Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

, parce que nous sommes dans un monde de fous.Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Emma S. Hannigan
Serdaigle
avatar
.

Age : 23
62 messages
Amour : Nobody

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Rêveuse, loufoque, timide, rebelle.

Absence :
MessageSujet: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Mar 22 Fév 2011 - 19:24

    Emma S. Hannigan
    Feat Candice Accola

    I. Vous

    PRÉNOM : Lilie
    ÂGE : 16 ans
    ANCIENNETÉ DANS LE RP : 6 ans
    COMMENT AVEZ VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? :Par hasard en fouinant sur le net, aux grandes causes les grands moyens ;p. *Sort*
    QUE PENSEZ VOUS DU FORUM: Il donne envie ;p

    II. Formalités


    AVATAR : Candice Accola
    CODE :
    PROFIL : complété par un admin


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Emma S. Hannigan le Mer 23 Fév 2011 - 22:42, édité 1 fois
Emma S. Hannigan
Serdaigle
avatar
.

Age : 23
62 messages
Amour : Nobody

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Rêveuse, loufoque, timide, rebelle.

Absence :
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Mar 22 Fév 2011 - 21:07


FORME DE ROLE-PLAY



      ✩ CARTE D’IDENTITÉ ✩


    NOM : Hannigan
    PRENOMS : Emma Sophie
    AGE : 17 ans
    DATE DE NAISSANCE : 4 février 2094
    STATUT DU SANG : Sang Mêlée
    MAISON SOUHAITÉE : Serdaigle



      ✩ LES DÉTAILS MAGIQUES✩


    BAGUETTE : 24 cm. Contient un cheveux de vélane. Elle est en bois de houx, légèrement torsadée de tout son long, ce qui la rend unique, l’image d’Emma. Beaucoup de personne ont déjà admiré sa baguette, et elle en est très fière. Emma excelle en métamorphose, mais ne parlons surtout pas des potions.
    BALAI : Toujours de la dernière marque, elle en a change si souvent ! Son père, sachant la grande attirance pour la jeune fille de ce sport, lui en offre un nouveau à chaque fois qu’un plus performant sort. Même si elle prend plaisir à voler dessus, le fait que tout les élèves regardent lorsqu’elle passe est parfois très gênant.
    ANIMAUX : Un chat, Poopy. Il est roux, et elle l’adore. Emma l’a ramassé dans la rue, il était perdu au fond d’un ravin. Depuis, il vient toujours jouer avec ses long cheveux pour s’endormir cinq minute après.
    PATRONUS : Un aigle, libre comme l’air, parcourant le ciel.
    EPOUVENTARD : La mort de ses sœurs, en premier Wendy, et en fond, Amy.







ϟ Emma S. Hannigan ϟ
« Le souvenir est l’espérance renversée. On regarde au fond du puits comme on a regardé le sommet de la tour. »


; Subconscient, Tiroir n°1.

Les naissances.



    Trou Noir. Deux mots, si parfait pour résumer le souvenir de ma naissance. Souvent la parole n’exprime que la surface des choses, et parfois, il arrive que quelques lettres calées les unes contre les autres puissent signifier pour nous l’exacte similitude de nos pensées. J’ai essayé, encore, et encore, de me souvenir du premier rayon de soleil qui a caressé ma peau, de la brulure qu’à pu provoquer ma première bouffée d’oxygène. Ai-je pleuré ? Je me demande si j’ai su à l’avance. Les gens disent qu’un bébé cri très fort à son entrée dans le monde. Je pense plutôt que la naissance est le seul moment où on possède notre sixième sens et qu’il est différent pour chacun. Ensuite, avec les règles des adultes, ce que l’on doit comprendre, on entre dans un moule parfait où les places sont distribuées. Puis à notre tour, on apprend ce sens de la vie à nos enfants ; un cercle sans fin. Moi je ne veux pas comprendre. J’apprends à mon rythme, au rythme de ma vie. Mon sixième sens aussi a disparu. Grandir, c’est savoir s’en passer. Certains sont des chanceux, moi par exemple, j’ai ma sœur jumelle, Wendy, et ma sœur aînée, Amy. Je ne parlerai pas de mes parents. C’est imparfait, des erreurs sont évidentes, mais ça me suffit pour regarder toujours plus haut.

    ¤ ¤ ¤ ¤


    « Regarde le ciel qui s’étend dans toute sa splendeur, empli d’une magnificence royale. Tu as vu ce gratte-ciel qui chatouille les nuages ? Oh et l’oiseau qui bat ses frêles ailes et s’élance sans un bruit. Tu crois que le monde est meilleur vu de haut ? Un jour, j’apprendrai à parler au vent pour qu’il me souffle dans le creux de l’oreille qu’il veut bien que je navigue dans les cieux. Je lui troquerai mon âme pour survoler l’océan, et lui abandonnerai mon cœur pour goûter de plus près à la chaleur du soleil. Un orage, éclatant de force, viendra troubler mon envol, et je tomberai de milles pieds avant qu’un courant d’air chaud me recueille en son sein. Je serai amoureux de la lune et lui chanterai des mots doux mais mon amour sera vain, un astre ne choisit pas comme amant une femme. Alors je redescendrai sur terre pour affronter mon enfer, à l’instar d’un ange à qui on a coupé les ailes. Je perdrai goût à la vie, et je rêverai sans arrêt à ma douce, qui posera sur moi ses yeux aux reflets argentés. Je m’élancerai alors dans un combat acharné. Ange déchu tu veux donc retrouver tes ailes ? J’étendrai mes bras et offrirai mon corps aux éléments, qu’ils se bataillent mon corps si ils le désirent, ce n’est pas important. Je m’élancerai alors, dans un cri de désespoir honteux, criant à la lune de me sortir de là. Et sans même pâlir ni bouger, elle me laissera m’écraser contre la pierre, dure et froide. Ange tu es devenu mortel. »

    Le vent s’engouffra dans mes cheveux soyeux, les faisant glisser doucement sur l’air frais qui m’enveloppait. L’herbe humide se soulevait tout autour de moi, m’entourant d’une brise légère coulant sur ma peau tel un brasier de lave réchauffant votre corps. Je sentais les petites particules de vent taper sur mon visage, comme un fouet de cotons laissant pour seule trace les douces caresses de cette eau s’abattant tour à tour au contour de ma bouche rosée par le froid, de mon nez rouge pivoine et de mes yeux couleurs de noix. Ces mêmes yeux transpercés par les quelques rayons de lumière orangés passant ça et là entre les nuages et j’apercevais cette clarté qui ne pouvait être que le souvenir d’un ange devenus mortel. A cet instant, le flot de pensée dégoulinant en moi, je me souvenais de ce visage dont les contours étaient tracés au crayon fin sur cette couverture de cuire. Et je revoyais mes lèvres bougées aux rythmes des mots, prenant la forme du vent, du soleil et de la lune. Devenant, chacun à leur tour, brise, chaleur et eau. Je percevais dans ce son, les éléments se déchaîner, voulant s’élancer là haut, où l’horizon devient beauté. Où les anges devenus mortel reposent en paix parce que l’histoire est finie et que les mots se sont arrêtés. J’admirais ce portrait durant des heures, minutes par minutes, secondes par secondes. Et le tic tac de l’horloge prenant la forme de la pluie s’abattant sur le sol tremblant sous la force du torrent. Ce devait sûrement …

    Amy. « Emma ! Tu fais quoi encore ? Es-tu complètement cinglée, je te préviens, si t’attrape une pneumonie, je n’irai pas te soigner jusque dans la tombe ! Rentre, et reste à l’intérieur. J’ai rendez-vous, Wendy m’a promis d’être sage, t’as intérêt à moins rêvasser ce soir. Mais dans quel monde tu vis ?! »

    Je soupirai. Amy était toujours la même, turbulente. Et elle ne se gênait pas pour parler, même si au fond ce n’était pas méchant. Mes parents étaient toujours en voyage, mon père le grand Hannigan, connu en médecine dans le monde entier. Puis, « une pneumonie ? ». D’où sort-elle ça encore … Je me demandais si ça avait un rapport avec de la bave de troll moisis, j’avais lu quelque part qu’elle se répandait partout dans la terre, et si pas malheur un homme se trouvait à côté, il en succomberait. J’aimai sentir la pluie tomber sur …

    Amy. « Eeem-maaa ! »
    Wendy. « Tu devrais rentrer, tu vas tomber malade. Viens, on a faire nos valises pour Poudlard. Et regarde, on a une lettre des parents. »

    Un sourire apparu sur mon visage. Ma famille n’était pas parfaite, non. Mes parents souvent absents créent au fur et à mesure un traumatisme pour nous, je m’en rends bien compte. Le sujet est tabou, on n’en parle jamais entre nous. Les lettres arrivent à flot, d’ailleurs je garde tout dans une petite boîte sous mon lit. Je me dis qu’à la fin de ma vie, j’aurai tellement de lettre, que j’enterrerai la boîte. Le temps que quelqu’un la découvre, plusieurs générations auront passé, ainsi, le temps perdu avec eux, sera rattrapé. Je me dis qu’ils vivront un peu plus longtemps, et que ces messages d’amour traverseront les siècles. Finalement, se sera comme si moi et mes sœurs avions vécu une vie entière avec eux. Je me demande si Wendy s’en doute. Demain, nous allions être en route pour Poudlard, pour la première fois. Comme si nous naissions une deuxième fois, en mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Emma S. Hannigan le Mer 23 Fév 2011 - 22:43, édité 3 fois
Emma S. Hannigan
Serdaigle
avatar
.

Age : 23
62 messages
Amour : Nobody

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Rêveuse, loufoque, timide, rebelle.

Absence :
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Mer 23 Fév 2011 - 14:20


ϟ Emma S. Hannigan ϟ
« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. »


; Subconscient, Tiroir n°2.

La Boîte à Sentiments.



    Flash Back.

    Magie, magie, quand tu nous tiens. La boutique de farce et attrape du chemin de traverse était un de mes endroits préférés. Je pouvais y sentir les bonnes odeurs de friandises, et le souffle chaud de l’enfance qui prépare une mauvaise blague, pleine de bonnes intentions. Je n’avais pas vraiment d’humour, où tout de moins il était bizarre. « Loufoque ou pas, on s’en fiche. Au moins elle en a un ! » me défendait toujours mes sœurs. Mes yeux écarquillés, passaient d’étagère en étagère, ma bouche légèrement ouverte, j’imaginai se que pourrait provoquer tel ou tel objet, comme ce canard ; paraît-il que quand on se faisait pincer le nez avec le bec, notre corps se couvrait de plume. Amusant, non ? Juste à côté, était déposé dans une vitrine protégée d’un sortilège, un puissant filtre d’amour. Je m’arrêtais une minute, absorbé par la contemplation de cette potion de conte de fée. J’ai toujours rêvée de cette amour interdit, puissant, qui se finit toujours bien, malgré les batailles : comme ce livre moldu, Roméo & Juliette. Un soupire me tira de mes pensées, le vieil homme qui tenait la boutique m’observait, une lueur de malice dans les yeux.

    Lui. « Ne serais-tu pas un peu jeune pour regarder cette fiole d’un regard si profond fillette ? » Depuis que je suis née, on me disait que mes yeux en amande, d’un gris très clair teinté de vert tout comme ma sœur, était le miroir de mon âme : profond, mystérieux, rêveur, troublant même. Wendy et moi nous ressemblions comme deux gouttes d’eau, rien ne pouvait nous différencier, sauf ses cheveux légèrement plus clair et mon regard aussi fou que mes pensées.
    Emma. « Vous n’avez jamais eu treize ans Monsieur, où cela fait très longtemps. »
    Lui, esquissant un rire. « Trop longtemps même. Comment t’appelles-tu ? »
    Emma. « Je suis Emma. Emma … Hannigan. » Un éclair passa dans les yeux de l’homme. Et voila, encore une fois, le nom de mon père ressortait. Carl Hannigan, grand médicommage, connu pour ses recherches sur la mémoire et le traitement des victimes sortilège qui effaçait jusqu’à la connaissance du propre prénom.
    Lui. « Et bien, je te le donnes. » Surprise, mes yeux se tournèrent vers lui. Quelle coïncidence, cela remonte à mon enfance, où je rêvais d’un amour de conte de fée. Et aujourd’hui on m’offrait un puissant filtre d’amour mais est-ce ce que l’on peut réellement appeler, amour. « Oh et, ne te fis pas aux coïncidences dans nos vie il n’y en a jamais. Fais-en bon usage, ou n’en uses jamais. » Il semblait avoir lu dans mes pensées, je le regardais, troublée. « Tu es une fille intelligente. » Il me laissa la, le filtre à la main.
    Wendy. « Un jour, tes pensées te perdront ! » rit ma sœur, en s’approchant de moi. Amy était à côté, souriante. Je rangeais le filtre et rejoignais mes sœurs.

    Flash Back, Fin.

    ¤ ¤ ¤ ¤

    La lune était magnifique du haut de la tour d’astronomie Le parchemin glissait sous mes doigts, je le déroulais tout doucement, la chouette avait certainement déjà rejoint la volière.

    Ma chère Emma,

    J’espère que vos vacances se déroulent bien. Nous ne sommes plus à Paris, une urgence nous a amené jusqu’au Japon, du côté de Kyoto. Les sorciers là-bas n’ont pas les mêmes habitudes, ils observent d’autres rituels passionnants. J’ai pensé que tu adorerais en savoir plus, je t’ai donc joint ici un livre et quelques-unes de nos photos. J’espère que tes sœurs s’occupent bien de toi, et que tu n’es pas trop l’écart des autres. Je m’inquiète parfois de te voir si souvent dans ton monde, comme si tu t’étais crée ton petit univers. Ma fille chérie pense à sortir avec tes amis, et à ne pas laisser ton esprit vagabonder dans les nuages en cours.
    Nous ne nous verrons pas aux prochaines vacances, ton père à un grand voyage d’affaire, et ensuite nous nous sommes pris quelques vacances en France, tu devines bien. J’espère donc que vous serez sage si vous rentrez à la maison. Le mieux serait d’être au château de Poudlard je pense. Là-bas, tu pourras même faire de nouvelles connaissances durant les vacances.

    Tes parents qui t’aiment si fort.


    Je soupirai. Paris, la France, où moi et ma sœur avions vu le jour. Cette belle capitale, romantique, gracieuse. Mon père dit que nous avions à nous deux son caractère. Wendy, responsable, sage, studieuse. Et moi, rêveuse, mystérieuse, et d’une timidité maladive. Je me disais parfois, qu’Amy était notre tornade. Heureusement qu’elle savait s’y prendre pour nous faire bouger, et nous mettre un bon coup de vent au balai. Mes yeux se baladèrent sur la lettre de ma mère, elle était morte de peur à l’idée que je sois seule. J’aimais la solitude. Et puis, les gens ne comprenaient pas mes pensées, où ils étaient rares. Pourtant j’étais quand même loin d’être associable, j’avais des amis, et je sais m’amuser. Le fait de rêver me rendait rebelle dans l’âme. Je soupirai. Ma mère ne voyait rien, elle n’était juste jamais là et elle se souvenait de la petite fille qui jouait dans sa chambre. Mais c’était faux, j’avais un lien très étroits avec ma grande sœur, mon adorable Amy. Combien de fois avons-nous fait les quatre cents coups, combien de fois avons eu un fou rire à en avoir des crampes au ventre une journée entière, je ne les comptes plus. D’ailleurs, ma mère devrait s’inquiéter pour Amy, qui est bizarre ces derniers temps, pas pour moi. Et ma sœur jumelle, on est pratiquement tout le temps fourrées ensemble, je pourrai tout lui dire, jusqu’à lui confier ma vie. Elle me calmait dans mes moments de folies. Indescriptible. Les mots ne sont pas assez forts, ils ne le seront jamais. Avec un nouveau soupir je rangeais la lettre dans la petite boîte qui me suivait à Poudlard, mn regard se posa deux secondes sur le filtre toujours plein, puis je refermai le couvercle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Emma S. Hannigan le Mer 23 Fév 2011 - 21:34, édité 1 fois
Emma S. Hannigan
Serdaigle
avatar
.

Age : 23
62 messages
Amour : Nobody

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Rêveuse, loufoque, timide, rebelle.

Absence :
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Mer 23 Fév 2011 - 21:31


ϟ Emma S. Hannigan ϟ
« Vivre, c'est se réveiller la nuit dans l'impatience du jour à venir, c'est s'émerveiller de ce que le miracle quotidien se reproduise pour nous une fois encore, c'est avoir des insomnies de joie. »


; Subconscient, Tiroir n°3.

Les dons de la nature.



    Les touches de ma flûte traversière glissaient sous mes doigts. Une caresse. Je sentais le manche de celle-ci frôler ma peau. Les notes s’envolaient. Le souffle qui sortait de ma bouche les rejoignait. Ensemble, ils contournaient la carapace qui venait de se former autour de moi. La douce mélodie me menait ailleurs. Il faut se battre avant de pouvoir rêver les yeux ouverts. Il n’y avait à présent plus aucun obstacle avec la musique et moi. Je pouvais la voir, je pouvais la sentir. J’en étais devenue avide, ma drogue. C’était encore mieux que de l’écouter. Quand les notes cessèrent, d’autres prirent places. Elles se formaient doucement, allant dans une prairie, un océan, une prison. Dans tous les endroits où des gens seraient là pour l’entendre, la comprendre. Mais je savais, que bientôt cela s’arrêterait. Comme toujours, la descente sur terre s’accomplissait brutalement. J’entendais le violon de ma sœur grinçait près de moi, se joignant parfaitement, comme un accouplement, aux sons qui fusaient de ma flûte. Ces moments qui avaient lieu entre nous étaient très forts, importants. Je n’imaginais pas qu’il puisse en être autrement, j’aurai pour toujours le besoin de jouer en compagnie de Wendy. Enfin les notes cessèrent, le torrent s’arrêta.

    Wendy. « Minnie, c’était génial cette fois ci ! »
    Emma. « Oui, il faudra absolument faire écouter ce morceau à Amy ! »

    Leur grande sœur aimait les entendre jouer. Je pratiquais la flûte traversière depuis mes six ans. Et j’étais douée, mon professeur me répétait toujours qu’après Poudlard, si je le souhaitais, je pourrais appendre dans une grande école de musique. J’y avais d’ailleurs songée plus d’une fois, devenir une virtuose de la flûte traversière, se serait merveilleux. J’avais toujours été une artiste dans l’âme. En plus de la musique, ma mère m’avait enseigné la peinture, du moins, le peu de fois où elle avait été présente dans ma vie. Des parents absents, ce n’est pas toujours évident pour une enfant, et je me suis toujours dîtes que si je lui prouvais que si je n’étais pas qu’une enfant timide, parfois rebelle en compagnie d’Amy, je pouvais moi aussi me démarquer de mes sœurs. J’ai toujours été vue comme la plus effacée, la benjamine. Mais ce n’est pas vrai, je m’adapte simplement suivant les personnes et ma nature me dicte plus vers la solitude. Je sais à présent, que je n’ai aucunement besoin de prouver quoi que se soit, néanmoins, je continue la peinture de temps en temps. J’aime créer, donner de la vie, donner du sens. En fait, une chose qui n’a pas d’histoire, qui ne possède que du mystère, me terrorise. C’est pour cela que les évènements étrange de Poudlard m’obsède, je dois absolument découvrir la vérité, leur donner une signification.

    ¤ ¤ ¤ ¤

    « SERDAIGLE, l’emporte ! »

    Des cris de joie retentirent partout dans les tribunes. Ce jour la nous jouions contre l’équipe de Serpentard. J’étais alors poursuiveuse chez les Serdaigle aux grands étonnements de tout le monde c’est vrai. J’étais douée pour ce poste, « un vrai petit joyaux pour notre maison » disaient mes amis. Je riais chaque fois, ils exagéraient. Me mettre sur le devant de la scène ne me plaisais pas plus que ça, mais mon talent dans certaine discipline ne me laissait vraiment pas le choix. La fête ce soir s’annonçait merveilleuse !

    Flash Back.

    Amy. « Dans l’équipe de QUIDDITCH ? »
    Wendy. « Oui ! Elle a été prise du premier coup. J’ai assisté à la sélection, t’aurai vraiment du voir ça. C’est qu’elle est cachotière notre petite Minnie ! »
    Emma. « N’exagérez-pas, je ne suis que poursuiveuse. »
    Amy, riant. « Notre Emma, devant des centaines d’élèves ? Quand je vais raconter sa à maman. »
    Wendy. « Personne n’en a cru ses oreilles ! Ils ont absolument voulu organiser une fête ce soir, viens si tu veux Amy. »

    Je soupirai. Depuis le début, j’attendais ce moment : la réaction des autres. Et tout s’était passé comme je l’avais imaginé. Surprise, surprise ! Je revoyais encore les visages surpris et heureux de mes camarades incrédules. Un sourire se posa sur mes lèvres. Wendy me répétait sans cesse que mes talents pouvait en bluffer plus d’un. C’est qu’elle avait surement raison sauf qu’une passion ne se partage pas avec tout le monde. Sinon, elle ne nous appartient plus. Le but d’une passion n’est-il pas plutôt de nous enfermer dans une bulle, de s’évader ?

    Fin Flash Back.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilien E. Middle
Admin | Apprenti
Père de Nathou et futur mari aux anges avatar
.

Age : 23
3404 messages
Amour : Son enfant, Nathanaël Middle & sa fiancée, Loréana Wilde

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: Sincère, honnête, fou, motivé, drôle, beau parleur, inteligent, charmeur, loyal, passioné, passionant, têtu, bien élevé, révolutionnaire, débrouillard, autonome, sarcastique, protecteur, volontaire, amusant, sportif, classe, patient, franc, écrivain, artiste! etc

Absence : Complètement indisponible pour l'instant. Merci l'université!
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Jeu 24 Fév 2011 - 17:08

    Bienvenue sur appelo-mortem Very Happy,

    Je n'ai qu'une seule et unique chose à dire: magnifique! J'ai suivi ta fiche morceau par morceau et chaque phrase m'émerveillait un peu plus! Tu as vraiment un très bon style et il m'a coupé le souffle! J'adore comment tu as rendu Emma et je pense qu'elle plaira à tout le monde! Je te souhaite en tout cas de bien t'amuser avec ce personnage, de profiter de lui et de le développer au maximum! Voilà en tout cas si tu as la moindre question à n'importe quel moment, n'hésite pas!

    Alors: calme, réfléchie, timide et réservée? Quelle meilleure maison pour t'accueillir que
    SERDAIGLE

    Voilà voilà! ET bien maintenant que tu es validée, je vais déplacer ta fiche, mettre ton rang, ta couleur. Quant à toi et bien tu peux aller jeter un coup d'oeil sur tout ce qui pourrait t’intéresser comme le quidditch et tout cela! Il te faut aussi, OBLIGATOIREMENT, mettre une signature, aller créer ta fiche de rp, de relation (héhé que je puisse te harceler avec mon lien) et ton hiboux avant de jouer et après le rp s'ouvre à toi Very Happy.

    Voilà alors bon jeu & bienvenue encore parmi nous,

    Fiche validée Wink

    ps. héhé encore une serdaigle! VIVE LES BLEUS ET BRONZE!!! Very Happy


_________________
Cuando lloras, se para el mundo y nunca sé que decir. Cuando lloras, me derrumbo y no me sale fingir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón... Cuando lloras, se tuerce el rumbo y no tengo a donde ir. Cuando lloras, yo me hundo y tardo en volver a salir. Cuando lloras, las horas le dan la vuelta al reloj. Cuando lloras, a solas, me muerdes el corazón. Piensa en lo que piensas cuando lloras, cuando me dices que no. Piensa en lo que quieres... Pero ahora... El que llora soy yo. El que llora soy yo.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreana N. Wilde
Admin | Prof. de Potion
Dir. de Serdaigle
Baby : checked. Now, wedding ? avatar
.

Age : 30
1001 messages
Amour : Il n'y a plus que Nathou <3 (bon, un peu Max quand même)

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Etrangement morose, ces temps-ci

Absence :
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Jeu 24 Fév 2011 - 19:43

Mais ?! Que vois-je ?

Ma parole, un autre Serdaigle ? FAN-TA-STI-QUE !

Sois la bienvenue parmi nous, très chère bleu et bronze Very Happy J'espère que tu te plairas sur le forum, autant dans le flood qu'en RP Wink
Il nous faudra un lien, hein Wink Et pis un RP aussi Very Happy

Superbe fiche, au passage *__*

Et ENCORE BIENVENUE, petite Serdaigle Very Happy


_________________
Maximilien et Nathanaël...
Les deux hommes de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timothé N. Smith
Admin | Apprenti
Fight 'til the end avatar
.

Age : 25
394 messages
Amour : Julia

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Sociable, attentif, prétentieux, têtu... étrangement agressif et sujet aux sautes d'humeur depuis un moment.

Absence :
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Jeu 24 Fév 2011 - 23:02

BIENVENUUUUUE I love you I love you

Vu les commentaires à propos de ta fiche je vais la lire c'est certain!

Une autre Serdaigle OH YEAAAAH, on est choyés!

Amuse-toi bien ici!


_________________
« 'Cause this ain't Wonderland »
If they say life's a dream call this insomnia. Cause this ain't Wonderland it damn sure ain't Narnia. And once you cross the line you can't change your mind. Yeah I'm a monster but I'm no Frankenstein. And quite frankly I've been feeling insane in between my eyes. I really cant explain what I feel inside. If you knew what I was you would run and hide. Many have tried to go into the night cross over the line and come back alive. But that's the price we pay when we living on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma S. Hannigan
Serdaigle
avatar
.

Age : 23
62 messages
Amour : Nobody

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Rêveuse, loufoque, timide, rebelle.

Absence :
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Jeu 24 Fév 2011 - 23:10

MERCII ! I love you I love you

Loreana, oui, avec grand plaisir même ! ;p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendy E. Hannigan
Serdaigle
Préfète ❧ Leaving Neverland ❧ avatar
.

Age : 23
135 messages
Amour : Peter Pan, who else is there ?

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Raisonnée - Sûre d'elle - Posée - Intelligente - Perfectionniste - Responsable - Loyale - Digne - Souvent exaspérante - Dynamique - Donneuse de leçons - Volontaire - Curieuse - Optimiste - A cheval sur les principes - Avec un côté casse cou - Gourmande - Réfléchie - Elégante - A l'écoute - Respectueuse - Parfois maladroite - Piquante - Sensuelle - Prudente - Souriante - Secrète - Gracieuse - Fédératrice - Câline - Protectrice - Entière - Exigeante - Sophistiquée - Sensible

Absence : Partiels, ô mes Amours - pour vous, je stress & je mets en stand by ma joie de vivre (du 2 mai au 16 mai inclu)
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Ven 25 Fév 2011 - 12:10

    cheers MA JUMELLE D'AMOUUUUR cheers

    Bienvenue sur AM !! Je suis tellement contente de t'avoir ici I love you I love you
    Ta fiche est superbe, c'est exactement comme ça que je voyais Emma et en même temps, tu lui as donné une personnalité toute particulière. Et ton style est ramarquable What a Face


    J'espère avoir vite le plaisir de RP avec toi !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marylee Beck
Gryffondor
_*Loosing my mind avatar
.

Age : 22
239 messages
Amour : //

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 7ème année
Caractère: joyeuse, débrouillarde, intelligente, studieuse, rieuse, rancunière, têtue, passionnée, arrogante, généreuse, loyale, sociable, honnête

Absence : non
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Sam 26 Fév 2011 - 9:20

Omg je suis envahie par les hannigan! manque plus que celle que jaime le moins <3 superbe fiche en tous cas Smile bienvenue :3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia I.Brown
Admin | Médicomage
avatar
.

Age : 24
1237 messages
Amour : Timothé

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide, protectrice, volntaire, joueuse

Absence : Présente au possible en fonction du boulo
MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous. Dim 27 Fév 2011 - 10:19

Bienvenu Miss Hannigan, ravi de vous voir parmis nous.
Je te souhaite de bien t'amuse et tu verra que ce n'est pas trop dure...

A bientôt


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.


messages


MessageSujet: Re: , parce que nous sommes dans un monde de fous.

Revenir en haut Aller en bas
, parce que nous sommes dans un monde de fous.Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤Gestion du personnage├

 :: 

Cérémonie des Répartitions

 :: 

Mémoire du Choixpeau

-