détournant son regard de Tim, sans quoi elle aurait eu du mal à tenir, elle le porta sur Max.

    « Je ne suis pas convaincu du bénéfice de Léo sur l’éducation de Nath, mais bon je te rassure j’essayerai de faire le contre poids »

    Elle lui adressa alors un grand sourire et bu une gorgé de vin.

Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilien E. Middle
Admin | Apprenti
Père de Nathou et futur mari aux anges avatar
.

Age : 23
3400 messages
Amour : Son enfant, Nathanaël Middle & sa fiancée, Loréana Wilde

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: Sincère, honnête, fou, motivé, drôle, beau parleur, inteligent, charmeur, loyal, passioné, passionant, têtu, bien élevé, révolutionnaire, débrouillard, autonome, sarcastique, protecteur, volontaire, amusant, sportif, classe, patient, franc, écrivain, artiste! etc

Absence : Complètement indisponible pour l'instant. Merci l'université!
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Lun 11 Avr 2011 - 10:19

    Cette réunion de famille était un pur délice. Les gens présents dans la pièce n’avait peut-être aucun lien de sang avec l’héritier Middle mais cela n’empêchait pas qu’il les aimait plus que le monde, plus qu’il n’aimait ses parents. Les gens qui l’entouraient ce soir étaient sa véritable famille, sa vie entière, ceux qui comptaient le plus pour lui. Il y avait Timothé, son ami depuis plus de six ans qui le connaissait par cœur, qui l’avait aidé à de nombreuse reprise mais surtout qui lui avait permis de se relever à la mort de Travis. Il y avait Julia, la copine de ce dernier, qui était comme une sœur pour lui, avec laquelle il partageait tout. Il y avait Léo, son frère de cœur qu’il connaissait depuis sa naissance, presque. Léo avec qui il avait tout vécu, tout appris, grâce auquel il avait grandi et qui lui avait permis de devenir ce qu’il était, aujourd’hui. Caleigh était là aussi. Caleigh, celle qu’il considérait comme une mère ! Caleigh qui depuis sept ans le câlinait, l’aimait et se comportait comme une maman pour lui. Et pour finir, il y avait sa fiancé : Loréana Wilde, la femme de sa vie, celle qu’il ne voudrait jamais perdre, ce pour laquelle il était prête à tout, sa vie, son amour, son cœur…Celle qui portait son fils…Le seul avec qui il ait des liens de sang, son enfant, son bébé, son Nathanaël Middle. Seules deux personnes manquaient à l’appel pou que le bonheur du père en devenir fut parfait : Alexia Sullivan, le versant fille de Léo, son autre sœur et puis Travis Cohen, celui avec lequel Léo et lui avait si longtemps créé un trio de bronze parfait. Travis qui n’était pas absent par choix mais parce qu’il était mort l’année précédente. Son Travis, le seul et l’unique qui ne verra jamais son fils naître…Mais là n’était pas la question, ce soir… « En fait les gars ! Si on a souhaité votre présence aussi pour cette soirée c’est parce qu’on voudrait vous demander…Si vous accepteriez tous autant que vous êtes d’être tonton et tatie de mon Nathanaël Travis Middle ! Parce que je sais qu’avec vous à ses côtés, mon fils ne pourra que bien grandir et que bien évolué ! J’aimerais que vous veilliez aussi sur lui et que vous fassiez partie intégrante de sa vie… » Un petit discours pour accueillir le fiston dans la famille.

    Mais ce discours ne sembla pas plaire à tout le monde…Loréana, en effet, s’était retourné vers lui avec un air exaspéré sur le visage et Maximilien reçu même un coup de coude…Elle ne semblait pas apprécier, pour une raison obscure, ce qu’il venait de dire…Mais heureusement le petit sourire en coin que son visage abritait montrait au serdaigle que sa douce plaisantait et ne lui en voulait pas, n’était pas fâché…Restait à savoir ce qu’elle avait trouvé à redire dans son petit discours…
    « Ton Nathanaël ?! TON Nathanaël ? Non mais je rêve ! Tu ne l’as pas fait tout seul, j’te ferai remarquer ! » C’était donc simplement cela ? Loréana n’était pas contente qu’il marque sa possession de cette manière ! Mais c’était son fils quand même aussi ! IL lui tira alors la langue tout en mordant dans sa pomme de terre ! Vlan ! IL n’allait pas répondre mais se contenta de feindre un petit air penaud qui amusa fortement les convives et particulièrement Léo qui le pointait du doigt. Le pauvre clown devait être ravi que ce soit quelqu’un d’autre qui subisse l’humour mordant de Loréana car depuis le début de la soirée, il était celui qui y avait le plus été confronté. Le pauvre adolescent ! Cependant Loréana ne sembla pas non plus apprécié le ton moqueur d’une remarque que Sanchez venait de faire, la traitant de harpie parce que l’instant d’après, Léo reçu un nouveau coussin contre l’arrière de son crâne. Le pauvre, en plus, se reçu un coup de pied de Timothé qui faillit toucher Maximilien également. Léo marmonna un petit mot peu doux à l’égard de leur ancien camarade de maison avec de se plonger dans son assiette d’un air boudeur, comme si il avait décidé de se tenir tranquille…Mais le petit sourire en coin qu’il affichait, lui aussi, donnait la note aux convives que Léo était loin d’avoir fini ses pitreries et qu’un jour, il se vengerait…Mais peut-être pas ce soir !

    En tout les cas, avec toutes ces histoires de Clowneries (et Léo et Loréana faisaient bien la paire), Nathanaël avait presque été oublié et le discours de Maximilien aussi ce qui ne plaisait pas beaucoup au futur père qui aurait bien voulu que ses amis répondent à sa demande. Il avait besoin de savoir que son fils était en sécurité…Heureusement Timothé, l’homme raisonnable, avait noté la fausse note et le problème et s’était retourné solennellement vers l’assemblée pour dire d’un ton cérémonieux :
    « J'en prendrai soin comme si c'était mon propre fils ! » Malheureusement sa remarque n’eut pas l’effet escompté et mis à part Léo et Caleigh, elle ne satisfit personne dans l’assemblée et mit plutôt les autres mal à l’aise. Après tout Timothé aurait presque pu être le père de ce bébé. Alors Loréana et Timothé arboraient maintenant un air coupable tandis que Julia et Maximilien tentaient de dissimuler leur fureur et leur jalousie. Cette histoire-là risquait encore de faire mal pendant plusieurs années. Cependant, Timothé n’avait pas perdu entièrement sa joie de vivre, au contraire, il avait retrouvé sa capacité de se rattraper dans toutes les situations. Dès lors, il releva la tête, souriant joyeusement avant de lancer : « De toute façon, je vois mal comment on pourrait résister à ce bébé! » Maximilien éclata de rire en acquiesçant ! Après tout c’était de son fils qu’on parlait et du fils de Loréana, ce bébé allait forcément être parfait mais la petite pointe de modestie que l’héritier Middle avait dans ses veines l’empêcha de le dire…Cependant quelqu’un d’autre dans la soirée n’avait pas cette réserve…Parlons, bien entend, de Léo Sanchez qui releva la tête pour froncer les sourcils et dire d’un air faussement outré : « Personne ne pourra résister à cet enfant, n’essayez même pas de mettre cela en doute, d’abord ! Attendez avec un père aussi parfait que Maximilien et une mère aussi extraordinaire que Loréana…Ce Nathanaël sera un Dieu Grec ! ET puis…Le meilleur ! Avec un tonton pareil…Il ne peut être que Divin ! » Cette fois-ci, Léo ne se prit aucun coussin mais tout le monde éclata de rire alors que le tombeur bombait le torse ! Maximilien se mit même à l’applaudir comme pour saluer ses paroles ! Nathanaël allait être le meilleur enfant du monde, c’était sûr ! Pour clôturer ce petit moment d’émotion, Julia prit finalement la parole, décidant de répondre, elle aussi, au discours de son ami : « Je ne suis pas convaincu du bénéfice de Léo sur l’éducation de Nath, mais bon je te rassure j’essayerai de faire le contre poids. » Léo pour toute réponse tira la langue à Julia tandis que Maximilien éclata de rire en remerciant tout le monde d’être là et de promettre de prendre soin de son enfant ! C’était le plus beau cadeau qu’on pouvait lui faire !

    Le reste du dîner, lui, se passa sans autre soucis ou grands discours de cérémonie. Les amis discutèrent de tout et de rien, papotant, rigolant dans un brouhaha assourdissant. La bonne humeur était au rendez-vous et mis à part Léo qui reçu quelques coussins supplémentaire, personne ne trouva à redire ni de quoi se plaindre. Finalement, une fois le dîner englouti, les desserts savourés, toute la petite famille migra vers le salon, laissant le soin à un elfe de maison de nettoyer le bazar car ni Loréana ni Maximilien n’aurait le temps ou le courage de le faire ce soir ! Une fois dans le salon, la petite famille continua à discuter mais Nathanaël fut au centre des discussions : comment ils allaient l’habiller le jour de sa naissance, le jour de la sortie d’hôpital, qui était le gynécologue qui allait accoucher Loréana, est-ce qu’ils avaient déjà des préférences au niveau d’une maison quelconque à Poudlard etc. Mais la soirée avançait de plus en plus et Maximilien constata que Loréana somnolait dans son coin…Le bébé lui pompait beaucoup d’énergie et la petite heure du matin qu’il était n’aidait pas. Maximilien se leva alors et dit d’un air doux :
    « Les gars…C’est pas que je veuille vous mettre dehors…Mais il commence à faire tard et Loréana fatigue… Maximilien leur sourit tandis que tout le monde se levait. Loréana et lui les accompagnèrent à la porte pour tous les saluer, une dernière fois ! Magnifique petite famille !


Spoiler:
 


_________________
Cuando lloras, se para el mundo y nunca sé que decir. Cuando lloras, me derrumbo y no me sale fingir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón... Cuando lloras, se tuerce el rumbo y no tengo a donde ir. Cuando lloras, yo me hundo y tardo en volver a salir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón. Piensa en lo que piensas cuando lloras, cuando me dices que no. Piensa en lo que quieres... Pero ahora... El que llora soy yo. El que llora soy yo.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreana N. Wilde
Admin | Prof. de Potion
Dir. de Serdaigle
Baby : checked. Now, wedding ? avatar
.

Age : 29
998 messages
Amour : Il n'y a plus que Nathou <3 (bon, un peu Max quand même)

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Etrangement morose, ces temps-ci

Absence :
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Mar 12 Avr 2011 - 20:53

    Pour l’instant, la soirée n’aurait pas pu mieux se passer. Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. La famille des Pangloss dînait tranquillement, dans la joie la plus totale. Même les nombreux coussins que Léo s’était pris dans la figure ne parvinrent pas à fragiliser le bonheur qui émanait de la tablée. Dans une cohue joyeuse, l’un racontait une blague, l’autre une anecdote amusante qui lui était arrivé récemment. Les professeurs (et l’apprenti) racontaient aux élèves ébaubis les imbécilités qu’ils avaient trouvés sur certaines copies des premières années. Puis, reprenant un peu son sérieux, Maximilien se leva pour faire une annonce. Une demande, plutôt. « En fait les gars ! Si on a souhaité votre présence aussi pour cette soirée c’est parce qu’on voudrait vous demander…Si vous accepteriez tous autant que vous êtes d’être tonton et tatie de mon Nathanaël Travis Middle ! Parce que je sais qu’avec vous à ses côtés, mon fils ne pourra que bien grandir et que bien évolué ! J’aimerais que vous veillez aussi sur lui et que vous fassiez partie intégrante de sa vie…» Loreana lâcha sa fourchette. Elle se composa une expression offusquée avant de lever vers Maximilien un regard noir à peu près convaincant. « Ton Nathanaël ?! TON Nathanaël ? Non mais je rêve ! Tu ne l’as pas fait tout seul, j’te ferai remarquer ! » Pour toute réponse, Maximilien Middle, prince des mots, prodiges de la plaidoirie, dompteur de l’alphabet, lui tira la langue, l’œil rieur, et mordit avec ardeur dans une pauvre pomme de terre innocente. Léo, clown-en-chef, poussa une petite exclamation outrée, choqué de voir le Serdaigle s’en tirer à si bon compte. En même temps, Maximilien était tout de même le père de l’enfant qu’elle portait, Loreana ne pouvait se risquer à l’abimer ou à l’amocher : il faudrait qu’il joue son rôle de père, et un Maximilien handicapé ou estropié ne serait pas très convaincant. Le pauvre Léo, qui n’avait toutefois pu retenir un commentaire, se retrouva gratifié d’un nouveau coup de coussin, tandis que, quasi simultanément, Timothé lui administrait un généreux coup de pied sur le tibia. Un petit sourire apparut brièvement au coin des lèvres de Loreana, mais, devant l’air suppliant du pitre de Serdaigle, elle jugea bon d’arrêter de le harceler… pour l’instant. De toute façon, Caleigh semblait décidé à prendre la relève. « J'en prendrai soin comme si c'était mon propre fils ! » La réponse de Timothé à la question de Maximilien détourna complètement l’attention de Loreana de Léo et Caleigh. Elle le fixa quelques instants dans les yeux, puis baissa le regard. Elle ne chercha même pas à croiser celui de Julia ou, surtout, celui de Maximilien. Elle savait que Max ne l’avait pas encore tout à fait pardonnée. Elle savait qu’elle ne s’était pas tout à fait pardonnée. Elle savait aussi que tant qu’elle n’aurait pas mis les choses au clair avec Timothé Smith, elle ne pourrait pas tourner la page. C’est pourquoi, dans un colossal effort de volonté, elle remonta les yeux et les planta dans ceux de l’apprenti. Heureusement, ce dernier parvint, par une habile pirouette, à détendre l’atmosphère à nouveau. « De toute façon, je vois mal comment on pourrait résister à ce bébé! » Un sourire franc apparut sur les lèvres de Loreana, pendant que Caleigh confirma les propos de Timothé avec force. Oui, ce bébé serait irrésistible, pour la simple et bonne raison que ce serait son bébé. Bon, peut-être pouvait-elle, à la limite, reconnaître que Max y avait mis du sien aussi… « Personne ne pourra résister à cet enfant, n’essayez même pas de mettre cela en doute, d’abord ! Attendez avec un père aussi parfait que Maximilien et une mère aussi extraordinaire que Loréana…Ce Nathanaël sera un Dieu Grec ! ET puis…Le meilleur ! Avec un tonton pareil…Il ne peut être que Divin !» A la fin de sa tirade, Léo ferma les yeux en une grimace, visiblement prêt à recevoir un coussin. Toutefois, rien ne vint, car Loreana, malgré les tendances mégalo du jeune Serdaigle sur la fin, avait été amusée et touchée de l’exclamation dithyrambique du jeune homme. Cela dit, Julia, toujours aussi pragmatique, se chargea de faire redescendre Léo de son petit nuage. « Je ne suis pas convaincue du bénéfice de Léo sur l’éducation de Nath, mais bon je te rassure j’essayerai de faire le contre poids. » Les rires éclatèrent tout autour de la table. Léo, minant la bouderie, marmonna que le monde était cruel et que personne ne l’aimait.

    La soirée se poursuivit dans la joie, la tranquillité (étonnement, seuls trois coussins furent encore envoyés à travers la pièce) et la bonne humeur. Les conversations tournèrent, pour la plupart, autour du bébé à venir, de la manière dont ils allaient décorer la chambre (
    « Non, Caleigh, désolée, mais je ne veux pas que tu dessines Pluton sur le plafond de la chambre de Nath ! Non, Mercure non plus ! Ni Mars… Tu vas pas toutes les faires, hein ! »), ils passèrent leur temps à tenter de pronostiquer la date exacte de la naissance du petit, pariant des bièrraubeurre (Léo voulait plutôt parier des tonneau d’eau-de-vie, mais Caleigh parvint à l’en dissuader en lui glissant quelques mots à l’oreilles, qu’elle refusa ensuite de répéter. Léo, quant à lui, fit comme s’il ne s’était rien passé). Malgré la bonne ambiance, Loreana ne tarda pas à avoir de plus en plus de difficultés à suivre les conversations. Ses lancers de coussins se faisaient moins précis, et, doucement, il lui sembla que ses paupières prenaient du poids. Consciente que le responsable de cette fatigue se trouvait en ce moment même dans son ventre, Loreana ne fit aucune remarque, mais Maximilien se rendit bien vite compte que sa compagne, même si la compagnie de leurs amis était plaisante, ne rêvait plus que de son lit. Heureusement qu’ils avaient invités tout le monde un vendredi soir, parce qu’elle aurait été complètement incapable de donner cours le lendemain. « Les gars…C’est pas que je veuille vous mettre dehors…Mais il commence à faire tard et Loréana fatigue…» Si cela n’avait pas été vrai, la directrice des bleu et bronze aurait sans doute décoché un regard signifiant « elle a bon dos, la Loreana, hein ! » à son fiancé. Mais le fait était qu’elle fatiguait effectivement, et qu’elle ne cracherait pas sur un peu de calme. Elle accompagne avec le jeune Serdaigle les invités jusqu’à la porte, les saluant et leur souhaitant bonne nuit, recevant des conseils et des mots d’encouragement de toute part (à part de Léo, qui n’avait rien trouvé de mieux à dire que « Ahlala, dire que bientôt, tu souffriras le martyre pour mettre ce petit bonhomme au mon… RATÉ ! » (le coup avait effectivement manqué sa cible, mais au moins Léo avait-il déguerpi en courant et en riant)). Une fois tous les invités repartis, Loreana fonça dans la chambre à coucher, se déshabilla rapidement et, sans même prendre la peine d’enfiler ne serait-ce qu’un sous-vêtement, s’enfonça dans son lit et sombra dans un sommeil bien mérité.


HOP HOP, TIMMY, A TOIII Very Happy


_________________
Maximilien et Nathanaël...
Les deux hommes de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia I.Brown
Admin | Médicomage
avatar
.

Age : 24
1237 messages
Amour : Timothé

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide, protectrice, volntaire, joueuse

Absence : Présente au possible en fonction du boulo
MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI] Jeu 21 Juil 2011 - 15:54

    Julia était déphasé par la situation et contente en même temps de voir que malgré les évènements tous aussi étranges les un que les autres, il y avait encore un peu de bonheur présent dans cette école. Et elle voyait en cette enfant comme une petite étincelle, celle d’un renouveau, d’un nouveau commencement, comme une page qui se tourne et cela la faisait sourire et oublier un instant tous les tracas que cette année lui avait apporté. Elle était heureuse aussi de voir que son ami Max avait retrouvé ce sourire, qui pendant longtemps avait disparu de son visage et que personne, pas même Léo n’avait réussit à faire resurgir. Alors que cette enfant lui avait eu ce pouvoir. Il avait d’ailleurs eux ce pouvoir sur beaucoup de monde, alors qu’il n’était même pas encore née. Ce petit être avait déjà le dont de changer les choses.

    Alors qu’elle était entrée avec encore cette colère envers sa prof, elle savait pourtant qu’en sortant d’ici elle ne la regarderait plus de la même façon, elle la verrait comme une mère, même si elle lui en voudrait toujours pour ce qui c’était passé entre elle et Tim. Elle n’éprouvait plus pour elle cette rancœur, juste de la sympathie et aussi de l’envie. Oui elle l’enviait d’avoir cette enfant, cette relation avec Max. Ce que Tim avait peur de ne jamais pouvoir lui offrir, pourtant elle était sur du contraire, sur que c’était possible. Elle le regardait d’ailleurs, essayant d’imaginer ce que pourrait être leur vie en dehors de ses murs et rien que d’y penser, cela la faisait sourire. Il tourna à ce moment là tête vers elle et répondit à son sourire avec douceur, en déposant le plus doux des baisés sur ses lèvres, ce qui eux pour effet de faire faire la grimace à Léo et Tim ne pu alors s’empêcher de lui faire une réflexion

    TIMOTHE « Tu ne trouvé pas ça si dégoutant l’autre jour avec cette Poufsouffle dont j’ai oublié le nom. »

    Puis la conversation revient bien vite sur le sujet du jour, ce qui visiblement semblait arranger Léo qui de ce fait n’avait pas besoin de s’étendre sur le sujet de ce baisé. Et Julia s’amusa de voir ses deux prof, telle deux gamine se chipotant pour savoir quel allait être la déco de sa chambre, de toutes ces autres petites choses en rapport avec sa venu au monde. Les garçons eux avaient changé de sujet dont Julia n’avait pas envie de connaitre le fond. Le repas se termina ainsi.

    MAXIMILLIEN« Les gars…C’est pas que je veuille vous mettre dehors…Mais il commence à faire tard et Loréana fatigue…»

    Elle regarda alors l’heure, c’est vrai qu’ils n’avaient pas vu le temps passer. Elle sourit à Maxou en découvrant ses petits yeux à lui aussi, Lor’ n’était qu’un prétexte pour aller se mettre lui aussi au lit, mais elle le garderait bien pour elle.

    JULIA « Non mais tu nous y accompagne gentiment…Et puis tu sais je crois que nous sommes tous plus ou moins fatigué. Non Léo on se passera de ton avis merci. »

    Le pauvre n’avait pas eux le temps de dire quoi que ce soit. Pourtant Julia était persuadé que si il avait pu, il aurait précisé que lui n’était pas fatigué et à en juger par le regard de Tim, elle avait certainement eut raison.

    TIMOTHE « Merci encore pour cette soirée »

    Après s’être tous dit bonsoir et embrassé, le couple les raccompagna à la porte et Léo ne pu s’empêcher de sortir une de ses phrases avec toute la subtilité masculine dont il sait faire preuve, qui eu pour toute réponse que la voltige d’un autre cousin. A se rythme là, il allait falloir leur offrir un nombre incalculable de coussin de salon.

    La soirée avait été vraiment enrichissante et Julia avait vraiment apprécié de la passé en compagnie de celui auquel elle tenait le plus au monde. Elle se termina d’ailleurs encore mieux puisque comme Baël n’était pas présent ce soir là, Tim là conduisit dans sa chambre et ils passèrent la nuit ensemble.



    THE END


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.


messages


MessageSujet: Re: Réunion de famille? [FINI]

Revenir en haut Aller en bas
Réunion de famille? [FINI]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤A l'intérieur de Poudlard├

 :: 

6ème étage

 :: 

Appartements des professeurs et du personnel

 :: 

Appartement de Loréana Wilde & Maximilien Midle

-