Appelo-Mortem
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Intrigue n° 2.1 Un indépendance forcéeVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Appelo Mor†em
Compte Administratif
avatar
.

Age :
122 messages
Amour :

Absence :
MessageSujet: Intrigue n° 2.1 Un indépendance forcée Mar 4 Jan 2011 - 17:53

    Partie 1
    Abandon de Poudlard
    Ministère de la Magie
    Le 24 Juillet 2210
    On toqua à la porte. Celle-ci s’ouvrit après un cours instant. Le ministre de la Magie, entouré du cadre de bois, ne semblait pas en grande forme. Ses mains tremblaient légèrement, des perles de sueurs goûtaient sur son front. Son visage était rougit, comme honteux, et il semblait distant. Il semblait bien jeune pour une personne aussi haute placée, il devait avoir un début de trentaine. C’était sans doute de là que venait sa fragilité de l’instant, sans doute était-il dépassé par ses fonctions. L’invité détourna le regard, se focalisant sur la cheminée. Des braises encore rouges et crépitantes. Le Ministre se tourna dans la même décision et sembla plus mal à l’aise qu’il ne l’était déjà, il s’empressa de passer à autre chose.

    Ministre de la Magie - "Que puis-je pour vous Mr. Burrows ?"

    Ministre de l’Education - "Et bien c’est au sujet des examens de Poudlard. De nombreux élèves se sont abstenus de passer leurs épreuves. Je doute que nous puissions augmenter nos effectifs de manière à ce que tous les non présents fassent de nouveau leurs années."

    Le dirigeant des sorciers semblait perdu, comme s’il ne savait que faire, que répondre. Il n’était véritablement pas dans son meilleur jour et mieux valait le laisser tranquille pour l’instant.


    Ministre de l’Education - "Peut-être devrais-je repasser plus tard."

    Ministre de la Magie - "Et bien… euh… faites cela."

    Ministre de l’Education - "Permettez moi de vous demander ce qui ne va pas. Vous semblez mal à l’aise."

    Ministre de la Magie - "… Oui sans doutes. Nous avons un… problème ! Je crois que vous pouvez laisser tomber Poudlard, ce n’est plus de notre ressort."

    Il semblait réticent, comme si ce qu’il disait ne devait pas être, était inimaginable.


    Ministre de l’Education - "Pardon ?"

    Ministre de le la Magie - "Je viens de parler au directeur. Il… il m’a appris que des élèves étaient décédés dans l’enceinte du château, que les choses là bas devenaient étranges et que… que si l’on s’y mêlait alors… alors nous serions en guerre !"

    Mr. Burrows ne trouva que répondre, il était déjà bien plus que convaincu. Les regards effrayés du 1er ministre suffisaient à ne pas répliquer. Poudlard serait donc dorénavant une école indépendante et mystérieuse. Cependant, cette nouvelle ne pouvait être réveillée à tous, se serait la fin de la super puissance magique de l’Angleterre. Ainsi, la plus grande école de magie prenait son indépendance en toute discrétion, mieux valait espérer que cela ne dure pas.


    Ministre de l’Education - "Dans ce cas, je suppose que mon renvoie restera secret. Puisque je suis bien renvoyé ?"

    Aucune réponse ne fut nécessaire, c'était évident. Le nouveau chômeur quitta donc la pièce sans ajouter un mot, absorbé par ses réflexions pessimistes.


@Porcinet Mayfleet@

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Appelo Mor†em le Mer 22 Juin 2011 - 13:02, édité 3 fois
Appelo Mor†em
Compte Administratif
avatar
.

Age :
122 messages
Amour :

Absence :
MessageSujet: Re: Intrigue n° 2.1 Un indépendance forcée Mar 4 Jan 2011 - 17:53

    Partie 2
    Guerre en lieu Clos
    Grande Salle – Poudlard
    Le 1 Août 2210

    Tous les élèves étaient réunis. Certains prenaient leur tout dernier déjeuné au château, d’autre pensaient déjà à leur retour l’année suivante. Cette journée s’annonçait heureuse, dans quelques heures les vacances seraient là. Les discutions à ce sujet fusaient de toutes par, cependant, le brouhaha fut interrompu brusquement par un cris, de surprise semblait-il. Un élève de Poufsouffle se leva, brandissant un exemplaire de la gazette du sorcier, il était le premier du château à le recevoir ce jour la.

    Antonin – "Hey ! Ecoutez ça tous ! Poudlard ouvert pour les vacances. C’est la première page ! "

    Il était enthousiaste, sa voix chevrotait de bonheur. Son ami assis à ses côtés lui tira sur la manche, lui demandant de s’assoire. Le concerné n’y prêta pas attention et commença sa lecture, écouté par la majorité des étudiants, tendis que d’autres demandaient le silence. Ils souhaitaient tous l’écouter car il était bien connu pour son don à raconter les histoires.

    Antonin – "Nous avons appris hier soir, d’une lettre du directeur de Poudlard, que le château restera ouvert pour les vacances. La nouvelle est pour le moins surprenante, d’autant plus qu’elle est très tardive. En effet, les élèves ayant terminés leurs cours hier doivent prendre le Poudlard Express à onze heure. Le ministère ne c’est pas prononcé à ce sujet et semble donc ne pas s’opposer. Le choix revient donc pour le moment aux jeunes sorciers de décider s’ils rentreront ou non chez eux pour les vacances d’été, le temps étant trop cour pour que les parents puissent faire le choix eux même. De plus, les examens de passage en année supérieurs ont été annulés en raison d’un absentéisme fort. Quand aux BUSES et ASPICS, ils seront de nouveau passés au début du mois de Septembre. Les élèves pourront donc continuer à étudier au château avant de passer une nouvelle fois leurs examens. C’est donc une nouvelle surprenante expliquée par un taux de délinquance en augmentation, bien que le Ministère semble ne pas se préoccuper de cela."

    Réalisant que le plus intéressant était passé, il continua à lire pour lui, en silence. Il n’y avait rien d’autre de bien intéressant. Le décès de deux élèves de Poudlard n’avait toujours pas été relaté dans le journal, et les nombreuses disparitions observées à Pré-au-lard ne semblaient toujours pas réglées. Les élèves les plus concernés réalisaient qu’à présent que le ministère préférait ignorer ce qui se passait à Poudlard, car c’était bien cela qui se passait, les cas Keiko Miyazaki et Tristan Cohen ne seraient bientôt plus des cas isolés, et que le château devenait vraiment dangereux sans que l’on en comprenne les raisons.





    Comme vous l'avez compris. Les élèves resteront à Poudlard si ils le souhaitent durant les vacances. Cela facilite le jeu pour les RPS. N'hésitez pas à en parler dans vos rps et particulièrement des deux meurtres parce que cela est assez effrayant...
    POur les septième années, ne vous inquiétez pas nous organisons votre passage!


@Porcinet Mayfleet@

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue n° 2.1 Un indépendance forcéeVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo-Mortem :: 

┤Commencement├

 :: 

Gazette de Poudlard

 :: 

Intrigues et compléments

-