Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

~Amitié égaré~Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Julia I.Brown
Admin | Médicomage
avatar
.

Age : 23
1237 messages
Amour : Timothé

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 1ère année de Thèse
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide, protectrice, volntaire, joueuse

Absence : Présente au possible en fonction du boulo
MessageSujet: ~Amitié égaré~ Ven 14 Jan 2011 - 18:56

    Prio Annabeth

    Cela devait faire environ une demi-heure maintenant qu’elle se trouvait dans la volière. Dans la maison des courants d’air. Au moins cela lui avait permit de se retrouver un peu au calme, un peu seule, ce qu’elle avait bien du mal à avoir ses derniers temps. Au bien sur elle avait trouvé quelque astuce. Elle zappait par exemple le déjeuné dans la grande salle, passant par la cuisine récupérer un plateau repas qu’elle prenait depuis plus d’un mois dans la salle sur demande. Oh bien entendu elle n’avait que peu de temps à ce moment là, mais c’était toujours ça de gagner dans une journée. Car le reste du temps, ses amis lui pausé toujours tout un tas de questions, du style « comment ça va aujourd’hui ?» à quoi elle répondait toujours positivement, inutile de leur étalé tous ses maux, et pour entendre quoi de toute façon. Après le soir elle avait le droit à « Ju’ tu peux m’aider pour ce devoir » et bien entendu elle disait oui la plus par du temps. Elle vivait beaucoup plus pour les autres que pour elle-même. Et même si elle en souffrait, elle continuait de le faire. Pour paraître aller très bien aux yeux de tous. Alors lorsqu’elle arrivait à trouver un peu de solitude, elle en appréciait les biens faits.

    Aussi était-elle contente de se retrouver ici. Même si parler de calme était un bien grand mot, lorsque des centaines de chouettes et hiboux en tout genre se tenaient juste au dessus de votre tête. Même si pour le plus part ils étaient endormis, lorsque l’un d’eux prenait son envole ou bien venait à se poser, bonjour le remue ménage que cela produisait. Cela était s’en compter sur l’odeur que ses chers petits anges dégagé. Entre leur fientes et les quelques carcasses de rongeurs éparpillé dans la paille. Et puis les qualifier d’ange était peut être un peu trop exagéré. Oh bien sur ils ne venaient pas vous importuner à vous poser tout pleins de questions, mais leur regard et leur petit cris persan, vous faisait bien comprendre qu’ici vous étiez chez eux et que votre présence n’était pas la bien venu. Mais bien vite ils ce rendormait jusqu'à ce qu’un autre de leur congénère vienne de nouveau troubler leur paisible sommeil et alors le manège recommençait de nouveau. Mais Julia préféré de loin tout cela aux questions de ses amis, dont-elle n’était même pas sur que ses derniers attendaient vraiment une réponse.

    Accoudé au rebord de l’une des ouvertures de la tour, après y avoir retiré les quelques fientes présentes, elle contemplait le paysage, si paisible, si tranquille. Elle était venue ici dans l’espoir d’y trouver son ami Anna. Cela faisait bien trop longtemps qu’elles ne c’étaient pas vu ni parlaient. Et cela lui manquait beaucoup. Elle était sa meilleure amie après tout. C’était toujours à elle qu’elle disait tout. Mais depuis…depuis combien de temps déjà ? Elle ne saurait le dire. Mais bien trop c’était sur. Elle lui avait envoyé une lettre pour renouer avec elle, mais elle n’en avait pas eu de réponse. Elle n’en voulait pas à son amie. Elle pouvait le comprendre en faites. Elle l’avait un peu laissé tomber alors qu’elle avait eu besoin d’elle et aujourd’hui, elle en payait le pris. C’était pour cela qu’elle se trouvait ici ce soir. Elle n’avait pu croiser Anna dans les couloirs, ni même dans la grande salle pour les repas. Et lorsque leur cours était en commun, il était bien difficile qu’elles se parlent. Elle avait alors demandé à l’une de ses amies de dortoir Amy et cette dernière lui avait dit qu’Anna se rendait souvent à la volière le soir. Alors oui elle était venue ici dans l’espoir de pouvoir parler à son amie, dans l’espoir qu’ici elle la trouverait. Mais lorsqu’elle y était arrivée, elle ne l’avait pas vu. Mais elle avait décidé d’attendre, de l’attendre.


Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabeth Wriggle
Admin | Poufsouffle
▬ la belle ingénue avatar
.

Age : 24
70 messages
Amour : inextricable

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 7ème année
Caractère: lunatique, tendance à la dépression mais garde le sourire, têtue, audacieuse, compréhensive, loyale, intelligente, logique, sarcastique, studieuse, rancunière.

Absence : /
MessageSujet: Re: ~Amitié égaré~ Ven 21 Jan 2011 - 22:15



« Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret. »
(A. manzoni)

Annabeth, qui se rendait tout les jours à la volière, avait reçu ce jour-là une lettre de Julia. A peine l'avait-elle ouverte qu'elle avait reconnu l'écriture de son amie, ronde et bien écrit. En lisant ces mots, la Poufsouffle eut un léger pincement au coeur. Ah, Julia ... Sa meilleure amie, depuis leur première année à Poudlard. Les deux jeunes filles s'étaient rencontrées sur une barque de Poudlard, et avaient bien failli aller gouter l'eau du lac et peut-être même se faire manger par le calamar géant qui y vivait. Tout ça à cause de deux autres garçons qui avaient eu l'idée idiote de tenter de renverser la barque, ou au moins de faire tomber les deux jeunes filles. Cette mésaventure - qui s'était bien fini - avait considérablement rapproché les demoiselles en très peu de temps. Et malgré que le Choixpeau les séparent, elles restèrent amies et devinrent même, meilleures amies. Elles étaient très complices, se racontaient tout et passaient leur temps ensemble.

Puis Aaron était parti. Et Annabeth, au fond du trou, avait envoyer balader six ans d'amitié en quelques mots. En lisant la lettre de Julia, elle s'en voulut énormément. La gryffondor lui manquait également beaucoup, surtout depuis qu'elle s'était décidée à refaire surface, à sortir la tête hors de l'eau. Annabeth était restée trop longtemps dans sa bulle. Elle avait été trop longtemps comme absente de ce monde là, inerte. Elle aurait aimé faire le premier pas vers Julia, étant donnée que c'était elle qui l'avait envoyer balader et avait refusé le soutien de son amie. Tout cela, par pur égoisme. Elle avait voulu comme garder sa douleur pour elle seule. Peut-être qu'au fond, Annabeth avait aimé souffrir du départ de son frère. Le bien qui fait mal.

C'est ainsi qu'elle retourna à la salle commune des Poufsouffle et rédigea assez vite une réponse à son amie. Elle s'excusait et lui disait également qu'elle lui manquait et qu'elle aimerait aussi la voir. Puis on l'appela à faire autre chose : Amy insista pour qu'Annabeth l'accompagne à la bibliothèque commencer un devoir de potions à rendre pour dans trois jours. Annabeth la suivit, et oublia d'envoyer sa lettre. Puis les heures passèrent et l'esprit de la demoiselle fut accaparée par d'autres choses. Finalement, elle oublia complètement la lettre et les jours passèrent.

Un, puis deux, puis trois. Voilà longtemps qu'Annabeth n'était pas allée à la volière : au moins deux jours (ce qui était très long, son rituel journalier avait été coupé par une tonne de devoirs à faire). Bref, après le diner à la Grande Salle, elle passa rapidement par son dortoir chercher la lettre qu'elle avait rédigé à l'attention de son frère, puis prévint Amy qu'elle allait à la volière. Celle-ci, très occupée à raconter les derniers potins à une autre poufsouffle, acquiesça de la tête et reprit sa conversation aussi vite. Annabeth secoua la tête en soupirant, puis esquissa un petit sourire (rare, en ce moment). Elle quitta ensuite la salle commune pour la volière, sa lettre à la main. Et là, elle ne s'attendait vraiment pas à y trouver Julia Brown. En aperçevant la demoiselle, sa lettre revint à l'esprit d'Annabeth, qui se sentit encore plus mal de ne pas y avoir répondu. Elle avait complètement oublié ! Elles étaient seules dans la volière, alors autant en profiter ... Julia avait réclamé une discussion à coeur ouvert. C'était le moment idéal : les oiseaux nocturnes étaient presque tous partis chasser et donc il n'y avait pas beaucoup de bruits. Impossible que Julia n'ai pas entendu arriver Annabeth, à moins qu'elle ne soit vraiment trop perdue dans ses pensées. La poufsouffle s'avança en se mordillant la lèvre inférieure, un peu anxieuse puis elle murmura :

Annabeth ▬ « Julia ... ? »

crédit bannière : reginaways

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Amitié égaré~Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤A l'intérieur de Poudlard├

 :: 

Les tours du château

 :: 

La volière

-